-
Le 10 January 2009 à 00:00 | mise à jour le 10 January 2009 à 00:09

World Slalom Championship WSSA

World Slalom Championship WSSA

Les 12-13-14 décembre derniers, à Singapour, a eu lieu la première édition des Championnats du Monde de Slalom WSSA. L'événement a été organisé par la société Micro Sports Singapore Pte Ltd en collaboration avec Micro Skate Club. Retour sur cette première...

Article par 

12-13-14 décembre 2008 - Singapour

L'organisation

Les championnats étaient en deux parties :
Les vendredi et samedi, la compétition se déroulait au lieu dit Chong Pang RC, une énorme dalle de béton qui donne sur Sembawang Market (un centre commercial... quelle surprise ! il y aurait plus de centres commerciaux que d'habitants à Singapour que je ne serais même pas étonnée). Là a eu lieu la batterie d'épreuves classiques : le Slide et le Speed Slalom (vendredi), le Freestyle Classic Individuel et le Jam Freestyle (samedi).
Le dimanche était entièrement réservé au Battle freestyle. La compétition a migré pour l'événement dans le centre de Singapour, à Novena Square (devant un énorme complexe commercial... je me demande pourquoi je le précise !).
Pour plus d'informations sur les spots de la compétition et son organisation, voir l'interview d'Eddie Chua (organisateur).

Le casting

Pour une première édition, le succès est prometteur : une grosse centaine de participants pour plus d'une vingtaine de nations représentées – l'Asie en force avec des riders de Singapour, Corée, Chine, Vietnam, Japon, Hong-Kong, Taiwan, Thaïlande, Inde ; l'Europe avec des riders de France, Royaume-Uni, Belgique, Allemagne, Italie, Hollande, Russie ; mais aussi des riders des USA, d'Australie, et de l'Île Maurice.
La plupart des têtes de séries était au rendez-vous :
Chez les hommes : Igor Cheremetieff (FRA, #1), Rudy Op't Velt (GER, #2), Guo Fang et Lan Wang Heng (CHN, #3 et #5), Yu Jin Sung (KOR, #6), Tiziano Ferrari (ITA, #7), Xuan Le (FRA, #8), Clarence et Terence Cheung (SIN, #17 et #19), Kim Tae Bin et Kim Sung Jin (#23 et #25)...
Chez les femmes : Chen Chen (CHN, #1), Chloé Seyrès (FRA, #2), Polina Semenova (RUS, #3), Naomi Grigg (UK, #4), Fanny Violeau (FRA, #11), Jung Jae Won (KOR, #16), Ye Run Shi (CHN, #19), Su Fei Qian (CHN, #142)...
Quelques absences sont à déplorer, notamment chez les hommes celles de Bao Hui (CHN, #4 WSSA) et de Lin Enning (CHN, #11) pour le Classic Individuel, et celle de Kirill ‘Rekil' Ryazantsev (RUS, #10) pour le Battle ; et chez les femmes l'absence de Sin Eun Young (KOR, #5) et de Nadezhda Zelenova (RUS, #13).

L'hébergement

Il était offert par l'organisation, qui avait loué deux hôtels voisins, tout proches du lieu du Battle. Tous les riders étaient – au sens propre – logés à la même enseigne : un melting pot qui mettait de l'ambiance dans les couloirs !
On avait trois bus (pour tous rentrer dedans) qui nous amenaient chaque matin sur le site de la compétition : trois quart d'heures pour finir sa nuit... ou pour prendre le petit déjeuner et s'échanger les goûters (allez... un cookie contre un oreo) – régression niveau maternelle ? Un peu...
Et même topo le soir : les bus nous ramenaient à l'hôtel – en faisant un détour béni par le resto.

Le Slide


WSC 2008-Slides mens finals. - nil
La compétition a commencé le vendredi matin par les épreuves de slide, après un petit échauffement général. Nous avions déjà pu tous tester le spot la veille au soir, donc la réadaptation fut rapide.
Trois catégories : les Juniors (-13 ans), 7 Femmes, et 22 Hommes.
Parmi les membres du Jury, Xiang Zi le slider pyromane (voir interview). La plupart des participants étaient singapouriens – il faut dire qu'il est dur de rivaliser : pour donner une échelle d'idée, disons qu'en France il y a des slalomeurs et accessoirement quelques sliders... alors qu'à Singapour il y a des sliders et accessoirement quelques slalomeurs. Gros vivier, grosse émulation et gros niveau général... tout ça en deux petites années.
Même les Tom Pouces de 8-10 ans passent des Wheelbarrows et des Toe Acid Cross (entre autres, dans un panel de slides déjà important...). Les femmes ne sont pas de reste non plus, même s'il est vrai qu'elles sont un cran en dessous des hommes point de vue engagement et propreté !
Le podium hommes réunit trois des membres du Micro Team Singapore : Jireh Goh termine 1er, son petit frère Rohi 3ème, et Ernest Wong – qui a eu une permission exceptionnelle de l'armée pour venir participer... service militaire oblige ! – termine 2ème.
Quelques outsiders se sont prêtés au jeu (I.Cheremetieff, JB Milleret, T.Ferrari, G.Pinto) mais leur participation fut brève face à de telles pointures. Seul le Francais G.Pinto s'étant qualifié pour le 2e tour.

Résultats du Freestyle Slide Femmes

Chew Rui Jun Rebecca (SIN)
Ong Yu Ting Felicia (SIN)
Kwek Zi Yi (SIN)
Yeo Rachel (SIN)

Résultats du Freestyle Slide Hommes

Goh En Ci Jireh (SIN)
Wong Jia Wei Ernest (SIN)
Goh En Mu Rohi (SIN)
Yang Hsiang Yu (TWN)

Speed Slalom

Les qualifications femmes

L'après-midi du vendredi était réservée au speed slalom. Les femmes d'abord, puis les hommes.
Déroulement classique : échauffements, time-trials, KO Systems.
Sur les 16 participantes, 8 sont gardées pour les KO Systems – dans l'ordre des qualifications : Ye Runshi en 5.21 (CHN, #8), Chloé Seyrès en 5.32 (FRA, #1), Chen Chen en 5.49 (CHN, #2), Fanny Violeau en 5.63 (FRA, #5), Jung Jae Won en 6.00 (KOR, #9), Su Fei Quian en 6.05 (CHN, #28), Ziyi Kuek en 5.63 (SIN, #23), Lin Chiachi en 6.24 (TPE, #10).

Les quarts de finales

En quarts de finales, à part Fanny Violeau (FRA) qui se fait sortir par Jung Jae Won (KOR), le reste des têtes de séries reste en course.

Les demi-finales

La première demi-finale oppose Ye Runshi (CHN) à Jung Jae Won (KOR) : Ye Runshi assure sa qualification en finale sans trop de difficulté : plus propre et plus rapide que son adversaire.
La deuxième demi-finale, plus serrée, réunit Chloé Seyrès (FRA) et Chen Chen (CHN). Chen Chen, plus rapide, remporte la première manche ; sur la seconde elle a 3 centièmes d'avance sur C.Seyrès mais elle sort un plot et lui offre la manche ; sur la troisième, C.Seyrès se ressaisit, accélère, et remporte la manche et le round.

La finale

Ye Runshi (CHN) contre Chloé Seyrès (FRA). Chloé Seyrès remporte la finale en deux manches sèches, avec un dixième d'avance sur les deux manches (~5.75) – qui plus est aidée par un strike de Ye Runshi sur la deuxième manche. Un premier titre pour la française qui confirme ainsi son rang de N.1 mondiale WSSA dans cette discipline.

Résultats du Speed Slalom Femmes

Chloé Seyrès (FRA)
Ye Runshi (CHN)
Chen Chen (CHN)
Jung Jae Won (KOR)

Les qualifications Speed Slalom Hommes

Place ensuite aux hommes. Ils sont 40 pour les qualifications, et seulement 16 accèdent aux KO Systems. Les inséparables Guo Fang et Lan Wang Heng (CHN, #3 et #1) finissent en tête des qualifications tous avec un meilleur temps en 4.61.
Plus loin, Liao Jie se qualifie en 4.76 (CHN, #20) talonné par Sébastien Laffargue en 4.78 (FRA, #4) lui-même suivit de Igor Cheremetieff en 4.84 (FRA, #6) ; dans les 4.90s on retrouve JB Milleret (FRA, #2) et Kim Sung Jin (KOR, #68) ; Jireh Goh, le fraîchement sacré champion du monde de Slides, se qualifie en 5.04 (SIN, #17) ; un dixième plus loin se trouve Tiziano Ferrari (ITA, #5). A partir de ce point les chronos s'espacent, compris entre 5.38 pour le dixième qualifié et 5.79 pour le seizième.

Les huitièmes de finales

Guo Fang (CHN) et Lan Wang Heng (CHN) se qualifient sans trop de problèmes ; de même pour Liao Jie (CHN) et Sébastien Laffargue (FRA) ; Igor Cheremetieff (FRA) se fait sortir en offrant deux manches pour cause de strike à son adversaire Huang Yu Ping (TPE) ; Et enfin JB Milleret (FRA) ainsi que Kim Sung Jin (KOR) remportent leurs rounds respectifs.

Les quarts de finales

¼ 1. Lan Wang Heng (CHN) élimine Tiziano Ferrari (ITA) en deux manches sèches, proprement et sans bavure : T.Ferrari strike à la première manche, et à la deuxième Lan Wang Heng a un dixième d'avance malgré une pénalité (5.169 contre 5.268).
¼ 2. Même commentaire : Sébastien Laffargue (FRA) élimine Huang Yu Ping (TPE) en deux manches sèches.
¼ 3. Un beau round très serré entre Liao Jie (CHN) et JB Milleret (FRA). Deux manches, deux perfects pour les deux opposants, des chronos serrés à un centième près... c'est finalement JB Milleret qui passe en demi-finale.
¼ 4. Kim Sung Jin (KOR) donne du fil à retordre à Guo Fang (CHN)... Guo Fang offre la première manche à Kim Sing Jin en strikant. La deuxième manche est remportée par Guo Fang : Kim sung Jin, malgré un meilleur chrono (5.34 contre 5.4) sort trois plots qui s'avèrent fatals. Enfin à la troisième manche, Kim Sung Jin décide de retourner la politesse à Guo Fang et lui offre la manche – et le round – avec un superbe strike.
On retrouve ainsi en demi-finales, les 4 premier du Classement Mondial WSSA.

Les demi-finales

Les chinois contre les français.
½ 1. Lan Wang Heng (CHN), plus rapide et plus propre (il tourne à moins de 5.1), élimine Sébastien Laffargue (FRA) en deux manches.
½ 2. Guo Fang (CHN) contre JB Milleret (FRA). Un peu plus de suspense : une première manche remportée sans contestation par Guo Fang (JB Milleret sort 4 plots), une deuxième manche offerte à JB Milleret (Guo Fang strike), et inversement sur la troisième (JB Milleret strike). C'est donc Guo Fang qui part en finale...

La finale de consolation

Un round en trois manches opposant Sébastien Laffargue (FRA) à JB Milleret (FRA). La première manche est des plus serrées : un plot chacun et (quasi) même chrono... 5.615 pour JB Milleret contre 5.618 pour S.Laffargue ! S.Laffargue reprend le dessus avec la deuxième manche, mais fait tomber deux plots sur la troisième – un plot de trop qui lui fait perdre le round, et de ce fait la troisième place. C'est donc JB Milleret qui remporte la place sur le podium mondial en speed slalom.

La finale

Guo Fang (CHN) Vs. Wang Heng (CHN) : les inséparables s'affrontent. Une finale très propre, avec rebondissements en trois actes. Depuis le début de la compétition, Lan Wang Heng est régulier à plus ou moins 5.1. Guo Fang a tourné quant à lui plus lentement, mais c'était probablement pour s'économiser, car aucun doute, les deux chinois jouent dans la même cour.
Les deux premières manches se jouent en perfect, la première remportée par Guo Fang (en 5.139), la seconde par Wang Heng (en 5.166). La troisième manche se joue à un plot près : Wang Heng est légèrement devant (à moins de deux centièmes près) mais sort un plot de plus que Guo fang (2 contre 1) ce qui le relègue loin derrière Guo Fang (5.355) en 5.539. Guo Fang est donc le grand vainqueur de ces KO Systems et remporte ainsi le titre mondial de speed slalom WSSA.

Résultats du Speed Slalom Hommes

Guo Fang (CHN)
Lan Wang Heng (CHN)
JB Milleret (FRA)
Sébastien Laffargue (FRA)

Le Freestyle Classic Individuel Femmes

Nous sommes samedi, deuxième jour de compétition. Déjà tout cramés par le bain de soleil de la veille (je parle pour les européens/caucasiens). Programme à 10h00 du mat' : se tartiner pour limiter les dégâts et s'échauffer sous un soleil qui tape déjà beaucoup trop fort – c'est là qu'on prie pour que la crème solaire soit waterproof !
Quinze concurrentes, et dix nations représentées : Chine, Corée, Singapour, Thaïlande, France, Russie, UK, USA, Taipei, Hollande.
Dans l'ensemble personne n'a présenté de run parfait. Exception faite de Polina Semenova (RUS) qui termine 4ème du classement.

1ère : Chen Chen

Elle finit première, et remporte ainsi le titre mondial en Freestyle Classique, a laissé une bonne impression générale dans la joie et la bonne humeur (cf. son intro – comme toujours), avec des pas de freestyle bien agencés et calés sur la musique (cf. son 50 s)... mais aucune de ses grosses figures n'est passée comme escompté – à part un toe seven joliment posé sur trois tours : elle ne tient pas son heel seven, ni sa machine à coudre, ni son heel special one foot.

2ème Chloé Seyrès

Un début de run correct pour Chloé (cf. 80s), puissant et calé... avec quelques petits bémols cependant (manque de précision dans les bras, un seven externe pas tenu). C'est au milieu du 50s que ça se gâte un peu : un gros déséquilibre sur la machine à coudre qui entraîne un moment de flottement... vite rattrapé et enchaîné par un heel wheeling arrière. On sent la fatigue sur le 120s – en même temps enchaîner les kasatchocs sur une quinzaine de plots en fin de run... mais ça passe !

3ème Shu Fei Qian (CHN)

Le boulet de canon de la compétition. Elle a 10 ans, en paraît 8... et elle fait pâlir la plupart des gars en technique pure : super à l'aise sur ses heel specials one foot, des toe chicken legs qui n'en finissent pas, une souplesse en accord avec son jeune âge (des huits sur deux plots en butterfly ! )...
Soyons honnêtes : elle a mis tout le monde à l'amende sur sa première partie de run. Mais sur la deuxième elle fait une contre-performance : elle s'arrête et recommence sa ligne quand l'enchaînement ne la satisfait pas, trop de plots qui tombent, des hésitations... ceci dit, cela ne l'empêche pas d'accéder à la troisième place du podium (peut-être discutable ?!)
Une fois qu'elle aura maîtrisé le mental et qu'elle aura gagné en puissance, il y aura de quoi se faire du souci !

4ème Polina Semenova (RUS)

Un run d'une grande propreté. En perfect de plots. Seule erreur notable : un déséquilibre qui lui vaut une belle main sur sa kasatchock (toute dernière figure) – qu'elle prend soin de revalider derrière. Son run exploite les compas et tous ses dérivés. Quelques petits pas de style posés à bon escient sur la musique. Une impression générale très agréable, un run maîtrisé... qui aurait probablement mérité mieux que le pied du podium (ceci n'engage que moi).

5ème : Ye Runshi (CHN)

Spécialisée surtout en Speed-slalom, elle se prête au jeu du freestyle. Un run honnête auquel il manque cependant cette touche d'originalité pour sortir du lot.

6ème : Fanny Violeau (FRA)

Un run linéaire mais efficace, en exploitant les figures assises (ses points forts); quelques hésitations et un manque de précision (plots tombés) laissent une impression générale un peu brouillon.

7ème : Jung Jae Won (KOR)

Jae Won Jun (KOR) fait un run propre, plus axé sur le style (petits pas, travail de la jambe libre) que sur la technique (qui lui fait un peu défaut). Mais la vitesse d'exécution est bonne, le tout est posé et équilibré (mis à part la toupie de fin). Et bien que le début soit un peu long (démonstration d'éventails) quand ça démarre, c'est sympa à regarder.

8ème : Hsiao Wan Ju (TPE)

9ème : Naomi Grigg (UK)

Naomi-Style, pour le plaisir des yeux. Manque un poil de préparation...

Résultats du Freestyle Classic Individuel Femmes

Chen Chen (CHN)
Chloé Seyrès (FRA)
Shu Fei Qian (CHN)

Le Freestyle Classic Individuel Hommes

46 participants ! Autant dire que la compétition n'a pas manqué de variété ni de niveau... ce qui complique sacrément les choses pour départager. L'épreuve a monopolisé la majeure partie de l'après-midi, et mis à part un léger incident climatique (quelques averses au milieu de l'épreuve qui ont fait plus de peur que de mal) tout s'est bien enchaîné.

1er : Guo Fang (CHN)

2ème : Wang Heng (CHN)

Au final, les deux chinois Guo Fang et Lan Wang Heng s'emparent des deux premières places (comme une impression de déjà-vu après le speed du matin...). Pas très étonnant : les deux restent fidèles à eux-mêmes... beaucoup de style, ponctué par des énormes pics techniques (de préférence en toe pour Guo Fang, et en heel pour Wang Heng). Guo Fang est moins gourmand que Wang Heng sur le défi technique mais est plus propre au final : toe sevens, toe special one foot, toe wiper, retourné toe arrière-avant sur le 50s pour Guo Fang ; tandis que Wang Heng tente la version Hard : heel special one foot opposite retourné to normal (hors des plots), retourné heel arrière-avant sur le 50s, heel seven externe arrière to retour en seven avant (pas tenu). Même si tout n'est pas tenu jusqu'au bout... Respect.
C'est probablement leur ligne de 120s (que Wang Heng rate) qui a aidé pour départager. Guo Fang remporte donc son deuxième titre mondial WSSA en deux épreuves, un bel exploit pour le jeune prodige du slalom. Il tentera un triplé historique le lendemain.

3ème : Yu Jin Sung (KOR)

J'annonce : aucune objectivité dans le commentaire qui suit. Un run magique, stylé, rythmé, un calage exemplaire... c'était personnellement mon favori pour la compétition. A voir sans faute ! Quant aux moments de technique pure, il n'a pas grand-chose à envier aux deux chinois : retourné heel arrière-avant sur le 80s, toe seven sur le 120s, heel seven sur le 80s, toe wheeling arrière to bloc (pas tenu) sur le 50s... Par contre en style, il a une longueur d'avance !

4ème : Kim Sung Jin (KOR)

Un run assez creux à mon avis – ses gros tricks ne sont pas tenus. Toujours aussi agréable à regarder ceci dit (un bon mash-up coréen à la KSJ Style, ça ne peut être que sympa)...

5ème : Igor Cheremetieff (FRA)

Toujours cette puissance qui se dégage de son patinage, originalité qui devient un atout dans un environnement où le patinage est smooth. Un début (ligne de 50s) qui annonce le ton, avec un toe wheeling aller avant to retour arrière, et un beau retourné toe avant-arrière. Des pertes d'équilibre cependant qui viennent parasiter l'impression générale. Presque oubliés par une jolie ligne sur le 120s en fin de run. Egalement des efforts bienvenus de calage en musique sur les temps forts... mais pas suffisant pour rivaliser avec le calage millimétré des chinois ou des singapouriens.

6ème : Xuan Le (FRA)

Il bluffe, il s'amuse, il provoque... au final c'est original, anti-académique, freestyle, marrant, et stylé ! Des enchaînements bien à lui (une toupie qui finit en bloc en tailleur, des giga-voltes qui vont chercher la ligne d'à-côté...). A part un léger cafouillage sur un enchaînement de blocs le reste est smooth.
D'autres prestations notables : celles des coréens Kim Tae Bin (7e) et Lee Choong Goon (12e), des frères Terence (9e) et Clarence (13e) Cheung (SIN), du chinois Liao Jie (10e), et de Tiziano Ferrari (14e) (ITA).
D'ailleurs à propos du cas Ferrari : son run n'est pas sur internet, mais il aurait valu le coup d'œil. Ca ne m'aurait pas étonnée qu'il soit dans les cinq premiers. Il fait partie des rares qui ont réussi (vraiment) leur run. Propre, avec du style, de la prestance... et des sevens et des wheelings arrières en bonus. Tous les éléments réunis.

Résultats du Freestyle Classic Individuel Hommes :

Guo Fang (CHN)
Lan Wang Heng (CHN)
Yu Jin Sung (KOR)

Le Jam Freestyle

1er : Kim Sung Jin & Yu Jin Sung (KOR)

Un mot: Woah. Ils remportent ainsi le titre mondial WSSA, les coréens sont vraiment les maitres incontestés du Jam.

2ème Guo Fang & Lan Wang Heng (CHN)

Moins captivant que le jam coréen : il leur manque un côté Showman. Ceci mis à part, il n'y a pas grand-chose à redire sur leur synchronisation. Et leur dernière figure (toupie à deux)... il fallait y penser ! – dommage que Guo Fang finisse sur les fesses...  

3ème : Clarence Cheung & Ng Ping Hwee (SIN)

Dynamique, en mode Revival sur un vieux tube de Madonna... Ca saute, ça se croise. Des pas de style sympas, des idées (toupie finale : stoppée mutuellement avec la main, et relancée en switch). Bémol : un petit flottement sur le 120s et le 80s qui suit...

4ème : Naomi Grigg (UK) & John Stanning (AUS) Vs. Rudy Op't Veld & Thomas Vilcans (GER) C'est long, c'est le bordel, c'est freestyle, c'est occidental! Dans l'esprit du Team Battle...Résultats du Jam Freestyle

Kim Sung Jin & Yu Jin Sung (KOR)
Guo Fang & Lan Wang Heng (CHN)
Clarence Cheung & Ng Ping Hwee (SIN)
  Naomi Grigg (UK) & John Stanning (AUS) Vs. Rudy Op't Veld & Thomas Vilcans (GER)
La première partie de la compétition est terminée.
Après un gros buffet sur le site même de la compétition, et la séance incontournable de FALC (Fotos A La C..), place aux podiums des épreuves de ces deux premiers jours de compétition dans une ambiance très... remixes techno-dance !
Rendez-vous le lendemain matin, 9h pétantes à Novena Square, pour la dernière épreuve : le Battle Freestyle !

Récapitulatif de la première journée : Les Champions du monde WSSA 2008

Slides : Rebecca Chew (SIN) chez les femmes et Gireh Goh (SIN) chez les hommes
Speed slalom : Chloé Seyrès (FRA) chez les femmes et Guo Fang (CHN) chez les hommes
Freestyle Individuel : Chen Chen (CHN) chez les femmes et Guo Fang (CHN) chez les hommes
Jam Freestyle : Kim Sung Jin et Yu Jin Sung (KOR)

Liens utiles

site WSSATexte : Chloé Seyrès
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 10 January 2009 - Lu 3155 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB