-
Le 15 May 2008 à 00:00 | mise à jour le 12 May 2015 à 21:09

Marathon du Goelo 2008 : impressions de coureurs

Marathon du Goelo 2008 : impressions de coureurs

Le marathon a clôturé les épreuves du Goelo Roller Nature le dimanche 11 mai. Nous avons demandé à trois coureurs de nous raconter la course vue de l'intérieur, Erwan Le Corre, Axel Terrien et Yann Guyader qui nous a précisé le déroulement de son sprint...

Article par 

La course par les coureurs

Goelo Roller Nature 2008

Erwan Le Corre

Goelo Roller Nature 2008 : Erwan Le corre Erwan (Prosper sur le forum) courait en national :

"Sur la ligne de départ je me suis mis trop à l 'arrière. J'ai eu du mal à remonter dans le peloton et lorsqu'il y a eu une cassure au second tour j'étais trop loin. J'ai cru pouvoir revenir seul, mais je n'ai pas pu boucher le trou avec les changements de rythme du peloton qui n'était pourtant pas loin. De nombreux nationaux sont restés au contact du peloton de tête pendant les cinq premiers tours, puis la course s'est déroulée avec trois gros pelotons d'une vingtaine de coureurs (et des coureurs isolés). J'étais dans le troisième (le second de National hommes), et comme je sentais que je pouvais aller un peu plus vite j'ai attaqué à deux tours pour avoir une arrivée confortable. Je termine 42 ème au scratch.
C'était une course intéressante, j'étais bien et j'aurais pu la gérer mieux. Ma prochaine devrait être à Dijon".

Axel Terrien

Le jeune patineur de l'équipe Roll'X, est junior. Il a vécu la course dans le peloton de tête qui comptait à l'arrivée 17 coureurs dont 14 élites, un national (Cyril Laurent) et deux juniors (son coéquipier Brian Lépine et lui) et a effectué les 49,6 km en 1h17.
Goelo Roller Nature 2008

"Il y avait des attaques incessantes dans cette course, quasiment une par tour. Richard Deniaud et Mathieu Boher ont tenté beaucoup d'échappées. Yann Guyader et Alexis Contin sont aussi sortis du peloton, Rollerblade et RPM Poli ont alors ramené le peloton. Maxime Provost et Kevin Gauclin ont réussi à tenir quelques temps, mais en général c'était repris très vite. Yann a souvent ramené le peloton, d'ailleurs j'ai remarqué qu'il avait beaucoup travaillé, et seul puisqu'il n'avait pas d'équipiers.
L'écrémage s'est fait progressivement par l'arrière au fur et à mesure des accélérations dues aux attaques. Il y a aussi eu une cassure au moment de la chute d'Adrien Despaux (et d'autres sont passés dans l'herbe) car il y avait une attaque en cours, mais ensuite le peloton s'est relevé.
Les deux derniers tours ont été plus calmes, seul Richard a encore essayé. Le sprint est parti tard, cela a été assez confus car c'est étroit pour un tel peloton."

Yann Guyader

Yann Guyader, qui a passé la ligne en premier, nous a expliqué sa seconde place.
Au début du sprint d'arrivée, il a été gêné par les trajectoires de deux coureurs puis, après avoir réussi à les passer, dans la confusion c'est lui qui a gêné Alexis. Il est allé immédiatement voir le jury à l'arrivée pour proposer de passer second derrière Alexis, estimant que c'était inutile de l'obliger à faire une réclamation ou d'attendre une décision des juges. Goelo Roller Nature 2008

Récit de course Open par Thierry Vandenbroucke (Team ALSTOM Riders)

"Le parcours du Goelo est un très beau circuit de la FIC, vallonné mais pas trop, roulant, technique, étroit, une vue imprenable sur la mer, les genets en fleur et en plus ce week end un grand soleil, l'édition 2008 mérite bien ses 3 étoiles ! Aucun regret d'avoir parcouru nos 1600 km aller-retour dans notre vaillant camion rouge qui dépasse péniblement les 120 km/h.
Sur la course Open, on retrouvait les favoris Philippe Poirier, Frédéric Bugli, les équipes de Villeparisis, du RSCG ainsi que notre team ALSTOM Riders composée de Franck Balandras, Benoit Boulier, Pascal Macon et moi-même. Les deux leaders du classement actuel, les 2 Nicolas (Jaffrain et Tamasi) du LOU ROLLER étaient absents.
Habituellement, le départ est toujours anticipé, mais là, le juge a donné le départ alors qu'aucun des coureurs n'était vraiment prêt. Nous sommes partis pour 11 tours pour un total de 34 km.
Les premiers tours sont faits à plus de 36 km/h de moyenne par des relais très forts de Philippe.
Un peloton d'une vingtaine de patineurs se forme assez rapidement. Dans ce peloton nous retrouvons les teams avec leur favoris. La course d'équipe peut commencer avec une surveillance de chacun. Le but de notre Team ALSTOM était de marquer le maximum de points.
A la fin du troisième tour, nous avons alors assisté à une malheureuse chute mettant sur le carreau le leader du team Villeparisis David Labonne (nous espérons qu'il va bien).
Le 4eme tour voit partir Philippe et Frédéric. Je suis derrière mais ça roule trop fort. Je me décale pour laisser mon relais. La jonction se reforme en haut de la montée après l'arrivée et permet à chacun de récupérer un peu.
Philippe, toujours avec ses relais, réduit le peloton à 12 patineurs.
A mi-course, gros coup de fatigue. Je préfère rester au milieu tout en surveillant les avant-postes.
Restent 4 tours, je commence à me rapprocher de l'avant pour ne pas voir une échappée de dernière minute.
A 2 tours de l'arrivée, nous voyons passer en tête nos 2 coureurs de PHC. Ça roule de plus en plus vite. Il faut s'accrocher et défendre sa place car ça bouscule pas mal.
A la cloche annonçant le dernier tour, je me trouve en dernière position. La tension monte, je cherche les 2 favoris. Après un effort et un passage en force, j'arrive à me positionner derrière Philippe Poirier durant la grande descente qui permet à chacun de reprendre des forces. Il faut se battre pour garder sa place. Le peloton est emmené par Lionel Martinet qui malheureusement va chuter à quelques mètres de l'arrivée.
Goelo Roller Nature 2008Au pied de la dernière côte avant l'arche, Philippe prend la tête. Toujours derrière lui, je décide d'emballer le sprint pour ne pas me retrouver enfermé. J'arrive à surprendre tout le monde et je prends quelques mètres d'avance. Mais la ligne est encore loin et me parait encore plus loin. Je donne vraiment tout ce que j'ai mais je cale à quelques mètres de la ligne ce qui profite à Frédéric et à Philippe. Les derniers mètres se font à 3 de front sur un circuit très étroit. Chacun sa place sans gêner l'autre.
Sur la ligne, nous jetons tous notre pied. Malheureusement, je jete le mauvais pied (sans la puce). De nous 3, personne ne peut se prononcer sur le vainqueur. J'espère voir la photo finish pour avoir le classement. Pas de chance pas de photo finish. Le classement final se fait par les puces. Donc le résultat est Frédéric, Philippe et Thierry. Je reste vraiment sur ma faim car pour une fois j'arrive à rivaliser avec les favoris.
J'ai trouvé des photos des derniers mètres sur Internet et je constate que le classement par les puces ne reflète pas le résultat final ! J'espère juste que lors des prochaines courses la photo finish sera installée même pour la course Open !
L'objectif de notre team ALSTOM Riders a été rempli. Franck finit à la 5ème place. Nous reprenons la tête du classement par équipe suivi de Villeparis et du RSCG.
Nos 3 vétérans 1 de la course Open font partie du Team SP Ingénierie qui court au 24 heures du Mans en catégorie vétérans. L'équipe sera présenté dans quelques temps sur le site RollerEnLigne qui est aussi notre partenaire."

Goelo Roller Nature 2008

Liens utiles

Site de l'organisation
Galerie photos de rollerenligne.com
Blog de Stéphane K
Open - Photos du LOU ROLLER (Benjamin & Benoit Bourlier)
Marathon - Photos du LOU ROLLER (Benjamin & Benoit Bourlier)
Podiums - Photos du LOU ROLLER (Benjamin & Benoit Bourlier)

Texte : Michel Terrien
Photos : Michel Terrien
Vidéo : Stéphane K
Mis en ligne  le 15 May 2008 - Lu 3915 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB