-
Le 10 March 2008 à 00:00 | mise à jour le 08 December 2011 à 15:32

Glace : Nagano résiste à Tristan Loy

Glace : Nagano résiste à Tristan Loy

Tristan Loy a patiné ce week-end sur la glace nippone de Nagano pour prétendre à un podium mondial. Malgré une performance prometteuse au mois de décembre, le patineur d’ASBRE PAVIG s'est classé 12ème sur le 10.000 m. Il a confié ses impressions sur la course à notre correspondant sur place. Retour sur l'épreuve...

Mis en ligne par 

A l'horizon, les jeux olympiques de Vancouver de 2010

glace

Quelles sont tes impressions d'après course ?

Pour cette course de phase finale de la Coupe du Monde, je dois dire que ma performance n'a pas été à la hauteur de mes espérances. Mais bon, j'ai sûrement payé mon manque de préparation sur piste depuis le mois de décembre dernier.

Tu veux dire que tu n'avais pas suivi un programme spécifique pour préparer cette phase finale du Championnat du Monde ?

Disons que je suis arrivé un peu dans l'inconnu. En fait, sur glace, je cours plutôt des marathons et de très longues distances, comme un 200 km voici quelques semaines. Ne faisant pas partie d'une équipe en particulier, j'amasse les primes sur ces courses.

Tu n'étais donc pas très affuté ?

C'est vrai. La qualité de la glace est différente entre l'indoor et une glace naturelle.
Sur un marathon ce sont plutôt des longues lignes droites. Sur piste, il faut vraiment être habitué au grip dans les virages, autrement, la moindre erreur est fatale.
J'étais quand même arrivé à Nagano une semaine avant, j'ai pu progresser, mais vraisemblablement pas suffisamment.

Tu te voyais au début de saison participer à la phase finale de la coupe du monde sur 10km ?

Au départ, je voulais d'abord me tester sur 5 km. Or, ma performance du 10 km au mois de décembre m'avait placé dans les tous meilleurs mondiaux au temps. Mon chrono était alors même meilleur que le champion olympique ! En renouvelant cette performance, une 3ème place n'était pas impossible aujourd'hui, d'où ma petite déception.

Des sponsors te suivent ?

A la base, ce sont mes courses sur glace naturelle qui m'ont permis d'avoir un petit sponsor.
Il y a en fait dans le milieu un agent qui s'occupe des coureurs n'ayant pas d'équipe en particulier. L'impact visuel est assez important en Hollande du fait des courses retransmises en direct à la télévision. Il a pu me trouver 7 sponsors figurant sur ma combinaison. Pour ces championnats du monde, la fédé m'a également bien soutenu.

Après cette belle et surprenante saison sur glace, quels sont tes objectifs ?

Les prochains olympiques, à Vancouver en 2010 ! Nous n'avons pas d'anneau de vitesse en France et je reste pour cela en Hollande. Il y a aura aussi des séries de compétitions en été.

Tu risque de t'éloigner un peu du monde du roller ?

Non quand même pas. Je compte bien faire les 2 WIC en Hollande et celle à Rennes, c'est chez moi ! Mais c'est vrai que les sensations sont différentes.
Pour ne citer que quelques exemples, le patinage est beaucoup plus long sur glace et la poussée vraiment plus latérale. Il te faut être encore plus relaché. Sur glace, le mouvement des hanches précède celui des épaules. Avec l'habitude d'avoir une prise plus forte sur glace, lorsque je me mets à patiner sur route sèche, j'ai comme l'impression de rouler sur du sol mouillé. Et lorsqu'il se met à pleuvoir comme à Rennes l'année dernière...

Et les 24h du Mans ?

Cette année pour les 24h du Mans, ca risque d'être compliqué. La saison d'été sur glace commence juste la semaine suivante. Pas sûr que mon coach hollandais risque d'apprécier.

Pour les jeux de Montréal, tu ne seras plus tout jeune...

En fait, sur 10.000 m, j'ai mes chances. Passé un certain âge, c'est surtout le mental qui peut prendre le dessus sur le physique. Dans mon cas, je ne pratique le patin de vitesse sur glace que depuis quatre ans, mon état d'esprit est donc encore tout neuf !

Tu as aussi d'autres défis en tête ?

Oui, le record de l'heure, mais cette fois-ci sur glace ! glace

Liens utiles

Tristan Loy : voyage au pays de la glace (novembre 2006)
résumé du 10.000 m à Nagano (mars 2008)
Glace : Tristan Loy en bronze à Kuopio (février 2008)
Interview de Tristan Loy (février 2006)

Texte : Alain Decayeux
Photos : Alain Decayeux
Mis en ligne  le 10 March 2008 - Lu 4205 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB