-
Le 24 November 2008 à 00:00 | mise à jour le 04 December 2008 à 08:00

Interview Sébastien Babault (RPM Poli)

Interview Sébastien Babault (RPM Poli)

Sébastien Babault a été l'équipier idéal du team RPM Poli cette année. Travailleur de l'ombre, toujours prêt à sortir pour attaquer ou contrer, il a largement contribué au succès de son team sur la French Inline Cup (titre par équipe, deuxième et troisième places du général Elite)...

Article par 

Un équipier de valeur pour RPM Poli

Dans cette interview, Sébastien revient sur sa saison, ses hauts et ses bas, les victoires à partager et les défaites à assumer...

Bonjour Sébastien. Tout d'abord, félicitations pour votre titre par équipe sur la FIC !

Bonjour. Oui, bien sûr, cela me fait plaisir de remporter ce titre pour la seconde année consécutif avec RPM Poli. Pour plusieurs raisons...
Ce titre était l'un des objectifs pour cette saison (ce n'était pas le seul), et ça fait plaisir d'atteindre un objectif ! Et il reflète bien ce qu'est notre groupe : nous avons su être réguliers sur les différentes étapes de la saison, nous avons une équipe très compétitive et une bonne entente entre nous et pour finir, nous avons toujours été solidaires sur les courses.
C'est aussi une façon de remercier toutes les personnes d'Hyères qui nous ont soutenues, accompagnées et encouragées sur les étapes de la FIC (un grand merci à tout le monde et un énorme merci à Martine pour tout ce qu'elle a fait pour le groupe) !

Vous avez réussi une saison assez exceptionnelle, avec de nombreux podiums, quelques victoires, et deux représentants du team aux championnats du monde...

Ce fut effectivement une bonne saison pour le team dans l'ensemble : trois victoires d'étape et neuf podiums en FIC. La stratégie de course, mise en place par notre tacticien maison "Bob" (Matthieu Boher) a très bien marché ! Après, les membres du team ont aussi ramené avec leurs clubs respectifs un titre et cinq médailles au championnat de France, Julien Sourisseau et Florian Lefèvre ont décroché un titre de champion d'Europe et quelques médailles...

En ce qui te concerne, quel bilan tires-tu de ta saison ?

Personnellement, je ne garde pas un bon souvenir de cette saison sur le plan sportif. Je n'ai pas réalisé une bonne saison car j'ai connu un début de saison difficile (sur les deux premières étapes de la FIC, j'abandonne à Lille sur casse matérielle et je tombe deux fois à Nîmes pendant le marathon alors que j'étais échappé). Aux 24 Heures du Mans, j'ai eu des moments difficiles et nous avons décroché une troisième place difficile à digérer... Après un mini-break pendant l'été, je me suis remotivé et remis à l'entrainement. Puis j'ai retrouvé avec plaisir les membres de l'équipe pour le reste des FIC où là, j'ai retrouvé mon niveau sur marathon. Pour ce qui est de mon rôle au sein de l'équipe, j'étais équipier. Les consignes de courses étaient données par Bob et j'essayais de les respecter au mieux !

La course qui symbolise le mieux ton rôle d'équipier reste, semble-t-il, le Vendée Roller Marathon : alors que tu es en tête, tu te relèves pour attendre ton leader...

La course s'est déroulée sous des trombes d'eau et un vent violent. Le départ a été rapide sous l'impulsion de Yann Guyader (Alessi Powerslide) : j'ai contré assez rapidement et aussitôt je me suis retrouvé échappé seul quelques kilomètres, avant qu'Ewen Fernandez (Renard Inline) ramène sur moi. Et de nouveau, Yann accélérait. Nous n'étions alors plus que sept coureurs dans le groupe de tête : Yann, Ewen, Julien Levrard (LSC), mes coéquipiers Fabien Hascoët, Kevin Gauclin et Mathieu Boher, ainsi que moi-même. Je ne sais pas si c'est la course qui symbolise le mieux mon rôle, mais oui, je me suis relevé pour attendre Bob au moment où il décrochait.
Je ne me suis pas relevé tout seul puisque Fabien fut le premier à le voir en difficulté et à se relever. J'ai suivi dès que je les ai vus. Avec fabien, nous avons fait notre possible pour ramener notre leader sur le groupe de tête ; hélas, cela n'a pas suffit. Et on sait ce qu'il est advenu ensuite, puisque Bob a perdu sa première place au classement. Si c'était à refaire, je le referais, car c'est mon leader et aussi mon ami ! Je n'ai aucun regret, si se n'est de ne pas avoir réussi à le ramener sur le groupe de tête...

Une petite remarque concernant le matériel : la plupart de tes coéquipiers roulaient en 3x110, alors que toi tu étais en 4x110. Quelle est la différence ?

Personnellement, j'ai roulé en 4x110 comme certains de mes coéquipiers. Les autres étaient en 3x110. Je ne sais pas si cela change grand-chose ! C'est avant tout le bonhomme qui fait le coureur !

La saison est maintenant finie. Quel est ton programme pour les trois mois à venir ?

Oui, la saison est finie, enfin ! Mon programme ? REPOS ! Je ne suis franchement pas pressé de reprendre !

Liens utiles

Blog du team RPM Poli (ancien ?)
Blog du team RPM Poli Matter
Team Poli Hyères 2007Texte : Vincent Esnault
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 24 November 2008 - Lu 3020 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB