-
Le 26 August 2007 à 00:00 | mise à jour le 27 August 2007 à 13:38

Mondial de Cali : ultime course, le Marathon

Mondial de Cali : ultime course, le Marathon

Pour une ultime course, le Marathon, le Mondial de vitesse s’est déplacé au sud de Cali, dans la localité de Jamundi. Partants de la place de cette ville, les coureurs rejoignaient en quelques kilomètres un long circuit composé de deux lignes droites en faux plat, avec demi-tour à l’extrémité. Ils effectuaient deux passages sur la ligne avant de disputer l’arrivée…

Mis en ligne par 

Les français au pied du podium

Depuis hier soir, la pluie s’est invitée. Les juniors ont couru sous de fortes averses entrecoupées de pluie fine, à peu près les mêmes conditions que l’année passée à Anyang. Les seniors femmes ont disputé l’arrivée sur une route sèche, et pour les hommes le chaud soleil équatorial était de retour.
Côté résultats, c’était la journée des quatrièmes places pour Lucie Peruzzetto en junior filles et Axel Terrien en junior garçons. Yann Guyader termine lui aussi au pied du podium mais sa place reste à définir, les classements officiels ne sont pas encore à jour.

De bons résultats pour les juniors

Pour les deux juniors, au-delà de la déception de la médaille manquée de si peu, ce sont leurs meilleurs résultats dans ce mondial.
L’histoire se répète. C’était déjà le cas en Corée, avec la 5ème place de la junior d’alors Cindy Etonno, l’argent d’Ewen Fernandez et la même 4ème place pour Axel. Pourtant nos juniors (cadets en France) ne disputent pas de marathons, sauf le championnat de France et d’Europe et ne se préparent pas particulièrement pour cette course.
Examinons les résultats catégorie par catégorie, en utilisant quelques informations recueillies auprès de patineurs.

Juniors filles : victoire italienne

Le sprint des juniors filles a souffert d’une nouvelle grossière erreur d’organisation puisqu’elles sont arrivées sur la ligne exactement en même temps que le premier passage des juniors garçons, et qu’elles ont été plus ou moins gênées. La course des filles n’était pas rapide dans ces conditions météo (1 h 22 min) et les organisateurs ont fait partir les garçons trop tôt.
C’est Francesca Lollobrigida qui devient championne du monde devant Roberta Casu. Les deux italiennes très en colère ont dû être séparées par l’encadrement italien aussitôt après l’arrivée, il y avait un très gros contentieux, la bonne ambiance de début de championnat dans cette équipe n’était plus qu’un souvenir.
Lucie Peruzzetto 4ème s’intercale entre les deux coréennes. A noter, c’est remarquable, la sixième place de la chinoise Guo Dan (de la République Populaire de Chine, à ne pas confondre avec Chine Taipei qui est le nom accepté dans le monde olympique, et par extension celui du roller, pour Taïwan).

Juniors garçons : la Colombie rafle la mise

Ce sont deux colombiens qui remportent le marathon juniors garçons : Carlos Puerto et Joseph Izquierdo, en 1 h 08 min.
Le coréen Ki Dong Kwak passe Axel Terrien pour le bronze dans les 30 derniers mètres. Tous les coureurs de la 4ème à la 11ème place sont européens. Les italiens se sont encore, comme au marathon des Europe Jeunes, compliqués la vie dans leur rôle de favoris, laissant cette fois-ci de l’énergie dans des tentatives vouées à l’échec (selon des informations données par Axel).

Seniors dames : les colombiennes récidivent

Les colombiennes Kelly Martinez et Liana Holguin devancent la néo-zélandaise Nicole Begg en 1 h 16 min pour les seniors femmes. On notera que Nicole Begg est la seule participante habituelle des marathons WIC à être bien classée.
Laura Lardani est la première européenne à la 9ème place. Laetitia Lebihan qui a participé au sprint final est 12ème. Cindy Etonno est 29ème, Justine Halbout s’est arrêtée.
Pour le Maroc, Ghizlane Samir se classe 25ème.

Seniors hommes : Mantia de justesse

Chez les seniors hommes, on a vu lors des passages sur la ligne des petits groupes se détacher, dont des français, mais les favoris se sont départagés dans le sprint final.
Yann, parti de derrière, a fait un superbe remontée dans les 50 derniers mètres pour venir échouer à quelques places du podium (non confirmé, les résultats officiels ne sont toujours pas en ligne). Joey Mantia l’emporte sans surprise mais de justesse devant Luca Saggiorato et Francesco Zangarini.
Nous ne connaissons pas les péripéties de cette course qui a dû en être riche. C’était la dernière course de la matinée et il n’était pas possible d’interroger les coureurs après le temps de récupération qui leur est nécessaire, ils avaient repris leur bus.

Les championnats du monde sont terminés, nous en tirerons des bilans à tête reposée. Et nous invitons tous les lecteurs à penser à participer à cette grande fête du roller, qui est le seul endroit où l’on sent vraiment la dimension mondiale de ce sport, début septembre 2008 à Gijon (Espagne).

Liens utiles

Site de l'organisationTexte : Michel Terrien
Photos : Michel Terrien
Mis en ligne  le 26 August 2007 - Lu 3755 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB