-
Le 21 April 2007 à 00:00 | mise à jour le 23 April 2016 à 17:20

Thomas Dauvergne, organisateur du Marathon de Dijon 2007

Thomas Dauvergne, organisateur du Marathon de Dijon 2007

Voilà maintenant 7 ans que les patineurs parcourent chaque année les allées du Parc lors du Marathon de Dijon. L'épreuve est certainement l'une des plus rôdées et des plus populaires du circuit de la French Inline Cup. C'est aussi l'occasion de croiser les teams internationaux. Nous avons rencontré l'organisateur. Thomas Dauvergne...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Interview de Thomas Dauvergne

C’est déjà la septième édition du marathon, y a-t-il une ambiance spécifique à l’épreuve dijonnaise ?

Marathon Roller de Dijon

La particularité de l’étape dijonnaise est sans doute son circuit et son côté grande fête du roller.
Le circuit traverse littéralement le village. Ainsi les coureurs sont au cœur de l’ambiance. Le public est toujours venu en nombre depuis le début. La vision panoramique, très proche de la course, rend les épreuves très spectaculaires et surtout très intéressantes à suivre.
Les coureurs adorent, même si finalement le circuit n’est pas très intéressant techniquement. En tout cas, du coup, il est accessible à tous quelque soit son niveau, ce qui n’est pas plus mal.

Alors justement, quel est le niveau des courses Open cette année ?

Le niveau des courses Open a augmenté ces dernières années. Au départ, se tenaient des courses loisirs.
Aujourd’hui elles sont devenues des vraies courses sportives avec un classement très sérieux. Certains n’hésitent pas à faire des kilomètres et s’inscrivent dans le championnat. On les retrouve souvent chaque année sur la course. Ils sont devenus des habitués.
Malgré tout, ce qui est remarquable et qu’on ne retrouve pas dans beaucoup de sport, c’est la volonté de tous les participants d’être là pour faire du sport tout en se faisant plaisir. Il y a vraiment une bonne ambiance sur ces courses. Donc il vaut mieux avoir un peu d’entraînement et de pratique pour y participer, mais c’est ouvert à tous. Un randonneur un peu sportif s’en sortira très bien.

Pourquoi avoir séparé les catégories seniors et vétérans ?

Cela répond avant tout à notre exigence de sécurité. Nous avons estimé qu’au delà de 300 participants, la cohabitation entre les participants pouvaient poser des problèmes. Comme l’année dernière nous avons refusé une centaine de participants, nous avons décidé de renouveler cette formule qui avait été testée en 2004.
Tout le monde court ainsi dans sa catégorie, ce qui est l’idéal mais pas toujours réalisable partout.

Cette année, vous avez mis en place un nouveau concept, « L’Heure Roller ». Est-ce que vous pouvez nous en dire plus ?

L’heure roller est un nouveau format d’épreuve, testée cette année par l’ensemble des organisateurs de la French Inline Cup.
Il répond à notre volonté d’ouvrir les épreuves au plus grand nombre sans restriction de niveau. Le concept est très simple. Le circuit est ouvert pendant 1 heure. Le classement s’effectue sur le plus grand nombre de tours. Il y a également un challenge par équipe pour les clubs.

A quel public est destinée cette expérience ?

C’est ouvert à tout le monde à partir de 18 ans. Qu’on soit un bon pratiquant ou non, licencié ou non, il n’y a pas de restrictions de niveau.
Certains viennent déguisés, d’autres vont un peu plus vite, dans tous les cas, c’est vraiment un bon moment à partager et un excellent moyen de découvrir la compétition.
Le circuit étant le même que celui des pros, on peut aussi comparer sa moyenne au tour…

Marathon Roller de Dijon

Liens utiles

Texte : AM Sports
Photos : Droits réservés
Mis en ligne  le 21 April 2007 - Lu 4743 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB