-
Le 30 April 2007 à 00:00 | mise à jour le 02 May 2007 à 23:36

FIC 2007 : Lille récompense les outsiders

FIC 2007 : Lille récompense les outsiders

Nouveau tracé, des vainqueurs inédits, la French Inline Cup de Lille nous a réservé quelques surprises cette année. Les spectateurs ont pu assister aux victoires de Justine Halbout (Avon) et Kevin Gauclin (ALVA) au sprint lors des marathons féminins et masculin. Résumé des courses du week-end...

Mis en ligne par 

Nouvelle donne

Le tracé

Changement de parcours cette année. La configuration du circuit a été complètement revue. On se retrouve sur une boucle plate de 3,8 km composée de grandes lignes droites. Hormis un virage à 180° en épingle, on ne trouve aucune aucune difficulté notable.
En revanche, les coureurs ont dû être particulièrement vigilants quant à la qualité du parcours : le sol rugueux, parfois défoncé cachait quelques pièges : des fissures, des plaques d'égoûts, des portions défoncées.

Open : le duel Poirier / Bugli en vétéran

Depuis le temps qu'on attendait qu'un concurrent sérieux vienne taquiner Philippe Poirier en catégorie Vétéran, c'est maintenant chose faite avec le retour de Frédéric Bugli. Après une montée de 2 ans en catégorie nationale, le licencié du club de RSC Grenoble revient s'amuser en Open et mettre un peu de piment sur l'épreuve.
La course part à 11h00. Le temps est gris et se lève progressivement. Rapidement, le peloton éclate en plusieurs unités. On retrouve trois groupes principaux après un tour de course.
Devant, Frédéric Bugli a pris la tête des opérations. Philippe Poirier le suit comme son ombre après être remonté tranquillement de l'arrière. Les premières attaques sont lancées, le peloton de tête se sépare petit à petit de ses éléments.
On atteindra rapidement une composition à huit coureurs qui restera stable jusqu'à l'arrivée malgré plusieurs tentatives d'échappée : Philippe Poirier, Frédéric Bugli, Nicolas Jaffrain, Sébastien Candelibes, Fabrice Trousset, Philippe Cabarry, Jean-Robert Burlet et Salman Al Bargaawy.
Au sprint final, Bugli prend l'extérieur, se retrouve coincé par une moto elle-même coincée derrière un peloton de filles. Philippe Poirier, légèrement en retrait durant l'emballage fait l'intérieur et passe la ligne en tête. Nicolas Jaffrain prend la 3ème place.
En senior, Salman Al Bargaawy (Générations Roller), 8ème au scratch gagne sa première course devant Yves Enndewell.
On constate depuis le début d'année que la montée des meilleurs seniors en catégorie nationale, a mis en avant la catégorie vétéran puisque le peloton de tête n'était composé que de plus de 35 ans et d'un senior ! Peut-être devrait-on réfléchir à la création d'une catégorie vétéran sur Marathon afin de réellement ouvrir la course open à des personnes souhaitant débuter en course.

La course élite hommes

La course élite est partie assez rapidement. Elle fut d'ailleurs bouclée à une moyenne de 38 km/h avec des pointes à 50 km/h au compteur de la moto malgré une qualité de revêtement variable.
Le Team Levallois semblait avoir décidé de faire une course dure. Derrière, RPM Poli et Renard-Inline et Loops Racing jouent le jeu. Il partent régulièrement dans les échappées.
On aurait pu croire que la course se terminerait par une échappée mais à chaque fois le paquet revenait sur la tête.
A deux tours de l'arrivée, Julien Levrard (Levallois), Benjamin Douchin (Renard-Inline) et Sébastien Babault partent, mais le peloton recolle à nouveau. Il faut donc s'organiser pour l'emballage final qui sera massif.
Le sprint part d'assez loin, Florian Lefèvre (RPM Poli) part devant, Kevin Gauclin (ALVA) relance pour se caler dans sa roue, le passe, continue son effort et gagne sa première inline Cup à l'âge de 18 ans. Julien Levrard s'octroie la seconde place.
Le patineur d'ALVA est actuellement au pôle de Talence et passe son bac cette année. Cet habitué des courtes distances a effectué une préparation plus orientée sur la route depuis quelques mois. Cette victoire en French Inline Cup montre que cela a porté ses fruits. Souhaitons lui autant de réussite professionnelle que sportive !
Par la même occasion, Julien Sourisseau (Loops Sarthe Racing) devient leader de la French Inline Cup.

Le témoignage de Schuffenecker Franck

Franck est un patineur atypique dans le peloton. Equipé de ses patins de randonnée souple sur lesquels il a monté une platine 3x80 mm 2x100 mm (100 – 80 – 80 – 80 – 100), il tient la dragée haute aux meilleurs et termine au sprint à Lille. Voici son témoignage sur la course.
"Le début de course est parti assez vite. Au bout de 2 tours les attaques ont commencé à limiter petit à petit le peloton.
Le virage à 180° se passe assez bien. Dommage que le nouveau parcours soit assez grattonneux, comparé à celui des années précédentes, mais les infrastructures des villes changent. Il est donc très difficile de retrouver un parcours en super état.
Le team Levallois a effectué de nombreuses attaques dans la seconde partie de la course. J’ai essayé d’être souvent dans les premiers pour ne pas manquer une échappée, mais hélas aucune n’a abouti, en se faisant rattraper toujours en moins d’un tour par le peloton.
La course s’est finie au sprint, Kevin Gauclin en tête. Il me restait encore des jambes pour les dernières centaines de mètres, mais le placement au sprint dans le peloton des élites est très tactique. Je finis donc 14ème au scratch et 2ème en national derrière Thierry Zocca."

La course nationale vue par Yann Dujarrier (Cofi)

"Nous sommes restés sur la ligne de départ pendant quelques minutes avec l'impossibilité de nous échauffer normalement sur le circuit. Le départ est donné. Les patineurs partent à très vive allure. Des attaques partent de toutes parts. Les moins rapides en subissent les conséquences immédiatement. Je m'accroche mais je m'aperçois vite que cela va être très dur de suivre le premier groupe.
Les cuisses commencent déjà à chauffer à l'entame du 3ème tour. C'est à l'entrée de la grande ligne droite, avant le demi-tour, que je saute du premier groupe. A ce moment, il ne reste plus beaucoup de nationaux devant.
J'attends en récupérant le second groupe dans lequel j'espère trouver un rythme que je pourrais suivre. Malgré le fait que l'on soit largués, quelques attaques partent avec notamment Thibault Dejean (PUC), mais aussi Sébastien Miqueu (Lourdes roller). Notre groupe est principalement composé de nationaux et de juniors. On reprend très peu de monde après la mi-course.
Le team EOskate auquel appartient Anthony Averty est particulièrement bien représenté dans notre groupe avec 3 coureurs.
Les tours passent très vite. En fin de course d'ailleurs, le groupe se pose la question du nombre de tours restants en passant sur la ligne et en voyant le chiffre 1. Est-ce notre dernier tour ?
Heureusement, nous croisons le peloton de tête après le demi-tour, ce qui signifie qu'il nous reste encore un tour mais le placement de chacun a déjà commencé. Tout le monde est vigilant.
Le team EOskate se place. A ce moment, je me dis qu'il faut être vigilant car ils vont sacrifier un patineur pour les deux autres. J'essaie donc de prendre leurs roues à l'entrée de la ligne droite avant le demi-tour. Il faut parfois mettre un peu les coudes pour ne pas perdre ma place mais le rythme d'enfer emmené par Antony Averty calme tout le monde sauf Thibaut qui pose une attaque énorme à la sortie du demi-tour. Il arrive à prendre une grosse trentaine de mètres mais Averty maintient son allure et le remonte dans la derniere ligne droite.
Je suis en 6ème position à ce moment. Dans le reflet des vitrines, je vois qu'un trou s'est créé derrière moi. Les coureurs ne peuvent pas tous suivre le train rouge et noir alors je m'accroche car je sais que je peux sortir une bonne place. Mais à la sortie du dernier virage, je ne peux pas relancer aussi fort que les patineurs devant moi.
C'est un junior qui règle ce sprint. On trouve : Benjamin Bourlier, Emmanuel Fléchais, Manuel Campigny, Gael Jacob, Yann Dujarrier, Sébastien Miqueu, Thibaut Dejean pour les nationaux. on était là quand même pour une belle 7ème place prise par Emmanuel Fléchais. Thierry Zocca remporte la course en national en finissant 9ème au scratch devant Franck Schuffenecker qui termine 14ème au scratch et Laurent Cyril 24ème."

Le marathon féminin

Ghizlane Samir (PUC) a l'air décidée à faire exploser le paquet. Les attaques de la parisienne vont bon train. A chaque tour, elle gratifie ses concurrentes d'une estocade. Anne-Claire Maillard (Shänkel) en met quelques couches également.
Du coup, le groupe écrème par l'arrière : Laura Brachet (Saint-Pierre-les-Elbeuf) lâche, ainsi que Cécilia Leboeuf (CPR Mouilleron) et Anne-Sophie Petitprez (BESAC Besançon). Cette dernière, a terminé championne de France du dernier Grand Fond.
A l'arrivée, on attend donc Léa Réguer-Petit (Mont-Saint-Aignan Roller Skating), Justine Halbout (Avon), la belge Jessica Gaudesaboos (Belgique). Le sprint revient à la sociétaire d'Avon qui devant la belge et Ghizlane Samir.

Les étudiants organisateurs ont donc bien mené leur mission à bout. On se souviendra en souriant du speaker, Reda, annonçant la randonnée et la remise des prix à l'aide de son mégaphone (le micro a cramé), façon Morning Live.

Principaux résultats

Marathon féminin
1) HALBOUT Justine
2) SAMIR Ghizlane
3) GAUDESABOOS Jessica
4) SCHELLEKENS Linda
5) MAILLARD Anne-Claire
6) REGUER-PETIT Lea
7) BAUSSERON Mathilde
8) BRACHAIS Laura
9) LEBOEUF Cécilia
10) RAPIN Aurélie

Marathon masculin (scratch)
1) GAUCLIN Kévin
2) LEVRARD Julien
3) LEFEVRE Florian
4) SOURISSEAU Julien
5) DUEZ Robin
6) DOUCHIN Benjamin
7) PROVOST Maxime
8) LANCELEUR Jérôme
9) ZOCCA Thierry
10) DESPAUX Adrien
 
Open femmes
1) EUVRARD Fannie
2) CHABENET Christine
3) FINDLEY Solveig
4) DEMEESTERE Anne-Marie
5) GIBSON Tanya
6) LEFEUVRE ANNE Françoise
7) MOY Frédérique
8) SANGIORGIO Léa
9) MIRAULT Bénédicte
10) SALVI Claudie

Open hommes
1) POIRIER Philippe
2) BUGLI Frédéric
3) JAFFRAIN Nicolas
4) CANDELIBES Sébastien
5) TROUSSET Fabrice
6) CABARRY Philippe
7) BURLET Jean-Robert
8) AL BARGAAWY Salman
9) ENNDEWELL Yves
10) DELPIT Xavier

Heure roller
1) HAMMOUN Yacine
2) BOUCHEZ Jean-Baptiste
3) HAMMOUN Nordine
4) OLIVIER Cedric
5) CRINON Xavier
6) BRUNET Damien
7) CADET Elodie
8) BARRAQUE CAROLINE
9) MAILLET francine
10) DOZIAS Blandine

Liens utiles

Galerie photo de l'événement
Vidéo : Interview de Philippe Poirier (1er en open)
Vidéo : Interview de Frédéric Bugli (2ème en open)
Vidéo : Interview de Justine Halbout (1ère du Marathon Féminin)
Texte : Alfathor
Photos : Sylvain Rouillard
Mis en ligne  le 30 April 2007 - Lu 4944 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB