-
Le 28 April 2008 à 00:00 | mise à jour le 29 January 2012 à 18:48

Test du Seba High 2008

Test du Seba High 2008

Après avoir testé l'édition 2008 du Seba FR1, le patin freeride de la marque Universkate, nous vous proposons de découvrir en détail le Seba High 2008, modèle emblématique de la marque dédié au slalom. Décorticage...

Article par 

Nouvelle édition d'un best seller du slalom

Test du Seba High 2008 Depuis sa création, le Seba High a connu de nombreuses petites modifications pour aboutir au produit tel qu'on le connaît aujourd'hui. Nous avions testé un prototype de ce patin à ses débuts et nous avons pu apprécier les différences.
Le look a été légèrement retravaillé tout en conservant les principales caractéristiques techniques qui ont fait la force du modèle.

Souplesse et flexion irréprochables

La flexion arrière/avant se fait facilement. On arrive en butée sur la languette à l'avant alors qu'à l'arrière, les mollets sont dégagés assez bas. Globalement le pied n'est pas entravé, quelle que soit la position.

Maintien

Rien à dire à ce niveau non plus ! Le patin est très près du pied absolument partout : on touche de tous les côtés quand on est chaussé. La bonne rigidité de l'ensemble donne un contrôle parfait dans les figures, notamment en impérial ou en wheeling. Il n'y a pas de jeu, le pied ne bouge pas quelle que soit la position.

Serrage : un peu fastidieux mais efficace

Le système de serrage des Seba High combine le laçage sur l'ensemble du pied, un languette à scratch sur l'avant du pied et deux boucles micrométriques sur le coup de pied et le tibia. Votre pied ne bougera pas !
Pour mettre en place les systèmes de serrage, il vous faudra un peu de temps la première fois. Les lacets sont difficiles à passer dans leurs œillets parce que la structure est bien rigide. La plupart des patineurs ne les glisseront d'ailleurs pas jusqu'en haut du chausson.
Sinon, l'ensemble du serrage remplit très bien son office.

Confort : des débuts difficiles

L'ergonomie du chausson a été bien travaillée. Quand on glisse la main dedans, on se rend compte que les épaisseurs de mousse varient selon les endroits : plus épais derrière les malléoles, encadrant bien le tendon d'Achille.
Les premiers temps, comme toujours sur les Seba High, on chausse pas sans difficulté, le patin est raide et le pied est plutôt taillé fin. On a du mal à y rentrer le pied. Il lui faut le temps de se faire. La coque ne bouge pas, ne se déforme pas. Il faut donc prendre le temps de bien placer la languette, de ne pas avoir de plis de chaussette, etc.
Puis, au fil de l'usage, le patin se fait au pied, on sent qu'il est extrêmement précis. Ce qui est rude au départ devient appréciable à l'usage. Test du Seba High 2008

Châssis/platine : compacte, rigide, maniable

Le modèle que nous avons testé est équipé d'une platine de 243 mm aux parois assez épaisses et renforcées par des ponts entre chaque roues. Les bases sont larges et évasées, elles offrent une bonne assise. Il ne reste quasiment plus d'espace entre des roues de 80 mm.
La platine compacte procure une excellente maniabilité au patin. Elle respire la rigidité et la solidité. Elle ne bronche pas à l'usage, on se sent vraiment en confiance, quelles que soient les figures exécutées.

Roulements

Universkate a équipé ses patins de roulements ILQ9 pro, le haut du pavé de Twincam.
Durant le mois de test où nous les avons utilisés, ils sont restés impeccablement silencieux. Si on les pousse en randonnée au contact de la poussière et autres débris que l'on trouve sur les pistes cyclables, ils deviennent un peu plus bruyants. En cas de mauvais temps et d'usage sur terrain détrempé, il faudra les nettoyer immédiatement après usage sous peine d'en perdre quelques uns.

Roues

Des 80 mm avec 85A de dureté sont utilisées sur les Seba High. La structure du noyau évoque un modèle de marque Hyper.
Le profil est elliptique mais doux, proche de celui que l'on trouve en vitesse. Il se prête d'ailleurs bien au speed-slalom.
A l'usage, la structure de la roue ne se déforme pas, l'adhérence est constante et régulière une fois que le vernis est parti. L'usure est elle aussi assez lente et régulière.

Axes et visserie

Les axes de 8 mm type "course" des roues sont simples à extraire. Ils sont creux, ce qui leur apporte certainement plus de légèreté mais moins de rigidité et de solidité. L'empreinte destinée à accueillir la clé Allen 4 mm aurait pu être plus profonde pour offrir une meilleure prise.
La platine nécessitera l'usage d'une clé Allen 6 pans de taille 5 (différente de celle utilisée pour les roues). La vis surdimensionnée offre une plus grande résistance.
Le cuff (ou spoiler) est fixé à l'aide de vis à avec empreinte 6 pans (taille 4 identique à celle utilisée pour les roues). On peut le régler dans 4 positions différentes.

Finition

Le Seba High est équipé d'une foule de petits détails qui font la différence : cuff réglable dans 4 positions, talonnettes amovibles de différentes duretés, protections latérales et frontales, inserts alu à 7 trous pour affiner les réglages de la platine. Cela permet à chaque patineur d'ajuster le roller à ses besoins. On peut tout à fait laisser les réglages par défaut.

Hormis quelques traces de colles à la liaison entre la tige et la semelle, la finition générale des Seba High s'avère propre.
La coque est équipée de plusieurs protections : un pad généreux latéral en matière plastique dévissable et donc changeable, un nez renforcé. La face interne est également protégée à l'avant du pied un pièce en simili cuir.

Premières sensations

Comme nous l'avons dit, il faut du temps pour enfiler le Seba High la première fois tant il est rigide et proche du pied.
Un fois chaussé et serré, on se lance pour les premières foulées. Les talonnettes rehaussent le patineur, plutôt penché vers l'avant. On à l'impression d'avoir des talons hauts. Pour retrouver des sensations plus habituelles, il suffit d'enlever les talonnettes, ce que nous avons fait (par habitude).
En speed slalom, on ressent immédiatement la précision du patin. Le fait que le pied ne bouge pas d'un poil à l'intérieur donne une plus grande finesse dans les mouvements.
En style slalom, les fans de figures assises apprécieront le talon rehaussé qui favorise la position en cafetière.
En impérial, le pied bien calé dans la chaussure offre là encore une précision de geste très appréciable, même chose en wheeling.

Conclusion

On ne va pas faire de détour, le Seba High est le meilleur patin de slalom du marché en slalom : une précision impressionnante, un maintien impeccable, de la rigidité, de la précision et de la réactivité à revendre.
On pourra tout au plus reprocher à cet opus (comme à son prédécesseur) un manque de confort les premiers temps.
On commence à voir les modèles Carbone du Seba High aux pieds des patineurs sponsorisés, nul doute que la marque a de beaux jours devant elle.

Les points forts et à les points à améliorer



Les plus

+ Précision
+ Maniabilité
+ Maintien
+ Réactivité


Les moins

- Un peu raide dans un premier temps
- Un peu long à chausser
- le fait de devoir utiliser 2 clés Allen différentes

Notes

Souplesse09/10
Maintien10/10
Serrage08/10
Confort07/10
Châssis / Platine10/10
Roulements08/10
Roues09/10
Axes et visserie09/10
Finition09/10
Rapport qualité/prix 09/10
 

NOTE FINALE :

 88%

Fiche technique

Marque : Universkate
Nom : Seba High
Année : 2008
Semelle : composite avec 2 plaques en aluminium avec 7 trous chacune
Tige : composite
Chausson : Dry2lex (thermoformable, respirant et lavable)
Cuff : Spoiler dual density (double densité) réglable dans 4 positions
Protections : Pad anti-abrasion latéral, protection frontale
Serrage : Lacets, scratches, boucle micrométrique aluminium
Couleur : noir, bleu
Roulements : Twincam ILQ9 Seba Slalom Pro
Roues : 76 mm ou 80 mm 85A blanches et oranges
Entretoises : Aluminium type "course"
Axes : Aluminium de 8 mm type "course"
Entraxe : 165
Platines : Aluminium 6000 Extrudé - Du 34 au 40 : 231 mm, du 41 au 47 : 243 mm
Tailles : 34-47
Masse : 1730 grammes en 41
Tarif : 299 Euros
Autres options : Talonnettes dans 4 duretés différentes - Mou, Moyen, Dur, Très-Dur
Usage recommandé : Usage intensif en slalom et en compétition

Galerie photos

Liens utiles

Test : Powerslide Hardcore Evo (2011)
Test : Seba KSJ par Chloé Seyres (2011)
Test du Seba KSJ par Alfathor (2011)
Test du Seba Igor Cheremetieff (2010)
Test : Roces ASP 100 (2009)
Test du roller slalom Seba (première génération) (2005)
Test : Rollerblade twister (2005)
Test : Rollerblade twister plus (2004)
Test : Salomon FSK Deemax (2002)
www.universkate.net
Le test de Pierre Qui Roule réalisé par Johan Fort

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor
Merci à Universkate
Mis en ligne  le 28 April 2008 - Lu 13942 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB