-
Le 23 December 2008 à 00:00 | mise à jour le 18 January 2009 à 18:20

Patiner par temps froid : les précautions à prendre

Patiner par temps froid : les précautions à prendre

Nous vous avons déjà proposé des articles relatifs au patinage par temps chaud, puis par temps de pluie, alors voici un sujet "brûlant" d'actualité, le patinage par temps froid ! ReL vous propose quelques astuces pour pratiquer dans des conditions optimales...

Mis en ligne par 

Astuces et conseils

Les zones du corps sensibles au froid

Elles sont assez faciles à détecter, ce sont toutes les zones potentiellement exposées : la tête, le cou, les mains.
La déperdition de chaleur par la tête serait de l'ordre de 50% ! Il faut donc à tout prix éviter de sortir tête nue.
Les extrémités du corps sont moins bien vascularisées que les autres parties du corps. Le froid provoquant une vasoconstriction, les doigts sont moins bien irrigués.
Le fait de faire bouger les mains et les pieds favorise la circulation du sang. En roller, les mains bougent très peu, surtout en position "bras dans le dos", couvrez-les donc bien !

Les soins du corps

La peau sèche beaucoup plus vite par temps froid, elle est mise à rude épreuve, se craquelle. Ne négligez donc pas quelques soins utiles : baume à lèvres, huiles essentielles, crèmes hydratantes pour les mains.

Autres effets du froid sur l'organisme

Le principal effet du froid quand on sort est la vasoconstriction des vaisseaux sanguins. Un effort physique brutal dans ces conditions peut provoquer un infarctus. Il faut donc démarrer très tranquillement ou même de préférence s'échauffer en intérieur !
Les bronches sont mises à rude épreuve par les températures fraîches. On ressent fréquemment une sensation de brûlure par exercice intense dans le froid.
D'autre part, les besoins en énergie sont supérieurs car le corps va utiliser une partie de l'énergie à disposition pour maintenir sa température. La ration alimentaire doit donc être supérieure. N'oubliez pas un en-cas !
En permanence, les ¾ de l'énergie dépensée assureraient la thermorégulation du corps et ¼ serviraient à la contraction musculaire.

Le choix des vêtements est primordial

Côté vêtements, on privilégiera des produits à la fois chauds, secs, absorbants et coupant le vent. En patinant, le vent accentue la sensation de froid
Pourquoi ? Parce que des vêtements gardant l'humidité vont accentuer la sensation de froid.

Combien d'épaisseurs ?

On se dit souvent que l'épaisseur est synonyme de protection contre le froid. Ce n'est pas toujours vrai !
Pas besoin de se ruer sur un gros pull en laine pour être bien au chaud. Deux vêtements ou trois fins peuvent être aussi efficaces qu'une seule grosse épaisseur.
En effet, il va se créer une couche d'air isolante entre les deux couches qui permet de mieux conserver la chaleur.

Les vêtements respirants

Le choix des vêtements et leur combinaison devient une véritable science avec l'arrivée récente sur le marché de matériaux techniques.
Idéalement, on essaiera de combiner un T-Shirt respirant qui évacuera la transpiration avec une veste coupe-vent imperméable et respirante. Bannissez les imperméables "classiques" qui vont retenir la transpiration.
Si vous utilisez des vêtements en coton, ils tiendront chaud dans un premier temps, puis au fur et à mesure qu'ils absorberont la transpiration, ils deviendront de plus en plus humides et vous ressentirez le froid de façon croissante.

Les vêtements utiles

- gants fins,
- t-shirt respirant,
- veste imperméable et respirante,
- bonnet / cache-oreille,
- collants/fuseau
- cache-patin en néoprène ou latex
- chaussettes fines.

L'entraînement

Démarrer progressivement

En période fraiche ou hivernale, le corps met un peu plus de temps à atteindre une température optimale à l'effort.
Une fois que vous êtes bien habillés, pensez que votre échauffement devra être un peu plus long qu'à l'accoutumée. Comme pour un entraînement classique, évitez les efforts violents dans les 20 à 30 premières minutes de votre entraînement.
Ne négligez pas les étirements qui favorisent un bon fonctionnement des muscles.
Comme nous le disions en début d'article, privilégiez dans la mesure du possible l'échauffement en intérieur.

Durant les séances

Les efforts de type "sprints" sont donc à éviter durant les premières parties d'entraînement. Pensez à vous hydrater régulièrement, même si vous ne ressentez pas de sensation de soif, cela permettra à vos muscles de fonctionner de façon optimale. L'air sec de l'hiver accentue souvent la déperdition en eau.
Évitez l'alcool qui accentue la déperdition de chaleur.
La température du corps est maintenue par un processus appelé la compensation thermique, mais son efficacité est limitée. En cas d'inactivité, l'organisme refroidit très vite exposant au risque d'hypothermie.
Si vous n'étiez pas trop couvert à l'effort, rhabillez vous dès que votre séance est terminée !

Liens utiles

Les conseils pour patiner en hiver
Article de L'internaute sur la pratique sportive par temps froid
Article de L'internaute : se protéger du froid
Cold weather training (Inlineplanet)
Cold remedies (Inlineplanet) Texte : Alfathor
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 23 December 2008 - Lu 9645 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB