-
Le 31 January 2008 à 00:00 | mise à jour le 05 December 2011 à 09:08

Test du Fila M100 (2008)

Test du Fila M100 (2008)

2008 nous amène une nouvelle version du best-seller longue distance de Fila. Fini les teintes rouges, le M100 s'offre une cure de jouvence et un changement de look quasi-intégral. Voyons s'il sera le digne successeur de son aîné si populaire...

Article par 

Difficile de passer derrière le bon vieux M100 rouge...

Test du Fila M100 2008

Présentation

Le premier opus du Fila M100 est sorti sur le marché en 2004. A l'époque, il a inondé le marché de la longue distance avec une structure hybride innovante à mi-chemin entre un patin de randonnée et de vitesse. Nous avions d'ailleurs réalisé plusieurs raids longue distance avec ce patin comme Paris-Millau en 5 jours dans d'excellentes conditions.
Comme on ne change pas une équipe qui gagne, Fila a conservé la structure qui a fait le succès du M100. Le best-seller a cependant subi un gros lifting : nouvelles lignes et couleurs, roues lenticulaires, nouvelles boucles.

Coque : toujours une base carbone basse

La coque du M100 2008 a une structure assez similaire à une coque de vitesse. La semelle en composite à base de carbone est surmontée d'une tige en lorica bleu et blanc.
L'avant du patin est renforcé par une pièce en Kevlar pour limiter les dégâts occasionnés par les frottements en cas de chute.
Le chausson, légèrement modifié, vient se glisser dans la coque : l'arrière a été évasé pour améliorer la flexion. une mousse a été ajoutée pour limiter les frottements. Du coup, il est un peu plus solide.
Sous la coque, on notera la présence de 2 inserts de fixation sur l'arrière du pied et de 3 inserts sur l'avant. Ils permettront de régler de façon plus précise la position de la platine.

Une protection latérale

Petite amélioration par rapport aux anciennes moutures : une pièce en plastique a été ajoutée sur la partie antéro-externe de la coque. Elle est tenue par deux vis. On peut donc la remplacer.

Souplesse

On ne pourra pas se plaindre de la souplesse qui est vraiment excellente. Le patin est d'ailleurs peut-être un peu trop tolérant pour être vraiment performant en pointe de vitesse. La coque et le spoiler sont un poil trop flexibles pour bien transmettre l'énergie. C'est parfait pour la longue distance et un peu juste pour la performance.
Le chausson étant confortable, le fabricant pourrait rigidifier la coque et le spoiler pour améliorer le rendement.

Serrage

Le M100 a conservé le système qui a fait son succès : un lacet sur le bas du pied, une boucle micrométrique sur le coup de pied et une seconde sur la naissance du tibia.
Le fabricant a un peu raccourci la boucle centrale. Du coup, contrairement à ses prédécesseurs, ce modèle peut se serrer à fond (avant la boucle était trop longue ! ).
Par contre, elle a aussi été déplacée vers le bas et placée latéralement. On a un peu perdu en confort. L'ancienne boucle strap calait vraiment bien le pied.
On regrettera en revanche que le lacet plat coulisse vraiment mal. Il est tellement raide qu'on ne peut pas le serrer correctement les premières fois.
Nous vous conseillons d'enlever le lacet, de l'assouplir (voire de le graisser). Sinon, il se fait petit à petit à force de l'utiliser.
On peut aussi le remplacer par un lacet rond. Dans l'ensemble, le serrage est efficace mais aurait pu être plus enveloppant. La boucle du cou de pied aurait mérité un support en dessous pour mieux coulisser, ainsi que pour augmenter la précision et le confort de serrage.

Maintien

Même si c'est totalement subjectif, il nous semble que la coque de la version 2008 est moins rigide que sur les anciens modèles du M100, tout comme le cuff (spoiler), surtout sur la partie supérieure du pied.
Le maintien est bon mais trouve ses limites quand on commence vraiment à pousser le M100 dans ses retranchements.

Confort

Le M100 mouture 2008 a conservé un excellent confort. Rien à dire de ce côté là. Il faudra quelques heures pour que les mousses prennent la forme du pied.

Platines

Avec une masse de seulement 176 grammes pour une longueur de 12'8 (soit 325 mm), la platine des M100 est particulièrement légère.
Ce gain ne s'est pas fait au détriment de la rigidité qui reste bonne même sans les axes. Il faut dire que les parois sont renforcées par 3 ponts en U placés entre les roues.
De plus, la hauteur de la platine est assez faible. On a donc une bonne assise.

Roulements : Twincam ILQ 9 Pro SCRS

Fila a opté pour des roulements Twincam semi-ouverts à flasques en élastomère. Ce principe permet de réduire les frottements et de donner plus de fluidité. La graisse a été choisie pour lubrifier. L'étanchéité est bonne.
Ils ont bien supporté les tests même sur sol humide.

Roues : lenticulaires ?

Si l'aspect lenticulaire donne un aspect résolument moderne et novateur au M100, sur le terrain, la pertinence du système n'est pas avérée.
Tout d'abord, ce concept semble accentuer les vibrations : on a souvent le sentiment de rouler sur du gratton même sur des surfaces relativement lisses. On perd en plaisir de glisse et en sensation de patinage.
Il est probable que ce système améliore la rigidité des roues, mais cela se fait au détriment du confort.
Un détail : la décoration des flasques est assez fragile, il s'agit d'une sorte d'autocollant qui saute facilement quand on veut extraire les roulements.
La masse des roues avec leurs flasques lenticulaires atteint les 142 grammes (128 grammes sans les flasques qui sont indispensables pour caler les roulements). Elles sont donc plus un peu plus lourdes que la plupart des roues du marché qui avoisinent les 120 grammes.
Sous les flasques, la structure du noyau est classique, cela explique le surpoids.
Point positif : on notera en revanche que le sur-noyau a une usure lente et très régulière. Nous avons à peine entamé la surface malgré 200 km de test.

Visserie

Rien à dire côté visserie. Les M100 sont logiquement équipés d'axes simples de type vitesse en aluminium livrés avec une touche de frein-filet.
Les vis de fixation de la platine sont assez habituelles également.
Bonus : Fila a eu la sagesse de proposer une protection latérale dévissable (avec une empreinte cruciforme).

Finition

Le collage de la tige sur la semelle en composite est propre, nous n'avons pas trouvé d'excédents de colle. Les coutures sont bien réalisées. On a apprécié les légères modifications réalisées sur le chausson pour améliorer le confort et limiter l'usure.

Conclusion

Le M100 fut une référence en longue distance pendant plusieurs années. Nous l'avons utilisé 4 ans d'affilée avec un grand plaisir.
Nous sommes assez mitigés face à ce nouveau modèle 2008 : On a apprécié les améliorations faites sur la finition du chausson et la protection de la coque. Le patin offre toujours une excellente souplesse et un bon confort.
En revanche, le maintien pourrait être amélioré en rigidifiant la coque et le spoiler. Le serrage pourrait aussi être optimisé. On a surtout regretté le choix de roues lenticulaires fait par le fabricant. Il fait perdre en confort de patinage et en silence.
Le M100 version 2008 reste toutefois un excellent patin longue distance. Il se positionne dans des gammes de prix équivalentes à ses concurrents. A vous de voir en fonction de votre pied !

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ confort
+ souplesse
+ légèreté et rigidité de la platine
+ design réussi

Les moins

+ les vibrations des roues
+ léger manque de maintien
+ manque d'efficacité du serrage sur la partie haute

Notes

Souplesse10/10
Maintien07/10
Serrage07/10
Confort09/10
Châssis / Platine09/10
Roulements09/10
Roues06/10
Axes et visserie09/10
Finition09/10
Rapport qualité/prix 07/10
 

NOTE FINALE :

 82%

Fiche technique

Marque : Fila
Modèle : M100
Année : 2008
Coque : Souple/dur (Carbone) avec tige Lorica
Chausson : Amovible, respirant en microfibres et Coolmax
Serrage : Boucles micrométriques et lacets
Thermoformable ? : Thermo-fit (prend la forme du pied progressivement)
Platine : Aluminium extrudé 7000 - 325 mm (176 grammes)
Entraxe : 195 mm
Roulements : ILQ 9 Pro Twincam Slalom Seba
Roues : Hyper 100 mm 84A (143 grammes)
Frein : Tampon livré séparément
Pointures : 4 au 13 UK
Tarif : 399 €
Usage conseillé : Randonnée longue distance, initiation à la course
Produits concurrents : K2 - Radical FLX, Powerslide - Phuzion 5 Mean Machine, Powerslide - Phuzion S3, Roces - T403 - 2008, Rollerblade - SpeedMachine 10.0, Bont Semi-Race

Galerie photos

Liens utiles

Test Rollerblade SpeedMachine 100 RX (2010)
Test : K2 Radical Flex (2009)
Test : Powerslide Phuzion 5 (2008)
Test du Fila M100 (2008)
Test du Rollerblade Lightning 10 (2006)
Test du K2 Radical 100 (2005)
Test du Salomon Pilot V Pro 2 (2005)
Test de la coque Mogema Cross Trainer (2004)
Test du K2 Marathon 8.0 (2004)
Test du Fila M100 (2004)
Test du Fila FT95 (2003)
Test du Salomon TR Vitesse 3 (2003)

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor et Fila
Mis en ligne  le 31 January 2008 - Lu 18616 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB