-
Le 21 February 2008 à 00:00 | mise à jour le 21 February 2008 à 10:17

Interview : Diego Rosero (Rollerblade)

Interview : Diego Rosero (Rollerblade)

Diego Rosero et Rollerblade : l'histoire d'amour a débuté en l'an 2000 ! Pour la saison à venir, il roulera sans son coéquipier historique, Shane Dobbin qui s'est orienté vers le patinage sur glace. Diego revient sur une saison 2007 difficile. Confidences...

Mis en ligne par 

Pour l'instant, les courses me manquent !

Tout le monde connaît bien Diego chez Rollerblade, c'est un grand patineur et une personne attachante.
Nous lui avons posé quelques questions sur son sport et la façon dont il prépare la saison 2008. Il revient également sur sa saison 2007 et la façon dont il a appréhendé le moment où il a dû renoncer aux championnats du Monde...

Bonjour Diego. Première question et non des moindres : comment t'es-tu senti quand tu as su que tu ne pourrais pas participer aux championnats du Monde l'année dernière ?

Hé bien, ce ne fut pas un moment facile. En fait, je pense que c'est l'instant le plus dur que j'ai rencontré dans ma carrière.
Durant cet évènement, je ne voulais plus parler à personne. Tout ce que je voulais, c'était quitter les lieux et être seul. Mais tôt ou tard, je savais que je devrais affronter les conséquences de ma sortie de l'équipe et je savais aussi que je devrais expliquer aux médias ce qui se passait.
Je pense que le plus dur a été de dire "au revoir et bonne chance" à mes coéquipiers. Mais cela fait "partie du jeu, partie du sport".

La saison dernière, tu as été coéquipier, mais aussi leader de l'équipe. Penses-tu que ce type d'organisation rend une équipe plus forte ?

Chacun d'entre nous pouvait potentiellement gagner la course. C'est une volonté de notre entraîneur, mais bien sûr, dans une équipe constituée de bonnes personnes, nous tendions tous à être leader. Nous avons tous pris un grande part de responsabilité. Ainsi, chaque fois que nous avons fini une course, nous avons perdu ou gagner en tant qu'équipe.

Comment as-tu géré la période de juillet à décembre 2007 où tu n'as pas pu faire de compétitions ?

La première chose que j'ai fait a été de me fixer des buts à atteindre.
D'abord retrouver la santé, puis retrouver la forme et enfin retrouver une forme de vainqueur.
Mais ces derniers mois ont été vraiment étranges. J'ai enchaîné les problèmes, les chutes et les ennuis de santé. Quand décembre est arrivé, j'étais fatigué d'avoir essayé !

Nous avons déjà parlé de l'esprit d'équipe : j'imagine que les bases seront importantes pour la saison à venir avec l'arrivée de 5 nouveaux membres...

J'aime le changement et les nouvelles personnes... mais Shane Dobbin, mon ancien coéquipier et meilleur ami va me manquer. Je pense que le plus important est d'installer une bonne compréhension durant les courses qui nous ferait réagir sans que personne ne parle. Je connaissais tous les patineurs avant qu'ils n'arrivent dans l'équipe et je connais leur motivation. Je suis donc confiant et les choses vont bien se passer.

Au regard du calendrier prévisionnel, 5 courses auront lieu en Asie. Cela implique plus déplacements depuis ta base en Suisse mais aussi la perspective de belles courses...

Partir en Asie pour une seule course à chaque fois est épuisant : c'est beaucoup de street et moins de repos pour chacun d'entre nous... mais c'est aussi beaucoup de plaisir. Les patineurs asiatiques vivent leur passion du roller intensément et c'est sympa de les voir aussi excités !

Si tu avais la possibilité de créer une WIC, à quel endroit le ferais-tu ?

J'aime patiner aux Pays-Bas. J'aime l'agressivité sportive des patineurs de là-bas. Ce sont de loin les courses les plus dures en Europe...
Mais bien sûr, j'aimerai aussi monter une grande course en Colombie [son pays d'origine - NDLR] et pourquoi pas dans ma ville natale à Cali !

Diego, j'ai oublié de te poser une question : où vis-tu actuellement et que fais-tu ?

Pour l'instant, je suis à Cali en Colombie, à revoir mes bases d'entraînement afin d'être prêt pour la saison à venir. Pour être honnête avec toi, je ne peux pas attendre d'aller en Suisse, ma seconde maison. Cela me manque trop, les courses me manquent, le frois me manque, les montagnes et tous les week-ends typiques que je passe depuis 7 mois.

J'imagine que tu es sur une piste à faire des sprints, des courses de demi-fond et en train de comparer le 100 et le 110 mm ?

J'ai essayé les roues de 110. Pour moi, c'est un peu comme en vélo. Si tu peux pousser un plus gros braquet, tu peux aller plus vite mais si tu n'as pas la puissance, tu iras plus lentement. Personnellement, j'adore ce diamètre !

Tu as trouvé un mode de vie alternative parfait : tu es sud-américain quand c'est l'hiver et tu reviens en Europe quand l'été revient !

J'aime la façon dont je vis. J'aime rencontrer des gens de partout à travers le monde, cotoyer des cultures et des pays différents. Le mieux, c'est que je suis payé pour cela !
Parfois, quand vous êtes fatigués et que les choses ne vont pas bien, vous commencez à vous interroger sur tout. Aussi loin que je regarde, la seule chose qui me manque est un peu plus de stabilité. Je voyage 10 mois par an. Les aéroports et mes bagages sont mes maisons. Des fois, la maison me manque, que ce soit Cali ou la Suisse. Parfois, j'aimerai ne pas avoir à voyager... mais si je reste trop longtemps au même endroit, je commence à paniquer, à vouloir partir.
En conclusion, je pense que je suis plutôt satisfait de vivre en voyageant à travers le monde entier.

Merci beaucoup Diego et bonne saison 2008 !

Meilleures performances en 2007

2ème à la WIC de Weinfelden
4ème à la WIC de Rennes
5ème à la WIC d'Incheon
8ème à la WIC de Zurich
14ème à la WIC de Séoul

Liens utiles

Galerie photo de Diego Rosero (Site du Team Rollerblade)
Interview de Laura Lardani (Anglais - Site TeamRollerblade)
Interview de Laura Lardani (français- rollerenligne.com)
Interview de Jana Gegner
Interview de Catherine Penan sur le site de Rollerblade (Anglais)
Interview de Catherine Penan sur rollerenligne.com
Galerie photo de Catherine Penan sur le site de Rollerblade
Interview de Francesco Zangarini
Texte : Vincent Esnault
Photos : Rollerblade
Traduit par : Alfathor
Avec l'aimable autorisation de Rollerblade
Mis en ligne  le 21 February 2008 - Lu 2344 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB