-
Le 28 May 2008 à 00:00 | mise à jour le 28 May 2008 à 13:03

Open de slalom de Marseile (13)

Open de slalom de Marseile (13)

Le Marseille Contest s'est déroulé tant bien que mal ce dimanche 25 mai. Tant bien que mal, car aussitôt arrivé, la compétition a été renommé par les riders le « Commando Contest » : vents violents, froid, et fortes pluies ont bien failli faire avoir raison des organisateurs, les Rollers Marseillais. Mais dès la première accalmie, tout le monde (ou presque) s'est précipité joyeusement sur ses rollers malgré le sol détrempé...

Mis en ligne par 

Mouillé !

Le planning initial avait prévu le début de la compétition à 10h00, avec du slalom vitesse, mais la pluie persistante (traduction du « temps maussade » prévu par Météo France), les patineurs arrivent au compte goutte dans un café proche.

Les forces en présence

En plus des locaux et presque locaux (RPM, de Toulon), on retrouve Acrollers (Colomiers), Roller Sassenage, Christophe Flinnois venu de Lyon, Vincent Vu Van Kha (NRA) qui espérait, peine perdue, abandonner sa grisaille parisienne et Clochette (MUC Roller) de Montpellier où il faisait déjà moche.
Alors plutôt que de se morfondre chacun chez soi, tous nos joyeux lurons se retrouvent autour d'une boisson chaude offerte par l'organisation. Les langues se délient et les rires fusent d'un côté, de l'autre c'est atelier dessin, bref on refait le monde...

Restauration

A midi, migration vers un préau de bord de place : la table est dressée, l'apéritif offert, le barbecue lancé. Les Rollers Marseillais ont fait appel à un cuistot qui prépare avec amour un repas pour les pauvres petits patineurs à moitié frigorifiés : Salade de pâtes et macédoine, haricots vert à la poêle et saucisses (normale et mozzarella, qui ne recueille pas l'avis favorable de la majorité), yaourts, pannacotta et fromages, rien n'est oublié, pas même le café !

Début de la compétition

Finalement, après plusieurs accalmies et des averses qui repartent de plus belles, le temps semblent se stabiliser et les organisateurs décident d'ouvrir la compétition uniquement pour le slalom figure.

L'aire d'évolution

L'aire de compétition est posée sur le bord de plage dans un lieu privilégié. Elle est séparée de la mer par une bande de sable et bordée par les falaises blanches sur les cotés. On la trouve adossée aux terrasses de restaurants qui la coupe du célèbre bowl.
Les barrières et les banderoles du Conseil Régional sont rapidement installées, les points marqués et les plots installés. La tente des juges, avec un ordinateur, une sono et une imprimante (et des juges) craignant la pluie, posent plus de problème. De même que le sol : si l'adhérence est satisfaisante grâce au grain du goudron, il faut tout de même passer quelques coups de raclette réguliers pour éliminer les flaques les plus importantes... car la pluie ne se laisse pas oublier ! Les patineurs se font quelques frayeurs sur des prises de carre trop importantes (attention sur les voltes), grommellent sur l'état des roulements qu'ils venaient de changer, et assistent avec stupéfaction à un genre d'aquaplanning un peu particulier : les plots se décalent tout seuls sur la fine pellicule d'eau qui s'écoule ! Heureusement que le vent s'est calmé.

Moins de 16 ans

Le jeune Loann d'Acroller donne le ton. Les jeunes locaux peinent à suivre. Ils font leurs premiers pas en compétition avec moins d'un an le slalom derrière eux. Richard Herroneaux, leur entraîneur, les a mis à la bonne école.
Les patineurs de Sassenage ne loupent (encore) pas une occasion de se faire remarquer, cette fois-ci avec leurs musiques. Les mauvaises langues pourraient croire qu'ils les ont perdues ou oubliées mais il n'en n'est rien : l'idée de Pierre Celat est contagieuse, ils ont choisi simplement de prendre des musiques ridicules ! La palme revient à Mathieu, qui, du haut de ses 11 ans, non seulement impressionne par son niveau technique (enchaînement toupies croisée, décroisée, compas royal...), mais également par le respect du rythme et de la mélodie (essayez de faire des blocs en dédicace sur le Roi Lion).
Cyril aura moins de chance, puisqu'avec « viens boire un petit coup à la maison », repris en cœur par le public et la super speakerine (présidente de l'association), il s'écroulera de rire devant sa dernière ligne.

Plus de 16 ans

Clochette ouvre la compétition pour les plus de 16 ans. Elle réussit quelques figures hasardeuses sur le sol mouillée (chicken leg impérial, grand compas croisé arrière royal).
Suit Eva Cochez Cahuzac qui pose tranquillement et sûrement ses figures, et la petite moue boudeuse qu'elle affichait en pensant à ses roulements est effacé par un sourire de satisfaction mérité.
Tout sourire aussi, se présente Yann Brandt, des Acrollers aussi : seul quadeur de la compétition, il se permet notamment un petit schuffles en début de 120, avec l'eau qui gicle derrière, effet garanti !
Le run de Vincent Vu Van Kha est très attendu, sans savoir si c'est la fameuse cafetière wheeling, le nowiper et les autres tricks ultra techniques qui tiennent en alerte les spectateurs ou le bloc fakir final (où il doit s'asseoir sur ses patins, dans une flaque d'eau).
La vitesse d'exécution, dans le respect de la cadence de sa musique, et les petits sauts souples de Richard obtiennent comme toujours un franc succès.
Christophe Flinois nous présente son run 2008, un savant dosage de technique et style, ce qui n'est pas une mince affaire à réaliser dans de telles conditions.
Ce sont finalement les 2 autres marseillais qui honorent le sol des premières chutes (pendant les runs, parce qu'il va sans dire qu'elles n'ont pas manqués autrement).
Après Meher Garrab, lâchement abandonné par ses compatriotes de RPM pour cause de pluie (et de bébé) c'est le tour de Sébastien Coudrau, qui en bon coach des enfants terribles de Sassenage, s'attribue La danse des canards comme fond sonore : bloc en secouant le bas des reins et le public est dans la poche !

Second run

Comme les nuages semblent laisser un peu de répit aux pauvres compétiteurs, un deuxième run est annoncé pour tout le monde.
De l'autre coté des barrières, le public est ravi. Oui oui, il y avait du public ! A peine croyable après les averses essuyées et la menace imminente des gros nuages gris, mais une petite foule s'est accoudée pour regarder les acrobaties : on n'ose imaginer avec le soleil... La compétition reprend donc son cours : ceux qui avaient raté leur run font mieux, ceux qui avaient déjà marqués les esprits conservent leur avantage. Sous les exclamations de la speakerine et les plaisanteries amicales des autres compétiteurs, c'est dans une ambiance bonne enfant que se termine la compétition.

Podiums

Après une petite attente pour la compilation des résultats, les podiums sont annoncés. En fait, qui a gagné importe peu, tant les rigolades l'ont emporté sur le sérieux. Heureusement d'ailleurs, parce que côté juges, malgré un classement relativement cohérent, les notes ne sont pas encore au point.
Pour la remise des prix, là encore, cela vaut le coup d'œil : roues, roulements, plots, protection, coupes confectionnées par les petites mains marseillaises, prize money : tout le monde est récompensé et rentre avec un petit quelque chose à la maison. Un petit ? Un énorme oui, un énorme souvenir de convivialité, d'accueil, d'amicalité, et de décontraction ! Pourquoi faire autant de route, pourquoi rester sous la pluie, pourquoi flinguer des roulements neufs ? Venez l'année prochaine, vous comprendrez... mais avec le soleil, hein, quand même... vous sentez ce petit air du Sud là ?

Principaux résultats

Catégorie des moins de 16 ans (mixte)

1) Mathieu Messina (Roller Sassenage)
2) Chloé Arbona (Rollers Marseillais)
3) Julien Allet (Roller Sassenage)
4) Tiphaine Bourbon (Roller Sassenage)
5) Loann Lacambra (Acroller)
6) Cyril Redinier (Roller Sassenage)
7) Estelle Dovonoux (RPM)

Catégorie des plus de 16 ans (hommes)

1) Vincent Vu Van Kha (Nice roller attitude)
2) Richard Héronneaux (Rollers Marseillais)
3) Cédric Garcia (Rollers Marseillais)
4) Christophe Flinnois (Authentique)
5) Yann Brandt (Acroller)
6) Meher Garrab (RPM)
7) Sébastien Coudrau (Roller Sassenage)
8) Carmelo Emerilli (ASGUM)

Catégorie des plus de 16 ans (femmes)

1) Caroline Lejeune (MUC Roller)
2) Eva Cochey-Cahuzac (Acroller)
3) Jennyfer Charrier (Rollers Marseillais)

Liens utiles

Site des Rollers Marseillais (club organisateur)
Photos de Vincent Vu Van KhaTexte : Clochette
Photos : Vincent Vu Van Kha
Mis en ligne  le 28 May 2008 - Lu 3684 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB