-
Le 14 January 2008 à 00:00 | mise à jour le 14 January 2008 à 02:18

Mantas de Montpellier / Mustangs La Chapelle

Mantas de Montpellier / Mustangs La Chapelle

Les Mantas ont souffert mais ont finalement réussi à s’imposer 8-6 face à La Chapelle lors de la 11e journée de Division 1. Une rencontre de haute intensité, un suspens haletant pour finalement une victoire qui permet aux Montpelliérains de conserver leur place de leader.

Mis en ligne par 

Montpellier : Un favori malmené

Lors de la victoire 7-3 des Mantas face à Nantes à l’occasion de la 6e journée, on n’avait rien trouvé à redire. Tout fut alors parfait de bout en bout.
Samedi soir, les Mantas ont gagné mais n’auront convaincu que les profanes.
Certes, la victoire 8-6 reste l’information essentielle de la soirée, mais que l’on ne s’y trompe pas, le coup de canon est passé tout près.
Le soulagement au coup de sifflet final était certainement le plus légitime de la saison. Et sans l’euphorie suscitée par la fin de match oppressante, on aurait presque pu dire que Montpellier avait fracturé le coffre des Mustangs pour se faire la belle avec trois points illégitimes.

La Chapelle mène la danse

Contre toute attente, ce sont les joueurs de La Chapelle qui ont fait le jeu, de bout en bout. Encore plus curieux, Montpellier a tenu samedi soir le rôle qu’aurait dû tenir leurs visiteurs.
Avant cette 11e journée, La Chapelle venait défier le leader avec 5 points de retard sur le second, Nantes. Autrement dit, et avec seulement trois rencontres à jouer ensuite, La Chapelle devait impérativement s’imposer pour espérer garder une chance de se qualifier pour les demi-finales. La pression était fort logiquement sur leurs épaules, Montpellier n’avait plus alors qu’à faire le jeu, à imposer son rythme. Et c’est tout le contraire qui s’est produit.

Bradette : impérial

Sans un Martin Bradette en état de grâce devant ses filets, les trois points seraient partis à La Chapelle et personne n’aurait trouvé à y redire. Bradette a certes plié à six reprises, mais il aurait pu s’incliner douze fois de façon très nette. Avec les performances de son gardien de but, Montpellier parvenait tout de même à rester en tête au pointage, mais la menace des Mustangs était permanente.

Bilan

On retiendra au cours de cette soirée la bonne tenue du défenseur Jérôme Hostein, auteur d’un triplé, ainsi que la bon rendement comptable de l’attaquant slovaque, Juraj Ozorak auteur d’un but et de trois passes. La victoire 8-5 de Nantes sur les joueurs de Saint-Médard permet aux Remparts de rester au contact de Montpellier en haut de l’affiche. Prochain rendez-vous pour les Mantas, un déplacement à Saint-Médard le 2 février.

Quelques chiffres

A Montpellier, salle Albert-Batteux, Montpellier bat La Chapelle 8-6 (3-1 ; 5-5).

Arbitres : MM. Belot et Espigat

Spectateurs : 450

Buts pour Montpellier : 17’11 Boitel (Hostein), 23’58 Hostein (Ozorak, Facchini), 24’08 Thierion (Ozorak), 28’00 Hostein (Facchini, Ozorak), 32’07 Thierion, 40’59 Ozorak, 47’16 Facchini (Eichholtzer), 49’34 Hostein.

Buts pour La Chapelle : 10’48 Charret (Lucas, Guiheux), 28’36 Jalinier (Troha), 34’35 Guiheux, 39’45 Jalinier, 48’00 Jalinier, 49’43 Lucas.

Pénalités contre Montpellier : 14’

Pénalités contre La Chapelle : 12’

Paroles de joueurs

Joann Jalinier (attaquant de La Chapelle)

« C’est une très grosse déception pour nous. Notre objectif de départ de rejoindre les demi-finales est presque impossible à réaliser désormais. Nous voulions enchaîner après cinq victoires d’affilée où nous gagnions sur des scores très serrés. Malheureusement, l’envie n’a pas suffit. Montpellier a été semblable à ce que j’attendais. Toutes les équipes de cette division ont le même profil. Les effectifs sont homogènes et le collectif, souvent assez jeune, se forge là-dessus. Montpellier est la seule équipe à na pas avoir ce profil. C’est une équipe plus âgée dotée de deux ou trois individualités très fortes et les autres sont des joueurs d’expérience. Nous avons fait un bon match qui a certainement été plaisant à suivre mais nous n’avons pas pu relever le défi. Espérons que malgré cette déception, le parcours de cette année puisse rester positif et nous servir la saison prochaine. »

Matthieu Eichholtzer (attaquant de Montpellier)

« ça a été dur, ça c’est sûr. On n’a pas été capable de mettre le coup de masse qui nous aurait simplifié la vie dès le début. On n’a pas montré qu’on était chez nous. Martin Bradette a fait un match héroïque, nous gagnons clairement grâce à lui, ce qui prouve que l’on doit encore améliorer notre jeu défensif. Nous sommes toujours premiers, c’est l’essentiel. Il faut redevenir plus sérieux, c’est certain. »

Florent Aimonetto (défenseur de Montpellier)

« On a été assez fébriles à des moments où il ne semblait y avoir aucune raison. On aurait pu éviter de se mettre en difficulté si nous n’avions pas eu à supporter une pression plutôt inattendue. A titre personnel, je suis très fier et très heureux de ce premier match joué avec Montpellier. J’ai même failli marquer dès le début, sur mon tout premier lancer. Ça aurait été plutôt sympa. »

Liens utiles

Site des Mantas de MontpellierTexte : Montpellier Roller Hockey Club
Photo : Montpellier Roller Hockey Club
Mis en ligne  le 14 January 2008 - Lu 2686 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB