-
Le 10 November 2007 à 00:00 | mise à jour le 16 March 2008 à 19:24

Bilan Assemblée Générale IFSA 2007

Bilan Assemblée Générale IFSA 2007

Le 27 octobre dernier s’est tenue l’Assemblée Générale de l’IFSA, association chargée par la Fédération Internationale de Roller Skating d’organiser les compétitions internationales de freestyle (slalom figure, slalom vitesse, hauteur pure). Cette réunion se déroulait à Paris, rue Amélie, comme un clin d’œil puisqu’à deux pas des Invalides, le fameux spot de slalom. Ouverte à tous, elle avait pour but de répondre aux demandes et attentes à propos de la saison 2007, et de présenter les projets et les idées pour 2008…

Article par 

Modifications en perspectives

A 14h30, les premiers arrivent. Friandises, boissons, petits drapeaux, projecteur, tout est déjà en place pour les retrouvailles : presque deux mois que l’on ne s’était pas vu ! Avec Carlos et Esther venus d’Espagne, ou encore Goga et Simon de Moscou, les discussions et les plaisanteries commencent en anglais. Le ton est donné : si certains acteurs internationaux se sont excusés de ne pas avoir pu faire le déplacement (Monique Hémar, Francesco Maselli), l’anglais est néanmoins obligatoire pour se faire comprendre et suivre un minimum.

Entrée en matière

Les choses sérieuses commencent avec le bilan du président, M. Vu Van Kha, du secrétaire, M. Galichet, et du trésorier, M. Bourdin.
Ce premier accueille tout d’abord M. Carlos Florrez Arranz dans le noyau dur de l’association. Cet espagnol chaleureux et dynamique est depuis 2 ans juge, organisateur, et représentant de son pays. Il est aussi en recherche constante de points à améliorer. Il est enfin à l’origine de nombreux contacts établis.
Suite à cette belle promotion largement applaudie, M. Vu Van Kha procède à un compte-rendu récapitulatif de l’année 2007.

Bilan 2007 : répartition des pratiquants

L’état des lieux montre une Europe toujours divisée, une Asie toujours farouchement indépendante, et l’émergence d’une scène américaine (Brésil, Etats-Unis). Néanmoins, le positif triomphe avec la reconnaissance par la FIRS de l’association, et de quelques fédérations nationales : la FIHP en Italie et la UKFSA par l’intermédiaire de la BRSF au Royaume-Uni.
Viennent ensuite quelques camemberts sur la répartition des concurrents par nationalité et par épreuves disputées : sans surprise, Russes, France et Italie tiennent le haut du pavé. Le slalom figure, avec 43%, trône devant le slalom vitesse (36%), la hauteur pure (18%) et le high-jump (en open, 3%).

Le bilan financier

Le trésorier annonce quant à lui une excellente nouvelle : alors qu’à la même période les comptes de l’association étaient proches de zéro à cause de certains frais de compétitions impayés, cette année, suite à certaines mesures radicales, non seulement tout est à jour, mais en plus deux dons conséquents permettent une vision du futur plus clémente.
En effet, l'association Rollermania a été dissoute et la donné sa trésorerie à l'IFSA. Des remerciements publics sont adressés à M. Jean François Licard (présent) et à l’association décédée, Rollermania, dont il était le trésorier.
Ce généreux bienfaiteur a refusé le paiement de son travail de juge pour la Coupe du Monde bordelaise, et a désigné l’IFSA pour récupérer les fonds restants de Rollermania. Encore merci à lui !

Retour sur les différentes étapes

Suivent les comptes-rendus des managers en charge des compétitions de l’année. Malgré le peu d’événement pour la saison 2007 (4 : Barcelone, Bordeaux, Moscou, Milan), on peut remarquer qu’ils ont gagné de manière générale en qualité : ceux de Barcelone et Bordeaux étaient situés en plein centre ville, dans des endroits visibles et accessibles au public, celui de Moscou a pris place dans le complexe olympique rien de moins, et Milan peut s’enorgueillir d’être le premier Championnat du Monde reconnu par la FIRS.
Tous ces événements ont bénéficié d’une bonne couverture médiatique. Parmi les points fâcheux on notera : les retards et les problèmes de jugement. Ils sont simplement évoqués : après la pause, il leur sera dédié la deuxième partie, avec les demandes et suggestions qui sont parvenus au bureau.

Modifications réglementaires

Les solutions ont été débattues et votées par les personnes présentes. Suite aux problèmes de jugements et mauvaises compréhensions du règlement. Il a été décidé : - d’ajouter une caméra pour faciliter le travail des juges.
En slalom figure, les résultats des 4 premiers de chaque catégorie seront vérifiés.
En slalom vitesse, la prochaine formation juge devra définir où la camera devra être placée le plus judicieusement possible, pour au moins vérifier le 1er plot.
- suite au nombre trop important de protestations, régulièrement injustifiées et qui font perdre temps et concentration aux juges durant les épreuves, une caution de 50 euros sera obligatoire pour porter réclamation. Elle sera rendue s’il est admis après vérification que le sportif a été lésé.
- les feuilles de juges des critères « technique » et « gestion » en slalom figure ont été modifiées pour plus de clarté. Si le premier ne change que sa mise en page, il est précisé sur le second que le respect du rythme de la musique est noté sur 5 points, de même que celui de la mélodie et de la chorégraphie, et non plus une note globale sur 10.
- il est précisé que si un plot venait à être déplacé par un autre plot touché (celui-ci par le patineur), il ne serait pas compté comme pénalité.

Quelques rappels et comble de « vides » :

- en slalom vitesse : est considéré comme faux-départ tout mouvement du patineur survenu après la position de départ et avant le bip de départ, y compris lorsque le patineur s’élance alors que le bip n’a pas retenti.
Lors d’un cas d’ex æquo aux times trials pour la sélection en finale, le moins bon des runs sera pris en compte entre les 2 concurrents.
Une ligne blanche sera peinte sur le premier plot et le dernier plot pour qu’il soit plus facile de voir si le compétiteur l’a évité. Si le nombre des compétiteurs est impair, le juge suiveur de la ligne vide devra prendre le départ avec le concurrent à passer.
- en high-jump, souvent introduit comme open : le candidat est invité à s’élancer dans les 2 minutes qui suivent l’appel de leur nom. Au-delà il sera disqualifié.
- en slalom figure : si l’ont doit départager 2 ex æquo, ce ne sont plus les meilleurs runs qui sont pris en compte, mais les deux moins bons.

Divers

- Le nouveau règlement pour la saison 2008 a été envoyé à la FIRS pour sa validation. Sa publication se fera dès que possible.
- si l’organisation a les moyens de se payer un 5e juge, celui-ci peut-être de la même nationalité qu’un des 4 autres juges.
- propositions d’épreuves supplémentaires : le shuffle et le best trick. Le premier est admis en open, sous la responsabilité de l’organisateur, tout comme il était déjà. Le second est accepté également.

Tout ça en anglais, imaginez un peu ! Il commence à ne plus y avoir de bonbons, et il faut demander une rallonge de temps pour occuper encore la salle. Il manque encore toute la saison 2008 à présenter ! C’est le moment de faire une petite pause, non ? Vous voulez savoir tout de suite quelles épreuves auront lieu en 2008 ? Attention, rien n’est encore sûr !
Non, tiens, d’abord, il va falloir vous expliquer la révolution de l’année (le mot est un peu fort, mais on parie que les trois quarts ne vont rien comprendre. Alors, cette année…

Une séparation Coupe/Championnat demandée par la FIRS

La FIRS a demandé à l’IFSA de séparer clairement Coupe du Monde et Championnat du Monde.
C’est vrai que les gens ont un peu de mal à voir quelle est la différence. La Coupe est un classement général, qui se base sur les 3 meilleurs résultats. Est donc privilégié la régularité des résultats du compétiteurs, ou de manière plus terre à terre, ceux qui ont les moyens de se déplacer (sponsors, fortunes, héritage ou saigné aux quatre veines, tout dépend).
Le championnat du Monde, lui, n’est accessible qu’aux seuls qualifiés. Il sacre le champion du monde à un moment donné, LE meilleur run de la compétition.
A partir de là, cette année : les qualifications pour le prochain championnat du monde seront ouvertes : au précédent podium du championnat du monde, à X personnes qualifiées sur les résultats de chaque étape de la Coupe du monde entre les 2 championnats, et à X personnes qualifiées le vendredi, veille de la finale du Championnat.
De cette manière, le vainqueur de la Coupe du Monde sera récompensé sur la dernière étape de l’année. Celle-ci pourra être indifféremment avant ou après le Championnat du Monde, mais celui-ci ne constituera en aucun cas une étape de la Coupe.
Ainsi, le podium de la Coupe ne sera pas en même temps que celui du Championnat. Quoi de plus normal, si l’on y réfléchit : bien distinguer les deux, c’est les reconnaître et les valoriser à leur juste valeur, sans que l’un soit jugé moins important que l’autre. Le risque étant que le podium de la Coupe peut présenter des absents. Le tout est donc de bien gérer sa saison financièrement, en plus de sportivement !

Les dates éventuelles

Pour bien gérer ses sous, donc, place aux événements sur lesquels vous pourrez vous déplacer. Attention, aucun engagement n’est encore pris, aucune date n’est donnée. Tout reste à confirmer :
- les étapes de la Coupe du Monde se feraient à : Barcelone, Bruxelles, Nice. Eventuellement, une « mini » étape se ferait à Londres. Milan pourrait également se porter candidate. La finale se déroulerait à Pékin.
- le championnat du Monde serait préparé par Rollerclub, à Moscou. - une formation de juges internationale verrait le jour à Montpellier, début mars.

Que de voyages en perspective !

Liens utiles

Compte rendu de la réunion
Site de l'IFSA Texte : Blaize
Photos : Droits réservés
Mis en ligne  le 10 November 2007 - Lu 1599 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB