-
Le 06 April 2008 à 00:00 | mise à jour le 06 April 2008 à 10:39

Battle de slalom de Moscou

Battle de slalom de Moscou

Le 22 mars dernier près de 70 riders se sont donné rendez-vous à Moscou pour une Battle explosive.Voici un petit résumé de cet événement "Main" (2 cones) des "World Slalom Series"...

Mis en ligne par 

Un excellent spot pour une compétition de haut niveau

L'organisation

Après la bonne organisation de la Sea Battle qui eu lieu une semaine précédente à Novorosssyssk, la Battle Moscou était largement à la hauteur de nos espérances.
La compétition s'est déroulée dans un lieu dont la surface était équivalente en taille à celle d'un terrain de football… mais dédié au roller ! On y a trouvé une aire de slalom, un skatepark, une buvette, le tout sur un sol exquis et indoor en plus ! Le nom de ce petit paradis : Adrenalin.
Ajoutez à cela un DJ bien pressant mettant l'ambiance parmi les riders ainsi que le public venu nombreux découvrir ou redécouvrir la 2ème édition de ce contest.
Du coté des médias on a pu noter la présence de nombreux photographes et de deux chaînes de télévision nationale dont une de Sports Extrêmes.
Nous pouvons donc saluer Rollerclub pour l'organisation de ce contest.

Du coté des riders

Des riders coréens, anglais, allemands, français, biélorusses, ukrainiens et russes ont fait le déplacement, ce qui a donné un bon cocktail de style et de tricks.

Honneur aux dames

On a débuté par 4 poules de 4 avec un niveau élevé pour arriver à la finale confrontant 4 rideuses de qualité :
- Chloé Seyres (team Seba),
- Polina Semenova (team Seba) ,
- Nadezda Zelenova (team Gyro/Twincam) ,
- Angelika Babiy
C'est Nadezda Zelenova qui s'impose notamment grâce à ses tricks bien passés : sevens x 4 sur la pointe et sur le talon, et un retentissant « 5-5 » en wheeling pointe sur le parcours de 10 plots, très rare dans la catégorie féminine.
En deuxième position, on retrouve Polina Semenova toujours aussi fluide et propre.
Ne ridant pas comme à son habitude, et ayant raté pas mal de figures importantes pour prétendre au titre, Chloé Seyres termine à la troisième place (on peut pas toujours être au top ).
Angelika Babiy finit 4 ème, comme lors du Sea Battle derrière le trio de tête.
A noter la sortie en demi-finale de l'ukrainienne Marina Boyko qui a assuré de bon runs mais cela n'a pas suffit pas face Polina et Nadezda. Chloé Seyres (team seba)

Chez les hommes…

Les qualifications se composent de 16 poules de 3 riders, soit un gros show d'entrée. Le spectacle grandissant, on retrouve dans le premier groupe en demi-finale :
- Igor Cheremetieff,
- Kirill Ryazantsev (Rekil),
- Sebastien Laffargue,
- Pierre Kunnemann,
Ils sont tous membres du team Seba.
Igor et Rekil l'emportent avec un panel de gros tricks principalement composés de wheelings. On retiendra un duel de last trick impressionnant entre Igor et Rekil, les propulsant directement en finale.
Dans le deuxième groupe, Kim Sung Jin (Corée du Sud) mène largement, se qualifiant sans difficulté pour la finale, grâce à ses wheelings multi-directionnels et ses sevens impressionnants.
Pour la deuxième place qualificative, Rudy Op'T Veld (Allemagne) et Dimitri Milyokhin (Russie) ont dû être départagés par un last trick, les juges étant indécis. Finalement, Rudy est passé grâce à une longue série de Screws, Maxim Schvyrev terminant quatrième de cette demi-finale.
C'est enfin l'heure de la finale avec le choc très attendu et inédit entre Igor Cheremetieff et Kim Sung Jin.
Igor ouvre les hostilités avec une pluie de tricks mettant des les premières secondes la pression sur les autres concurrents. Rekil et Rudy se sont ensuite bien défendus en envoyant des runs propres et techniques. Puis c'est au tour de Kim Sung Jin de tenter de rivaliser avec Igor en posant des runs fluides et techniques.
Malheureusement, ce dernier n'a pas passé tous les tricks qu'il avait pourtant réussi lors des précédents tours, accusant peut être le coup d'une longue journée de ride intensif.
Igor remporte donc le titre en posant des tricks énormes en wheelings et en faisant parler sa polyvalence.
Kim Sung Jin honora sa réputation pour sa première battle (et sa première compétition en Europe. Il termine à la deuxième place. Ne pouvant rivaliser devant ces deux géants, on retrouve Rekil (3eme) et Rudy Op't Veld (4ème).

Bilan

On peut donc souligner la bonne organisation ainsi que l'ambiance parmi les riders et le public dans cet événement typiquement freestyle. On regrettera cependant que la compétition ce soit déroulé en un jour et non deux, ce qui est assez éprouvant pour les riders. Rien d'autre à reprocher. Moscou reste une compétition incontournable pour tous les amateurs de Battles.

Liens utiles

Site internet de l'événement
Video meilleurs moments
Vidéo des finales
Autre vidéo des meilleurs moments de la compétition hommes
World Slalom SeriesTexte : Xuan
Photos : Droits réservés
Mis en ligne  le 06 April 2008 - Lu 1854 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB