-
Le 03 July 2007 à 00:00 | mise à jour le 13 November 2015 à 10:01

Bilan des 24 heures du Mans roller 2007

Bilan des 24 heures du Mans roller 2007

Le suspense aura fait long feu pour cette 8e édition des 24 Heures du Mans roller. L’équipe favorite, le Levallois Sporting Club Oligosanté, a remporté le titre pour la 5e fois consécutive. Renforcé de patineurs de pointe, il a relégué la vaillante équipe du RPM Poli à la 2e place et celle d’EO-Tecknosport à la 3e. Chez les féminines, le team du PUC-Speedy Girls a écarté la concurrence assez rapidement et s’est offert une impressionnante 22e place au scratch !

Mis en ligne par 

24 Heures du Mans 2007 : la pluie vient pimenter l’épreuve

24 Heures du Mans Roller 2007

Victoires capitales du PUC et du LSC

Contrairement aux cinq précédentes éditions, les 24 Heures du Mans 2007 ne se sont pas entièrement courues sous un soleil estival. Les nuages et le vent d’Ouest avaient décidé de faire l’épreuve avec les quelques 5500 patineurs sur le circuit Bugatti, et la pluie s’est même invitée dans la nuit, ce qui a d’ailleurs quelque peu pimenté l’épreuve.

Pour autant, les favoris se sont imposés sans coup férir – ou presque tant il est nécessaire de rester humble jusqu’à la fin sur cette course…

Le duel Levallois/Poli

24 Heures du Mans Roller 2007 Chez les hommes, le team du LSC s’est d’abord fait surprendre par un départ foudroyant des patineurs du team RPM Poli : emmenés par leur capitaine Matthieu Boher, les oranges ont en effet tout de suite mis la pression sur leurs adversaires.

Les deux équipes nommées parvenaient quand même à se rejoindre au bout d’1h30 de course et à mettre deux tours à l’autre équipe prétendante, le team EO-Tecknosport. Puis les bleus du LSC-Oligosanté s’envolaient à nouveau dans la nuit pour prendre d’abord un, puis deux, et enfin trois tours à l’équipe RPM Poli.

A 8h00 du matin, avec trois tours d’avance et une piste qui séchait, il ne restait plus qu’à assurer pour la victoire... Ce qui fut fait : désormais, le team du LSC-Oligosanté compte cinq victoires à son compteur sur les 24 Heures du Mans, record à battre !

La course féminine : les PUC Speedy Girls partent favorites

Chez les femmes, l’équipe PUC-Speedy Girls n’a pas fait dans le détail. Parties pour gagner, les 10 filles ont enfilé les tours en dessous des 8 minutes assez régulièrement, pour finalement prendre presque 20 tours à leurs secondes, les Allemandes du ZDF Speedfuchs. Parfaitement drivées par Goyan, Martin et Arnaud, les parisiennes (pour l’occasion) ont su gérer leur avance et rester motivées jusqu’au bout. Une chose est certaine : avec de tels chiffres et de telles moyennes (voir plus bas), elles auraient pu inquiéter encore quelques équipes de garçons !

Les solos

Ils ne sont pas sous les feux de la rampe et pourtant ils étaient une soixantaine à prendre le départ des 24 heures du Mans roller en solitaire.
Un grand bravo à Jean-Marc "Gold JM" Goldenberg qui remporte l'épreuve solo à l'âge de 52 ans avec 112 tours à son actif.
Derrière lui, les autres n'ont pas démérité non plus. Sylvain réalisé 104 tours, légèrement en dessous de son objectif de 110. Il aura dû lutter comme les autres contre les conditions météorologiques difficiles de la nuit et des douleurs aux pieds.

Nous avons une pensée pour Litteul et Yves Alain qui ont dû se résigner à l'abandon...

Quelques chiffres

200 : c’est pile le nombre de tours des neufs patineurs du team LSC-Oligosanté. Cela représente une distance de 836 km et une moyenne horaire de 34,74 km/h.

677,16 : c’est le nombre de kilomètres parcourus par les dix filles du team PUC-Speedy Girls. Ce qui fait 162 tours – soit plus que l’équipe masculine vainqueur de la première édition en 2000 !

573 : c’est le nombre de classés aux 24 Heures du Mans 2007. Il faut compter dans ce chiffre des équipes d’entreprises, des équipes d’étudiants, des équipes de Vétérans et les individuels…

373 : c’est la place obtenue par Jean-Marc Goldenberg au bout de 24 Heures… Cela ne vous dit peut-être rien, mais « Gold J-M » est allé la chercher tout seul, après avoir bouclé 112 tours à 19,49 km/h de moyenne. Au total, il aura parcouru 468,16 kilomètres !

6’08 et 7’15 : c’est grosso modo les temps records sur un tour du Bugatti, le premier sur le sec et le second sur le mouillé. Pour les filles, les temps sont respectivement de 7’32 et 8’55.

Principaux résultats

24 Heures du Mans Roller 2007

Scratch

  1. Levallois Sporting Club Elite - 200 tours - 836 km
  2. RPM Poli - 197 tours - 823.46 km
  3. E.O. Teknosport - 196 tours - 819.28 km
  4. Lou Roller - 189 tours - 790.02 km
  5. C.D.R.S. 37 C.G.37 - 187 tours - 781.66 km
  6. Suzuki Inlajn CZ Blackice - 183 tours - 764.94 km
  7. Paris Hockey Club -178 tours - 744.04 km
  8. Speedteam Freiburg 1 - 175 tours - 731.50 km
  9. Sensation Roller - 174 tours - 727.32 km
  10. Slovakia Mix - 172 tours - 718.96 km

Liens utiles

Site de l'organisation
Présentation de l'équipe des PUC Speedy Girls 2007

Texte : Vincent Esnault
Photos : Droits réservés
Mis en ligne  le 03 July 2007 - Lu 6911 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB