-
Le 29 May 2008 à 00:00 | mise à jour le 24 June 2008 à 13:55

Rennes sur Roulettes - édition 2008

Rennes sur Roulettes - édition 2008

La 26ème édition de Rennes sur Roulettes aura fait durer le suspense jusqu'au bout ! Le week-end dernier, la grande classique de la WIC est parvenue à passer entre les gouttes pour finalement voir s'affronter le gratin du peloton mondial dans des courses menées tambours battants...

Article par 

Plein pot sur sol sec !

L'étape bretonne de la World Inline Cup a dérogé à la tradition ! Sur Rennes comme sur une bonne partie du reste de la France, les conditions météorologiques s'annonçaient difficiles samedi soir, laissant présager du pire pour le lendemain... et pourtant le dimanche a vu le temps se lever progressivement pour le plus grand plaisir des patineurs.

Un tracé facilité par un temps clément

Les patineurs ont évolué sur un circuit technique et exigeant. Heureusement, le beau temps a facilité le travail. Ceux qui ont participé à l'édition 2007 se souviendront de la météo dantesque qui a sévi sur le circuit l'année dernière.
Le départ se fait dans un léger faux plat montant qui se termine par une épingle serrée à 180°, puis la vitesse augmente dans un long faux plat descendant qui s'achève par un virage à 90° sur la droite. A cet endroit, on se retrouve alors dans une section grattonneuse au sol abîmé.
Après deux virages à gauche, vient une autre ligne droite qui donne sur une section pavée agrémentée de petites bornes de métal rondes qui affleurent de la route (pas dangereuses mais il faut être vigilant). Après un virage à gauche, arrive une belle ligne droite le long de La Vilaine.
Vient alors une section difficile et étroite entre les maisons avec des bosses de pavés largement proéminentes au centre de la route, en plein milieu de la trajectoire. Quelques chutes ont eu lieu à cet endroit.
Enfin, après un rond point et un ultime virage à droite, la ligne d'arrivée se présente à quelques centaines de mètres.

Marathon féminin

La course féminine part tambours battants durant le premier tiers de l'épreuve. On sent la différence avec les courses nationales ! Pendant plusieurs tours, le peloton file à tout allure mais reste assez compact. Les cassures se font par l'arrière. Petit à petit, les patineuses les moins aguerries lâchent au train pour ne plus laisser en tête que les patineuses de classe mondiale.
On note quelques chutes, dont celle de la pauvre Catherine Penan (Rollerblade MPC) qui s'emmêle malencontreusement les platines et doit se résigner à abandonner.
Le second tiers de la course voit la vitesse diminuer. Toutes les tentatives d'échappées ont été infructueuses jusque là. Ghizlane Samir (London Skaters), Anne-Sophie Petitprez (ASEB) en profitent pour recoller avant de lâcher à nouveau sous les à-coups.
Parmi les françaises, il reste Laetitia Lebihan (Sarthe.Loops Racing) qui tente de s'échapper sans succès à deux tours de l'arrivée et Nathalie Barbotin (Powerslide Alessi World).
Devant, le sprint se prépare, il est remporté par les deux patineuses de Bont : Cecilia Baena et Nicole Begg qui parvient à faire une course remarquable malgré sa fracture à la mâchoire. La 3ème place est décrochée par Melissa Bonnet (World Inlinecenter Matter International).

Le marathon masculin avec Yann Guyader (Powerslide Alessi) - 4ème et 1er français

"La première moitié de course est animée mais sans réelles attaques. On assiste à beaucoup de tentatives mais toutes avortées. En fait, personne ne veut réellement se mettre à fond pendant 2,3 kilomètres afin de creuser un écart décisif.
Diego Rosero (Rollerblade MPC), Massimiliano Presti, Mathieu Boher (RPM Poli Matter), Peter Mickael (Matter Inline Center World) et moi attaquons sans cesse. Nous sommes souvent accompagnés par deux autres français qui sont Ewen Fernandez (Renard Inline World Team) et Julien Levrard (Renard-Inline World/Levallois).
Puis, on assiste à mi-course à une tentative de Benjamin Douchin (Renard Inline World Team) en solo qui part durant deux tours.
Quand on le rattrape à 7 tours de l'arrivée Bob (Mathieu Boher) part tout seul à son tour. Personne ne réagit. Puis, au bout d'un tour, 7 coureurs reviennent sur lui mais aucun leader de la Coupe du Monde. Voyant le coup se faire et alors qu'ils comptent 20 secondes d'avance, je pars seul en contre. Je les rejoins au bout de presque un tour de chasse en costaud. Nous sommes alors 9 et je relaie directement afin d'assurer l'échappée. Je suis aidé par Julien Levrard et Bob. Personne d'autre ne relaie.
A 5 tours de l'arrivée, reviennent Diego Rosero (Rollerblade MPC) et Nelson Garzon (Matter Inline Center World). On est alors 12 dans l'échappée mais personne ne veut prendre ses responsabilités à part Julien Levrard qui fait une bonne partie du travail. Je le relaie et je fais les deux derniers tours devant pour éviter les contre-attaques.
Tour à tour, Bob et Thomas boucher (Rollerblade I.B.U Speedodrom), attaquent. Je les rattrape à chaque fois. Au bout d'un moment, je me relève pour le sprint à hauteur du rond point à 600 mètres de l'arrivée. C'est là que déboulent Rosero, Garzon et le vénézuelien. On prend tout de suite 20 bons mètres.
J'étais emoussé et je n'ai pas pu revenir malgré une chasse presque réussie sur Garzon pour conclure une course super dure. La course fut très cassante du fait d'un circuit plein de virages et de sa longueur importante.
Je fais une bonne opération pour la WIC puisque je suis 3ème avec une course en moins. Je reste cependant sur ma faim car je pouvais faire 2ème je pense. Diégo était trop rapide."

Course open hommes

Il faut en vouloir pour se lever tôt le matin et participer aux courses open ! Le départ est donné à 9h00. La route est encore humide, surtout du côté de la ligne droite longeant la Vilaine.
Le peloton masculin, emmené par les vétérans, part assez vite dans un premier temps. Si la vitesse moyenne en fin de course n'est pas exceptionnelle, les nombreux changements de rythme ont fait un peu de ménage dans les rangs.
Devant, on retrouve les habitués : Philippe Poirier (VSF La Ferte Bernard), Eric Tordjmann (CDK Le Cri du Kangourou), Thierry Vandenbroucke (Alstom Riders), Nicolas Jaffrain (Lou Team CDK), Frédéric Bugli (RSC Grenoblois), Nicolas Tamasi (CDK/Lou Roller)...
A deux tours de l'arrivée, le groupe est encore assez compact et se prépare à l'emballage. A la cloche, Eric Tordjmann parvient enfin à se faire la belle après plusieurs tentatives. Il ne sera pas rejoint même si ses poursuivants sont revenus en force sur la ligne.
Derrière lui, Frédéric Bugli règle le sprint d'un groupe de onze patineurs. Thierry Vandenbroucke prend la 3ème place.

Course open femmes

La course s'est jouée assez rapidement chez les Open femmes. Solveig Findley (London Skaters Speed Team) s'est rapidement échappée. Prenant une minute d'avance, elle a creusé le trou avec le reste des poursuivantes.
Derrière elle, Anne-Marie Demeestere (MantRoll78), alias "Mamoun", sème également les autres concurrentes. Elle fera aussi sa course seule et arrivera 3 minutes avant le reste des patineuses.
Claudie Duval (CS Brétigny) prend la 3ème place au sprint devant Laetitia Ladurelle (SA Mérignac) qui continue de progresser au fil des courses.

Tracé des courses

parcours des courses de Rennes sur Roulettes

Principaux résultats

Open femmes

1) FINDLEY Solveig - 01:05:36
2) DEMEESTERE Anne-Marie - 01:06:29
3) DUVAL Claudie - 01:09:57
4) LADURELLE Laetitia - 01:09:57
5) DUBOUCHER Ghislaine - 01:10:01
6) DURET Segolene - 01:11:46
7) LE COSQUER Solen - 01:11:46
8) TENDRON Pascale - 01:13:15
9) HAMEL Joceline - 01:15:01
10) BUTEZ Melanie - 01:15:35

Open hommes

1) TORDJMANN eric - 00:54:24
2) BUGLI Frederic - 00:54:25
3) VANDENBROUCKE Thierry - 00:54:25
4) TAMASI Nicolas - 00:54:25
5) POIRIER Philippe - 00:54:25
6) ODIOT Sebastien - 00:54:26
7) JAFFRAIN Nicolas - 00:54:27
8) GIRARD Christophe - 00:54:27
9) BERNARDIN David - 00:54:27
10) BOIVIN Pierre-Mary - 00:54:28

Elites dames

1) BAENA Cecilia - 01:19:49
2) BEGG Nicole - 01:19:49
3) BONNET Melissa - 01:19:49
4) VIVAS Alexandra - 01:19:49
5) ARTERO Natalia - 01:19:49
6) RAMIREZ Martha - 01:19:49
7) GOOVAERTS Hilde - 01:19:50
8) HOLGUIN Liliana - 01:19:50
9) GLOOR Nadine - 01:19:50
10) ERBITI Sara - 01:19:50

Elites hommes

1) ROSERO Diego - 01:19:53
2) BASTIDAS Alexander - 01:19:54
3) GARZON Nelson - 01:19:54
4) GUYADER Yann - 01:19:54
5) WIDMER Severin - 01:19:55
6) NATION DJ - 01:19:55
7) BOHER Matthieu - 01:19:57
8) BOUCHER Thomas - 01:19:57
9) LEVRARD Julien - 01:19:57
10) RAMALI Pascal - 01:19:58

Liens utiles

Interview d'Eric Tordjmann - vainqueur de l'Open hommes
Résultats complets sur Sport-up
Galerie photo de rollerenligne.comTexte : Alfathor
Photos : Sylvain Rouillard, Philippe Renard
Vidéos : Alfathor
Mis en ligne  le 29 May 2008 - Lu 3204 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB