-
Le 17 February 2008 à 00:00 | mise à jour le 19 February 2008 à 07:51

Enfin un nouveau skatepark à Avignon ?

Enfin un nouveau skatepark à Avignon ?

Après 4 ans de lutte acharnée, les riders avignonnais semblent avoir enfin été entendus par la mairie d'Avignon. Le skatepark qu'ils réclament à la municipalité devrait sortir de terre en octobre-novembre. Retour sur leurs démarches...

Mis en ligne par 

Des revendications qui datent de plusieurs années

Le skatepark d'Avignon a vu le jour sur l'île Piot en 2000. Il a été réaménagé en 2003 puis complété par une mini-rampe et un curb.
mais sont état s'est considérablement dégradé au fil des années : surface de roulement en bois usée, vis qui dépassent, dégradations diverses.
La mairie d'Avignon a régulièrement surveillé l'état du park et eu la volonté de le remettre au norme en 2008, mais l'équipement semble avoir trop souffert.

Les riders locaux demandent un nouvel équipement

Le comité de pilotage du projet a été créé à l'initiative de la section sports de glisse urbaine du service des sports de la ville d'Avignon.
Celui-ci est composé d'un éducateur sportif chargé des animations locales et des riders locaux qui ont participé à l'organisation du Avignon Jam session depuis sa première édition en 2004.
Après avoir présenté un projet bien ficelé à l'élu aux sports de la municipalité d'Avignon, les riders s'attendaient à des réactions plus rapides mais le projet a trainé en longueur.
Ils ont investi bénévolement énormément de temps et d'énergie dans cette cause pour proposer des plans de qualité et budgétiser leur demande.
Si la mairie a salué l'initiative, elle n'y a pas donné suite.

Une mobilisation sur plusieurs fronts

Faute de réponses satisfaisantes, les riders locaux organisèrent une manifestation, mobilisant même d'autres passionnés de la région.
Ils communiquèrent même dans la presse locale pour accélérer les choses.
Une rencontre avec le maire de Nîmes lors de l'inauguration du nouveau parc en béton nîmois a également été improvisée de façon à faire passer le message d'un maire à l'autre.
La situation est devenue encore un peu plus complexe quand un groupe de skateboarders a été priée de quitter la place du musée du Petit Palais sur laquelle il s'entraînait. Où pratiquer si l'espace public est interdit et que les équipements proposés par la ville ne sont plus dans un état convenable ?

Au delà des simples réfections : un nouveau park digne de ce nom

L'association ORG (Original Gang Riders)dénonçait des rénovations ponctuelles insuffisantes pour une pratique dans de bonnes conditions de sécurité. Le lieu étant très fréquenté par les enfants, la reconstruction devenait primordiale.
Il est probable que la conjoncture électorale a été propice aux réactions des élus.

A quoi ressemblerait ce nouveau park ? Le projet...

La surface, actuellement de 800 m², serait absorbée dans un ensemble de 3800 m² équipé de modules en béton.
L'enceinte ainsi formée se divisera principalement en trois zones communicantes.
- une zone d'évolution pour un public débrouillé à expert qui correspond à la première phase (P1) de 1200 m²,
- une phase d'évolution pour les enfants en phase 2 (P2) de 1300 m²,
- une phase 3 (P3) pourra être réalisée sur la partie nord du site, elle sera à l'étude lors de la réalisation de la phase 1.
- une margelle périphérique avec des zones pour l'implantation de tribunes permettra d'accueillir spectateurs et démonstrateurs.

La solution d'une implantation solide et durable en béton projeté bénéficie d'une qualité sonore supérieure par rapport aux modules en bois ou en métal. Les raccordements entre eux se feront en douceur.

Le coût estimé avoisine les 350.000 euros. Il serait éclairé. Madame le Maire aurait donc fait la promesse (par écrit) de construire ce nouveau park en partenariat avec les béton Lafarge. A suivre...

Liens utiles

skateparcavignon.skyrock.comTexte : Kim et Alfathor
Photos : Droits réservés
Mis en ligne  le 17 February 2008 - Lu 5502 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB