-
Le 12 June 2008 à 00:00 | mise à jour le 23 April 2016 à 17:18

Interview de Thomas Dauvergne à propos du Marathon Roller de Dijon 2008

Interview de Thomas Dauvergne à propos du Marathon Roller de Dijon 2008

A quelques jours du coup d'envoi du Marathon Roller International de Dijon 2008, nous avons rencontré Thomas Dauvergne, organisateur de l'événement. Il nous livre ses impressions sur le cru 2008 et donne son pronostic pour les courses...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Entretien

Bonjour Thomas, alors comment se présente cette 8e édition du Roller Marathon ?

Nous abordons cette nouvelle édition avec enthousiasme. Nous avons toujours avec comme priorité, la satisfaction des coureurs amateurs ou professionnels, du public, des partenaires institutionnels et des entreprises qui nous ont accordés et renouvelés leur confiance.
C'est encore et toujours l'occasion pour chacun des membres de l'équipe de revoir l'organisation de sa tâche et de procéder à quelques ajustements si nécessaire ou d'accueillir de nouveaux bénévoles.

Quelles sont les nouveautés pour cette année ?

Même si l'évènement se déroule sur une seule journée cette année, le programme reste, dans ses grandes lignes, inchangé avec le Rollerski, les courses jeunes, les courses open et enfin, à 16h00, le départ du Roller Marathon.

Le principal objectif de cette 8ème édition est peut-être la volonté d'ouvrir la manifestation au grand public et aux patineurs loisirs.

Outre les courses qui s'enchaîneront sur la journée de dimanche, quelques moments phares seront à noter comme la visite guidée en roller, de Dijon et de son centre historique encadré par une équipe de Dijon Roller, le samedi 14 juin, dès 20h30. Rendez-vous est pris Place Wilson.

L'heure Roller sera aussi, nous l'espérons un temps fort. Le départ sera lancé à 14h15 le dimanche. Le circuit sera ouvert au public, sans aucune contrainte d'âge, de niveau, de besoin de certificat médical ou de licence sportive. Pour seul plaisir selon l'envie des participants de se faire plaisir, de battre son record personnel et de se comparer aux pros.

On retrouvera aussi les animations ?

Oui bien sûr, un skatepark sera monté. On assistera aussi à des démos de slalom, de l'initiation, des passages des roues avec l'ERF (Ecole du Roller Français), du roller hockey... de quoi ravir le plus grand nombre.
Le roller a cette richesse de pouvoir se décliner sous des formes vraiment différentes et complémentaires. On aurait tort de s'en priver.
Cette année, chaque discipline aura son temps fort de démonstrations mais sera aussi accessible à l'initiation. N'hésitez donc pas à venir profiter des conseils des pros pour découvrir ou vous améliorer en roller, en slalom, en street ou en roller-hockey.

Le Roller Marathon de Dijon est devenu un des évènements phares en France. Quels sont les secrets de longévité et du succès constant de cette organisation ? Rencontrez-vous encore certaines difficultés ?

Oh il n'y a pas de secret, juste une équipe soudée et très motivée, une équipe qui a à coeur d'organiser un évènement sportif qui soit aussi un véritable divertissement. Nous souhaitons organiser une manifestation qui attire les meilleurs mondiaux comme les patineurs amateurs, qui offre au public un spectacle étonnant et beau et aux partenaires l'occasion de communiquer.

Si l'organisation semble rôdée pour autant, la réussite de la manifestation n'est, pour nous, jamais acquise. C'est peut-être cela notre secret à Dijon. Nous n'avons pas une confiance démesurée dans notre savoir-faire, nous doutons et nous sommes donc particulièrement pointilleux sur les détails et notre travail.

Comme pour toutes les organisateurs d'évènements sportifs, les difficultés récurrentes sont : le financement de la manifestation, les éternels problèmes techniques ainsi que la très délicate question du "recrutement et de la fidélisation des bénévoles" toujours plus difficile d'année en année.

Revenons à la course, quels sont tes favoris cette année ?

Je me garderais bien de formuler un pronostic. On s'est souvent trompé... à part peut-être quand Arnaud (Gicquel) a gagné en 2003. Quoi qu'il en soit, avec le déplacement à Inchéon des grosses écuries internationales, la course est plus ouverte cette année.

Mais personne n'attendait Mathieu Boher l'année dernière. La surprise viendra peut-être des équipes suisses ou de Jorge Cifouentes de MPC Rollerblade qui aura plus de champ libre mais sera un peu seul. Les jeunes français en forme comme Maxime Provost ou Julien Levrard, bien classés au général de la FIC, pourraient être aussi proches du podium. Ou peut-être simplement un doublé de Mathieu ? Bien malin est celui qui sait qui va l'emporter.

Du côté des Open, Fredéric Bugli est très à l'aise sur ce circuit, il a gagné à plusieurs reprises et les collègues lyonnais paraissent très en forme cette année, alors...

Quelque chose à rajouter ?

Merci à www.rollerenligne.com pour son soutien et pour faire vivre à sa manière notre sport et surtout « Faites du Roller ! »


Liens utiles

Site d'AM Sports
Retour sur l'édition 2007
Interview de Thomas Dauvergne (2007)

Texte : Organisation
Photos : Droits réservés
Mis en ligne  le 12 June 2008 - Lu 2748 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB