-
Le 22 May 2008 à 00:00 | mise à jour le 22 May 2008 à 08:26

Paris Slalom World Challenge 2008

Paris Slalom World Challenge 2008

Le week-end des 10 et 11 mai dernier, le Trocadéro s'est enflammé pour la 6ème édition du Paris Slalom World Challenge. Deux jours de pur plaisir pour les 70 riders venus de 13 pays différents. Les meilleurs riders européens étaient présents. Retour sur l'événement...

Mis en ligne par 

Un événement majeur du circuit WSSA

Les forces en présence

Parmi les têtes d'affiche on a retrouvé le francais Igor Cheremetieff , n°1 européen et n°2 mondial WSAA avant cet événement, l'allemand R.Op't Veld n°8 mondial ou le russe K.Ryazantsev, n°14. Leur but : gagner de précieux points lors de cet événement majeur des World Slalom Series qui peut leur ouvrir la porte du top 10 Mondial.
Chez les filles Chloé Seyres, la n°1 mondiale WSSA a fait le déplacement comme l'anglaise Naomi Grigg, n°3 et la russe P.Semenova, n°5. On a déploré quelques absences : celles du coréen Kim Sung Jin, le n°1 mondial, en pleine période d'examen pour entrer a l'université, et trois prodiges chinois, Wang Heng, Guo Fang, et Xu Xin Yu qui n'ont malheureusement pu obtenir le visa pour l'Europe à cause des lenteurs administratives.

Speed-slalom : temps canon pour Yohann Fort

Avant de parler de gros tricks commençons par le speed slalom qui s'est déroulé le samedi. Lors de la séance de qualification matinale, Yohann Fort (FRA) le tenant du titre a réalisé un temps canon en 4'49 secondes (record mondial en 4'47 toujours détenu par Baptiste Joie).
C'est le favori et tenant du titre Yohann Fort (FRA) qui s'est imposé en 2 manches devant Jean-Baptiste Milleret (FRA), lui aussi habitué des finales. On peut noter la petite frayeur de Yohan en ¼ de finales contre Xuan Le, qui après une égalité et une défaite a réussi à se qualifier en sortant deux perfects d'affilée ne laissant aucune chance à son adversaire.
Lors de la petite finale, R. Lebois (FRA) s'est imposé devant le Russe K. Ryazantsev et prend ainsi la 3ème place.

Speed-slalom : Seyres conserve son titre

La finale chez les femmes a opposé dans un duel Chloé Seyres et Polina Semenova (RUS) et a été remportée par Chloé Seyres qui conserve ainsi son titre. La polonaise R. Bugalska a pris, quant a elle, la 3ème place en gagnant son duel face à N. Rager (FRA).

« Battle mode on »

Maintenant place à la Battle ! Les qualifications se sont déroulées sous forme de 16 poules menées tambour battant par un DJ de folie du nom de Sonikem. Cela a été tout simplement énorme ! Le point fort de cette première journée de compétition : les nouveaux venus ont pu se mesurer aux riders les mieux classés des World Slalom Series. Un échange fructueux de connaissances s'est opéré grâce au système des battles dont l'efficacité a été confirmée par la possibilité de comparer simultanément les différentes sensibilités des riders.
A l'issue des ces qualifications, seuls 32 riders se sont vus obtenir le droit de concourir au 2e tour du lendemain. La seule surprise de ces qualifications a été l'élimination de l'allemand T. Vilcans, n°24 mondial par le francais A. Boudoux, pour sa première participation.
Les résultats des qualifications nous ont mis l'eau à la bouche et tout le monde s'en est retourné dans l'excitation de la journée à venir.
Certains riders se sont donnés rendez-vous sur les spots parisiens comme Notre-Dame, pour continuer le show ou peaufiner leurs nouveaux tricks pour la 2e journée de compétition, les autres préférant se reposer afin de garder une forme optimale en vue d'un lendemain épuisant.

Seconde journée de Battle

La journée de dimanche s'est ouverte sur un grand soleil qui allait durer toute la journée.

Les féminines

Les filles ont engagé les festivités à 11h00 par les quarts de finales, sans surprises, toutes les favorites se qualifiant.
La première surprise est arrivée en demi-finale, avec l'élimination de Naomi Grigg la n°3 mondiale qui s'est faite sortir par Fanny Violeau et ses fameuses figures assises. On a donc retrouvé en finale la favorite Chloé Seyres, la russe Polina Semenova, et les deux francaises N.Rager et F.Violeau.
La russe pouvait espérer une victoire à Paris, après avoir battu la n°1 mondiale à Moscou en mars dernier. Mais Chloé Seyrès n'a pas tremblé et a enchaîné les tricks : wheelings, spins, screws, sevens, sans oublier les footguns. Polina est restée juste un ton en dessous mais s'est assurée quand même une deuxième place grâce notamment à une démonstration de wheelings. La troisième place est revenu à N. Rager, qui a impressionné le jury avec ses christies.
Cette belle finale féminine s'est conclue en beauté. Les hommes ont ensuite envahi la piste pour s'entraîner avant le début de leur deuxième tour.

Les hommes : huitièmes de finales

Après une pause déjeuner bien méritée, les riders se sont affrontés sous un soleil de plomb, toujours plus motivés. Seba, sponsor de l'événement et infatigable speaker annonce le début des 1/8e de finale. Les nombreux spectateurs ont assisté à des runs splendides : chaque rider semble vouloir se surpasser. Le niveau étant très élevé, certaines poules ont déjà des allures de finales.

Quarts de finales

Pendant les 1/4, la pression monte devant le niveau impressionnant mais la convivialité reste de mise. On peut noter les sorties de JB Milleret et du vainqueur amateur 2007 A.Becquet (FRA) ainsi que du jeune allemand M.Sloboda, 13 ans seulement, le plus jeune rider à ce stade de la compétition. Ce dernier a surpris par son niveau technique (avec ses retournements en wheeling par exemple).

Demi-finales

Les 1/2 finales sont de vrais duels au sommet : un cocktail de styles et de techniques détonnant difficile à départager pour les juges.
Dans le premier groupe, R. Op't Veld (ALL) et K. Ryazantsev “Rekil”(RUSS) se qualifient logiquement aux dépends de M. Gurevich (RUS) et X. Le(FRA).
Dans la seconde demi-finale, I.Cheremetieff se qualifie sans surprise alors qu'O. Herrero (FRA) notre "Dark Latin Lover" se voit attribuer la 4e place malgré son style ravageur.
Les juges ne pouvant départager l'italien T. Ferrari et le francais Y. Fort, ils leur demandent de réaliser un ultime run pour gagner la dernière place disponible pour la finale. Le tirage au sort désigne Y.Fort pour passer en premier. Il tente des grosses figures en laissant un peu la finition de côté alors que T.Ferrari joue sur la propreté et la fluidité de ses runs tout en y ajoutant de la difficulté. C'est T. Ferrari qui remporte la décision des juges à 2 contre 1 face au Français.

Phases finales

Dès lors, les noms des 4 finalistes sont connus mais le suspense tient en haleine l'assistance puisque selon la coutume la petite finale précède la finale. Celle-ci se déroule sans pression dans une atmosphère ludique. O. Herreo prend la 5ème place devant Y. Fort, M. Gurevich et X. Le.
La finale peut maintenant commencer, avec les 4 meilleurs riders de la journée, et aussi 4 nationalités différentes.
On retrouve 3 finalistes de Moscou : I. Cheremetieff (FRA), K.Ryazantsev (RUS) et R. Op't Veld (ALL) et donc T.Ferrari (ITA), finaliste à Rome en 2007.
Igor Cheremetieff lance tout de suite les grosses figures, pour annoncer la couleur et impressionner les juges et ses concurrents d'entrée : en finale, il faut montrer qui est le patron !
Rudy Op't Veld aussi lance l'artillerie lourde, on retiendra par exemple, son retournement “5-5” en Back-to-front-Heel-wheeling. Le russe lance quant à lui ses fameux toe-spins grabés, mais parfois un peu en dehors des plots, alors que l'italien joue sur son style fluide et sa maîtrise.

Last trick

Toujours un grand moment de la finale, le last trick, que tout le monde attend pour terminer le contest en apothéose. A ce petit jeu, I.Cheremetieff est désormais passé maître de “l'endurance” en wheeling et nous pose un 50 plots en perfect.
Rekil, qui devait se rattraper après plusieurs chutes dans son dernier run tente de faire mieux, en enlevant les 3 premières roues, comme à Moscou, mais ne passe que 40 plots. Rudy réalise une grande volte en arrière sur une roue enchaîne par un retournement en avant puis un seven.
Tiziano tente un Z enchaîne sur les 4 lignes de slalom, mais ne passe que 40 plots.
Igor Cheremetieff s'impose logiquement et s'empare du même coup de la place de n°1 mondial WSSA.
R.Op't Veld se classe 2e et prouve une fois de plus sa progression. L'italien T.Ferrari prend la troisième place aux dépends de K.Ryazantsev.

Bilan

Au-delà des résultats, c'est surtout l'esprit dans lequel s'est déroulée la Battle qui fait de la PSWC une réussite séduisante pour les participants et les spectateurs. Riders, public, bon son et bon esprit ainsi qu'une bonne couche de crème solaire ont fait le succès de cette Battle.
Un grand merci à toutes les personnes qui nous ont accompagnées durant cet événement. La PSWC démontre la qualité grandissante des Battles. Vivement la prochaine !
Le prochain événement international des World Slalom Series aura lieu à Pekin, en Chine, du 30 mai au 1er juin. On y retrouvera les meilleurs riders mondiaux dont les francais Igor Cheremetieff et Chloé Seyres.

Liens utiles

Résultats complets
Site des World Slalom Series
Vidéo de la finale hommes
Vidéo de la finale femmes
Photos de Rollerboy
Photos de Detlef RehbockTexte : Xuan / Seba
Photos : www.serialriders.fr
Mis en ligne  le 22 May 2008 - Lu 2766 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB