-
Le 31 October 2012 à 18:34 | mise à jour le 25 January 2013 à 18:46

Customiser : ne plus hésiter en roller street et freeride

Customiser : ne plus hésiter en roller street et freeride

Dilemme : votre coeur balance entre street et freeride mais votre budget ne suivra pas pour l'achat de deux paires de roller... Que faire ? Et pourquoi pas fabriquer son propre custom à base UFS ? Tuyaux...

Article par 

Article de 2008 réactualisé le 31 octobre 2012

La customisation : une solution efficace pour se fabriquer un patin polyvalent

Platine Kizer PowerbladeOn le sait, il est préférable d'avoir un patin spécifique pour chaque usage.Votre porte-monnaie ou celui de vos parents risque bien d'être rapidement asséché !
En effet, une bonne paire de street avoisine les 150 à 250 Euros, et il en va de même en freeride.

Mais pour peu que vous soyez un touche-à-tout très polyvalent, vous chercherez une paire de roller qui puisse vous permettre de pratiquer aussi bien le street que le freeride....

Et sur ce point, il faut être clair, Powerslide et Kizer n'ont rien inventé avec le Powerblading ! Cela fait déjà une bonne quinzaine d'années que les riders se fabriquent des modèles de street avec roues de 80 mm.
Certains anciens se souviendront d'ailleurs de modèles comme le SoulSlide puis le Fatty Paris qui ont fait office de précurseurs.

Un custom ? C'est quoi ?

Pas de panique, on peut réduire les coûts en réalisant un custom : un patin personnalisé où vous assemblez les pièces de votre choix pour réaliser le modèle de vos rêves.

Le principe : s'appuyer sur la coque de roller agressif de votre choix pour l'adapter à vos besoins en la combinant avec d'autres pièces détachées de différents fabricants.

Qu'est-ce que l'UFS ?

Custom FSK ShimaL'UFS (Universal Frame System) est un standard, une norme que respectent les fabricants pour que toutes les platines UFS du marché soient compatibles avec tous les types de coques UFS. Les cotes de bases des platines, ainsi que l'espacement de leurs points de fixation (l'entraxe) sont similaires.

D'abord utilisé sur les patins de street, ce standard s'est répandu également développé en freeride sous l'impulstion de Salomon avec sa gamme FSK (freeskate).

Choisir un patin de street UFS

 Aujourd'hui la plupart des marques de patin de street propose des modèles répondant à la norme UFS. Vous ne devriez donc pas avoir trop de difficulté à trouver une coque qui vous plaise.

L'idée va donc être de choisir un patin qui aura également des caractéristiques techniques intéressantes pour le freeride comme la légèreté, maniabilité, tout en bénéficiant de soulplates, encore assez rares sur les patins de freeride.

Coque souple ou rigide ?

Les patins à coque souples/durs sont souvent plus légers que leur homologues à coques rigides, en revanche ils protègent moins les pieds.
Parmi eux, on trouve notamment les fameux K2 Fatty ou les Remz (pas super adaptés pour le freeride du fait de leur grande souplesse). Le Xsjado pourrait éventuellement être classé dans cette famille et être une bonne solution avec sa chaussure à part.

Depuis quelques années les marques proposent des modèles alternatifs comme gamme Rollerblade en street, qui a les mêmes coques que pour le freeride.
Les coques carbones USD sont aussi une bonne idée.

Rien ne vous empêche donc de vous faire un patin de freeride à partir d'un modèle à coque rigide. Il sera juste un peu plus lourd. Là, vous aurez un maximum de choix entre Razors, USD, Valo...

Astuce : N’hésiter pas à ressortir de vieilles coques de votre cave si c’est pour un usage occasionnel. On reste dans une optique d’économie !

Choisir sa platine de freeride UFS (de 50 à 100 Euros)

Il faudra être particulièrement vigilant à choisir une platine qui soit aux normes UFS. Sur le marché, on trouve plusieurs modèles adaptés :

  • Rollerblade UFS
  • Les toutes nouvelles platines Kizer Powerblading qui acceptent des roues de 80 mm (Kizer Adcance PB & Kizer Level PB)
  • Les anciennes platines des Cell 2 Powerslide (occasion)
  • Les FSK de Salomon (d'occasion également)

Astuce : Les platines UFS en aluminium sont plus rigides, elles favorisent les relances et les accélérations. Les nouvelles platines à base polymère type Powerblading sont plus souple. Elle conviennent mieux pour un usage en slide.

Choisir ses roues de freeride (50 à 80 Euros)

Roues de freerideSelon le modèle de platines freeride pour lequel vous optez, le diamètre de roues maximum oscillera entre 76 et 84 mm.
Il existe depuis quelques années des roues entièrement dédiées au freeride :

  • Les Hyper Concrete restent une référence
  • les marques coréennes Nano et Gyro
  • Les roues Matter Freeride ou FSK
  • Sinon, des roues de hockey avec un profil rond et relativement dures peuvent convenir

Et pour les autres pièces ?

Il reste à trouver des roulements et des entretoises. Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • Soit vous démontez à chaque fois ceux de vos patins d'agressifs
  • Soit vous demandez à vos amis de vous passer quelques vieilles pièces de patins qu'il n'utilisent plus
  • Soit vous déssossez une vieille paire qui dort au fond de votre placard
  • soit vous investissez : on peut trouver des roulements tout à fait corrects aux environs de 30 Euros et des entretoises pour moins de 10 Euros.

Et pourquoi ne partirait-on pas d'un patin freeskate UFS pour l'adapter au street ?

Platine de Seba FR1 (non UFS)C'est également possible ! Rien ne vous empêche de le faire. Seulement, le patin en question risque d'être moins adapté pour le street :

  • grindplates et soulplates absentes ou trop étroites
  • patin moins résistant...
  • Pas de compatibilité UFS

A vous de voir quelle discipline vous pratiquez le plus !

Attention ! De nombreux patins de freeride ne sont pas équipés d'un système UFS et ne pourront donc pas être équipés d'une platine de street.

Par exemple, les Seba FR ne sont pas UFS...

Et à l'usage ?

Il vous suffira juste de monter et démonter la platine qui vous intéresse selon votre pratique. En général, il n'est même pas nécessaire de démonter les roues de la platine, les deux vis sont souvent accessibles.
Avec des roues de taille raisonnable, vous pourrez même faire un peu de randonnée (plutôt courte ou moyenne distance !).

Liens utiles

Comparatif : bien choisir ses rollers agressifs
Matos : choisir ses rollers d'agressif
Bien choisir ses platines de roller agressif
Bien choisir ses rollers de freeride
Comparatif : comment bien choisir ses platines street
Test du K2 Fatty Paris
Custom platin F.S.K. Salomon / Boot Razors Shima 2
Test : platines et roues Kizer Powerblade
Test freeride : K2 Il Capo

Texte : Alfathor & Bobor
Photos : Rollerenligne.com & Droits réservés
Mis en ligne  le 31 October 2012 - Lu 36662 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB