-
Le 01 May 2007 à 00:00 | mise à jour le 02 May 2007 à 06:03

Critérium Gross-Gerau : les 3 Pistes Allemandes

Critérium Gross-Gerau : les 3 Pistes Allemandes

Le critérium de Gross Gerau (Allemagne) qui s’est déroulé les 28 et 29 avril derniers est la compétition internationale européenne la plus importante avec le Trophée International des Trois Pistes : 857 patineurs issus de 23 nations se sont retrouvés pour en découdre. Bilan...

Article par 

Un calendrier favorable

Cette année le niveau y était nettement plus relevé qu’aux Trois Pistes dans les catégories principales, de minimes à seniors, pour trois raisons essentielles : les hasards du calendrier qui ne mettaient pas en concurrence une WIC pour les seniors, la présence en équipe nationale des six meilleurs patineurs italiens en minimes et cadets (garçons et filles), la localisation géographique qui permet une forte présence de nations européennes ascendantes chez les jeunes (Allemagne, Pays-Bas,…).

La délégation française

La France avait envoyé une équipe senior nombreuse, homme et femmes, et une équipe minime réduite au strict minimum (deux garçons et deux filles). Il s’agit là d’un choix opposé à celui des italiens qui envoient leurs 24 meilleurs jeunes et pas de seniors.
Les épreuves se déroulent sur un anneau routier de 300 m, à l’exception d’une compétition séparée en ouverture sur la piste centrale de 200 m, un 300 m Contre-La-Montre.

300 m chrono

Même si seulement une petite partie des patineurs participent au 300 chrono, les résultats de cette Sprint Cup présentent un intérêt certain.
La locale Jana Gegner s’impose en seniors femmes en 28.90 devant la jeune hollandaise Bianca Roosemboom (29.32) et Aurélie Etienne (équipe de France) en 29.91. La cadette italienne Erica Santoro gagne avec un meilleur temps (28.87) et la meilleure minime, l’italienne Giulia Bongiorno n’est pas loin (29.00).
Il peut être noté que le temps de la 9ème cadette ou de la 4ème minime permet le podium (3ème place) en senior.
Chez les hommes c’est le local Matthias Schwierz qui réalise 26.34 sur « sa » piste devant Thomas Boucher (sous les couleurs de Matter WIC) en 26.50 et le jeune allemand Denis Dressel (26.60). Le cadet italien Stefano Spreafico remporte sa catégorie avec ce même temps de 26.60, devant le français du team Roll’X, Elton De Souza, qui bat son record personnel en 26.93. Le temps du meilleur minime, le belge Niels Provoost, est de 27.83.

Les compétitions sur route : le 500 m

Elles comportaient 3 épreuves pour chaque catégorie, précédées éventuellement de séries.
Chez les seniors dames la participation de la jeune et talentueuse chilienne Catherine Penan, annoncée comme un évènement, débuta par un flop : une élimination en série du 500 m, avec un temps lui donnant une 29ème place, la privait dès la première course d’une possibilité de podium. Ses brillantes victoires à la course à élimination puis à la course à points ne suffiront pas.
La régularité récompensera dans l’ordre la belge Nelle Armée, Aurélie Duchemin de l’équipe de France (meilleur résultat : 2ème à l’élimination) et la nouvelle senior belge Maaike Polspoel.
Diverses sources (des patineuses, patincarrera.com) font état d’erreurs dans la comptabilisation des points qui auraient modifié notamment la troisième place. A noter par ailleurs qu’il a été appliqué le nouveau règlement CEC qui donne 2 et 1 point à chaque sprint intermédiaire (au lieu de 1 au premier seulement pour le règlement CIC, et CNC).
Yann Guyader s’imposa d’entrée en senior hommes, dans un 500 m qui n’est pas sa spécialité. Le colombien Nayib Tobon, en tête à la sortie du dernier virage, s’écarta légèrement vers l’extérieur pour freiner l’attaque extérieure de Thomas Boucher second, et se fit finalement passer d’abord par Yann à l’intérieur puis par Thomas.

10 km à élimination

Yann lança le sprint mais il lui manqua un peu de jus, laissé dans le 500 m, pour résister au colombien Diego Rosero, à l’accélération très impressionnante dans les derniers mètres.
Thomas termine 7ème. Le travail d’équipier d’Ewen Fernandez (équipe de France), et sa présence dans le peloton, ont été remarqués tout au long de la course.
Un incident rare : les juges arrêtèrent la course à environ mi-parcours car plusieurs coureurs éliminés ne sortaient pas, le temps de faire le ménage et de disqualifier les fauteurs de trouble.

La course à points

Elle confirma l’opportunisme du suisse Nicolas Iten, encore dans un bon coup sous la forme d’une échappée avec le néo-zélandais Scott Arlidge, qui lui permit de remporter cette course. Thomas termine 4ème et Yann se contente d’assurer le classement général avec une 6ème place.
Ainsi au classement général Yann s’impose devant le belge Tas Kwinten et Thomas qui a parfois souffert de l’absence d’équipiers. La régularité de Nicolas Pelloquin (équipe de France) est récompensée par une 5ème place au général.

Les courses cadette consistèrent en un bel affrontement italo-allemand, entre les deux leaders Francesca Lollobrigida, qui l’emporte au général et Sabine Berg (2ème) efficacement secondées par Mareike Thum (3ème) et Roberta Casu (4ème). La première française, Lucie Peruzzetto, est 8ème.
Les italiens, par leur nombre et leur qualité, dominèrent d’entrée les courses cadets. En tant qu’équipe, seul le team Roll’X put aussi se montrer, mais ses coureurs n’eurent pas la régularité nécessaire dans les sprints finaux.
La surprise est que cette domination de l’équipe italienne ne se traduira pas sur le podium. La première place revient à l’allemand Felix Rijhnen et la seconde au belge Bart Swing, devant l’italien Marco Rebagliati. Le tir groupé des italiens est au pied du podium, chacun ayant fait un mauvais résultat sur une course.
Le premier français, Brian Lépine (team Roll’X), s’intercale à la 6ème place.
La catégorie minimes a vu la victoire de l’italienne Giuliana De Blasio devant la hollandaise Manon Kamminga et l’allemande Katarina Rumpus. Les premières françaises se suivent aux 6ème (Marine Milhes, équipe de France), 7ème (Caroline Flick, équipe de France) et 8ème place (Meggan Perray, Bouguenais).
Duel italo-belge chez les minimes garçons : Corrado Culurgioni l’emporte devant Jore Van den Berghe et Leonardo Ferraris. Joris Gardères est le premier français avec une 7ème place.

Bilan des jeunes

Globalement, les jeunes françaises et français ont manqué un peu de rythme pour obtenir de meilleurs résultats dans ces courses beaucoup plus rapides et surtout animées que les courses françaises.
Le rythme imposé et le marquage effectué par les 6 italiens créent des conditions particulières, même si les cadettes et cadets présents ont l’expérience internationale nécessaire. Il ne faut pas non plus oublier que c’est en juillet et août que les cadettes et cadets sont attendus au sommet de leur forme.

Les américaines

Des américaines ont eu lieu pour toutes les catégories de poussins à seniors. L’équipe de France senior hommes l’emporte (selon une bonne habitude au plus haut niveau ! ).
En junior, le team Roll’X fait les derniers tours en tête et se fait passer sur la ligne par l’équipe allemande. Chez les seniors femmes, l'équipe de l'ALVA Roller Skating (Caroline Boué, Laetitia Le Bihan & Laura Demoyen) l'emporte devant l'équipe nationale de l'Allemagne.

Liens utiles

Galerie photo de l'événement Texte : Michel Terrien
Photos : Michel Terrien
Mis en ligne  le 01 May 2007 - Lu 3941 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB