-
Le 22 June 2008 à 00:00 | mise à jour le 03 September 2008 à 22:42

Retour sur le Défi Savoyard 2008

Retour sur le Défi Savoyard 2008

Le Défi Savoyard s'est déroulé les 7 et 8 juin en Savoie. Durant ces deux jours, les riders se sont mesurés sur deux descentes différentes et ont aussi profité d'un format de défi en border-cross. Retour sur l'événement...

Mis en ligne par 

Le principe

Durant tout le week-end, les riders avaient le choix entre rouler en freeride ou participer à un défi avec d'autres participants de leur discipline en partant 4 par 4 (principe du border-cross). Le premier rider marquait 4 points, le deuxième 3 points, le troisième 2 points et le dernier 1 point.

Samedi

Arrivée sur le spot à 8h00. Il pleut légèrement. La route est trempée, L'eau ruisselle.
Personne n'est debout. On trouve tout juste quelques tentes de riders ayant campé au bord de la route la veille.
On descend voir le tracé et l'on croise des organisateurs posant les filets et autres éléments de sécurité.
Petit à petit, les riders arrivent. Vers 10h30 commencent les inscriptions, ça va vite, il n'y a pas grand monde.
11h00 : meeting et départ du freeride, ça glisse énormément sur tout le parcours !

Le tracé

Le circuit commence par un schuss avec des pifs pafs pour arriver sur un épingle gauche très serrée puis une courbe droite, un 90 gauche et la ligne d'arrivée.
Les chutes sont nombreuses dans toutes les disciplines mais on ne déplore pas de graves bobos.

Fin de la première journée

17h30, fin du freeride. On se dirige vers le spot du lendemain à une heure de route.
Toute une partie du camping du Bourget-du-lac a été réservée pour les participants.
La journée se termine autour d'un barbecue et d'une soirée « vidéos de descente » avant de rejoindre le camping, le tout dans une très bonne ambiance.

Dimanche

Après la météo maussade du samedi, la route de la Seyraz garde encore quelques traces des averses de la veille.

Le tracé et le repérage

Le tracé se compose d'un premier pif paf droite gauche puis d'un schuss débouchant sur une épingle gauche. Là, le bitume devient médiocre juste avant une épingle droite très serrée et enfin un schuss qui nous amène à une soixantaine de kilomètre à l'heure à l'arrivée.
Après quelques reconnaissances assez prudentes, les riders commencent à apprécier la piste, les zones de freinage ayant séché.

Début des hostilités

En fin de matinée, l'organisation lance les premiers borders. La largeur de la route est propice aux duels, même si l'esprit de compétition ne prime pas ce week-end.
A midi, c'est la pause déjeuner avec un « diot » (NDLR : saucisse typiquement savoyarde) offert à tout les riders ainsi qu'une boisson. Tout le monde reprend des forces dans la bonne humeur, le soleil faisant son apparition !
Les runs s'enchaînent et l'esprit de compétition s'efface peu à peu devant la camaraderie et les bons délires entre potes !

Récompenses

A l'issue du week-end, une petite remise de prix est organisée. Chez les rollers, Etienne Herreros termine premier devant David Parent et Christophe Paulin.
Ressort de ce week-end, l'esprit de convivialité qui régnait même pendant les runs comptant pour le trophée !

Liens utiles

Galerie photos 1 (Pi_AiR)
Galerie photos 2 (Sdubs)
Vidéo de la descente en longboardTexte : Rollo & Régis
Photos : Stéphane J.
Mis en ligne  le 22 June 2008 - Lu 2223 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB