-
Le 27 July 2007 à 00:00 | mise à jour le 28 July 2007 à 04:17

Les 24 Heures Roller... de Montréal !

Les 24 Heures Roller... de Montréal !

Après 4 participations aux 24 heures du Mans, Robert et Delphine, deux patineurs des Montpellier Inline, ont eu l’envie de découvrir l’édition québécoise. Ils sont donc partis en direction du Canada, et plus précisément à Montréal pour participer à l’événement au sein d’une équipe locale. Ils n’ont pas été déçus...

Mis en ligne par 

Deux Montpellier Inline aux 24 heures de Montréal

une équipe soudée et survoltée

L'événement nous a offert une ambiance de folie. Il faut dire qu'à 70 équipe, on faisait autant de bruit qu’à 500 au Mans.
Présentons tout d’abord notre équipe. Elle se compose de 6 québécois, dans l’ordre de leur passage de relais : Nic 1 et 2, Francis, Mélissa (qui nous accueille plusieurs jours chez elle), Roxanne, Guillaume, Ted et Pierre et nous, deux montpelliérains : Delphine et Robert (Taz). Nous sommes les « Roulettes d’ici et d’ailleurs » et nous nous sommes fabriqués des drapeaux originaux.

Le circuit de Montréal

On n’y retrouve pas la côte du dunlop mais une superbe ligne droite avec vent de face la remplace. En fait, il y a deux parcours : un de jour de 4,7 km et un de nuit de 4,3 km. La partie en petit sous-bois est supprimée en nocturne pour cause de manque de luminosité. Le circuit est partagé en deux parties : une pour les vélos, les rollers et les coureurs à pied et une pour les voitures. Lors de la course, le circuit est ouvert (si si).
Le passage de relais se fait devant les paddocks, avec une assez grande liberté de mouvement. Le must vient la nuit où seulement 2 mètres sont bien éclairés : Quand on arrive pour relayer, on hurle son numéro de dossard et si on connaît son relayeur, on l’appelle par son surnom…
L’organisation utilise le même système de relais et de puce qu’au Mans, mais on partage aussi 2 dossards en tissus pour toute l’équipe.

Les paddocks

Tout commence par l’installation dans et sur les paddocks. Nous ne sommes que 3 équipes à l’intérieur de chaque et ils sont ouverts entre eux. Nous installons les tentes et matelas pneumatiques pour la nuit sur le toit des paddocks (ici, pas de kilomètres pour accéder au camping).
Ensuite, tout le monde participe à un tour de chauffe sur le circuit. Le règlement est énoncé, tout le monde s’observe.

Départ

A 13h00, c’est parti ! Le départ est groupé, déjà chaussé, mais l’ambiance aussi explosive. Puis les relais démarrent, chaque équipe a sa stratégie. Comme on est le 14 juillet, nous entendons beaucoup de personne nous souhaiter une bonne fête. Nous voyons aussi les nuages assombrir le ciel, nous qui n’avons jamais fait un Mans sous la pluie…
Au repas, nous avons certaines spécificités locales : hambourgeois ou bleuets par exemple.

La nuit au Québec

Nous avons aussi vers 22h30, le feu d’artifice du parc d’attraction voisin très visible du toit des paddocks. Pendant la journée, nous avons accès à une plage mais aussi la présence d’un rat musqué dans un virage en épingle (PS : c’est gros cette bête là !).
La nuit arrive et les grosses ondées aussi. Comme on dit au Québec « il pleut à siau ». Quand nous reprenons notre tour de relais, le circuit est recouvert d’une bonne couche d’eau mais on arrive à accrocher quand même. Vive l’expérience de la FIC de Pontarlier !

Dernière ligne droite

Puis le soleil se lève, la musique se remet à fond et c’est parti pour les dernières heures survoltées. Chacun fait son dernier tour à fond et c’est déjà l’arrivée. Une haie d’honneur est en place juste après la ligne pour tous ceux qui finissent ce dernier tour.
Mais avant le rangement, et les récompenses c’est le tour d’honneur que font tous les participants de la compétition. Ca chante, ça rigole, ça décompresse.
Puis nous disons au revoir au circuit, mais pas adieu à nos amis québécois. Nous nous reverrons : peut-être bien au Mans dans 1 ou 2 ans.
Au résultat, nous finissons 13ème équipe avancée avec 137 tours.

A côté...

La course à relais des 24h Roller Montréal est un défi unique et ouvert à tous qui vise à promouvoir la pratique du patin à roues alignées, la bonne condition physique et unir les gens par ce défi sportif de groupe.
Cet événement contribue aussi à une bonne cause en levant des fonds pour La fondation pour enfants diabétiques.

Galerie photos

Liens utiles

Vidéo 1 des 24 Heures de Montréal
Vidéo 2 des 24 Heures de Montréal
Site des 24 Heures de Montréal
Site des Montpellier InlineTexte : Delphine et Robert
Photos : Delphine et Robert
Mis en ligne  le 27 July 2007 - Lu 1238 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB