-
Le 29 February 2008 à 00:00 | mise à jour le 29 February 2008 à 07:50

Indoor de Saint-Brieuc : retour sur les courses

Indoor de Saint-Brieuc : retour sur les courses

Après un premier article général et une vidéo des finales de Michel Terrien sur l'épreuve Indoor de Saint-Brieuc, nous vous proposons de vous replonger dans les différentes courses catégorie par catégorie grâce au regard de Ludoloops...

Mis en ligne par 

Les débats à la loupe

Cadettes

Chez les cadettes, 3 filles dominèrent assez nettement le week-end de championnat. Il s'agit des 2 grandes favorites de cette saison 2008, Carine Talbourdet (RILL / Sarthe.Loops Racing) d’un côté, et Lucie Peruzzetto (VARS) de l’autre. La jeune licenciée de Guingamp RS, Pauline Jégouic, de par son agilité et son gabarit, a su se mêler au mieux à la lutte pour la victoire.
On retiendra l’aisance de Carine sur la finale vitesse, passant les virages avec une facilité particulièrement impressionnante, parvenant à abaisser son centre de gravité pour se jouer des virages.

On a remarqué que sur les finales de fond, pour la plupart des catégories, le choix de roues a été assez important dans le résultat final.
Si les roues dites « d’accroche » ont été nécessaires voire obligatoires, certains athlètes ont ainsi certainement trouvé un avantage indéniable, réussissant à trouver le parfait mix roulage/accroche/technique/patinage.
On notera par exemple que les 2 bretonnes utilisaient les MPC BlackTrack, tandis que Lucie a employé, en avant-première européenne, la nouvelle roue Indoor Answer. Elle l’aida, avec une fine stratégie, à conserver la tête de la course de fond, fermant bien la porte dans les derniers tours, et empochant le titre.

Cadets

Chez les cadets, on a longtemps pensé que les titres allaient revenir à Antoine Belzanne (Avon/Sarthe.Loops Racing), qui, pour son arrivée dans la catégorie, et en l’absence d'Elton De Souza, semblait taillé pour la victoire.
C’était sans compter sur la règlementation et les faits de course, qui condamnèrent le francilien à la petite finale vitesse. Il fut finalement disqualifié à quelques tours de l’arrivée en fond, alors qu’il se trouvait idéalement parti pour l’emporter.
Avec ce nouveau format de course, c’est le futé, et très agile Pierre Adrien Gonzales (Villeparisis) qui l'a emporté en trouvant le bon compromis entre prise de risque et assurance. De son côté, Brice Catelin (Rouen) a su faire parler son physique sur le fond, se décrochant assez nettement du peloton pour gagner la course.
On a noté la belle seconde place de Kévin Bougeard (RC Lamballe), malheureux la veille, chutant à quelques dizaines de mètres de l’arrivée, alors qu'il était en tête de la finale.

Juniors

Peut-être pour la première fois depuis quelques saisons, la catégorie Junior a offert cette année un plateau très relevé, et une lutte très serrée à chaque fois.
On trouvait aux avant-postes : les 2 mondialistes 2007, Gwendal Le Pivert (Guingamp RS / Sarthe.Loops Racing by CadoMotus), Axel Terrien (Bouguenais), bien assisté par ses 2 principaux équipiers de club, Christopher Huteau ou Valentin Joyau, mais aussi Brian Lépine (Saint-Sébastien) ou Ronan Brard (Bouaye).
Les courses ont toujours été très spectaculaires, rapides, et très disputées.
Comme à Agen, la déferlante rouge de Bouguenais a encore fait parler d’elle, avec un certain avantage numéraire. Elle a empoché un triplé sur la finale vitesse et un doublé le lendemain sur le fond. Huteau a chuté en début de course, tandis que Lépine s'est vu disqualifié alors qu'il était en lutte pour la victoire.

Nationales dames

Chez les nationales femmes, le slogan aurait pu être « place aux nouvelles ! ».
Sophie Mitchenko (ALVA) et de Camille Alvarez (VSF/Sarthe.Loops Racing by CadoMotus), toutes deux lauréates des deux titres en vitesse et en fond arrivaient dans la catégorie avec ce championnat de France Indoor.
Pour Sophie, il s'agissait en fait d'un come-back gagnant, après plusieurs saisons dans l’univers du cyclisme. Elle avait quitté le roller en minimes.
Pour Camille, « cadette » du peloton, c’était un premier championnat dans une nouvelle catégorie, sous ses nouvelles couleurs de club. Elle bénéficiait de la préparation physique d’un nouvel entraîneur. Pari réussi !
On notera également le retour au premier plan de Cindy Lessieur, pour Bouguenais, très bonne technicienne, qui signe au passage 2 podiums dans le week-end. La saison s’annonce passionnante !

Nationaux hommes

Chez les hommes, les courses furent également très disputées. On a noté malheureusement de fortes tensions lors de la finale vitesse, liées à la disqualification de Xavier Floch (RAC St Brieuc), chez lui, devant un public acquis à sa cause, et pour une faute pas évidente, vue de l’extérieur.
C’est Patrick Lausdat (ROBB), l’homme qui avait dominé la catégorie en 2006, pour son retour, qui l’a emporté.
Sur le fond, le malheureux Mickael Beddiaf, disqualifié à plusieurs reprises la veille, peut-être à cause d’un excès de fougue, l’a emporté, avec une avance conséquente et une aisance remarquable, de près d’un demi-tour. Il est parvenu à prendre un très bon départ, et a attaqué d’entrée sur un rythme très élevé. Il n'a jamais été repris.

Elites dames

Même schéma le dimanche chez les Elites femmes, où la jeune Juliette Pouydebat a réalisé un véritable festival sur la course de fond. Elle a pris la tête au démarrage, partant très vite, et dominant la catégorie Elite, tenant la dragée haute aux mondialistes Aurélie Duchemin (Bouguenais) et Laetitia Le Bihan (GROLL/Sarthe.Loops Racing by CadoMotus), ou Caroline Gaucher. Le rythme fut si relevé que passé la mi-course, seules ces 4 athlètes restaient encore en piste, les 3 premières ayant doublé le reste du peloton !
La veille, la technicité de Laetitia Le Bihan a pu s’exprimer librement. La bretonne a dominé relativement facilement la finale, parvenant rapidement à prendre une longueur d’avance sur Aurélie Duchemin, qui ne parviendra ensuite qu’à limiter l’écart.

Elites hommes

Enfin, chez les Elites hommes, on a regretté l’absence de certaines grandes figures de la catégorie, même si de très bons techniciens étaient là, comme Fabien Hascoet, Florent Babault, ou Ewen Fernandez.
Cela n'a pas empêché de belles courses d’avoir lieu, mais on ne peut s’empêcher d’imaginer à quoi elles auraient pu ressembler avec plus de concurrences et des show-men tels Yann Guyader, Julien Sourisseau ou les frères Despaux !
Quoi qu’il en soit, on a noté la régularité de Florent Babault (Avon) durant le week-end, montant sur les 2 podiums, et, surtout, empochant son premier titre dans la catégorie reine le dimanche.
Le second titre est revenu à Ewen Fernandez, qui était bien parti pour l’emporter aussi, avant de commettre une erreur et de se voir disqualifié.

Liens utiles

Article, classement et vidéo de Michel Terrien sur les France IndoorTexte : Ludoloops
Photos : Michel Terrien
Mis en ligne  le 29 February 2008 - Lu 4094 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB