-
Le 17 April 2007 à 00:00 | mise à jour le 04 April 2011 à 23:41

Essai du Pro Model Remz Morales 2006

Essai du Pro Model Remz Morales 2006

Alors que Remz nous cachait ses spoilers depuis des années, la marque adepte du Freedom Of Feet nous propose, avec le Morales un roller équipé d'un spoiler apparent et plus haut que ses prédécesseurs. Ce skate a autant de caractère que son pro rider, nous l'avons testé et nous vous livrons nos impressions...

Mis en ligne par 

Passage au scalpel

Franky Morales a débuté sa carrière en tant que pro rider en 1999. Depuis, il a marqué le street par son style. Franky a rencontré Kato, le boss de Remz, en janvier 2006. Ils nous proposent un patin qui sort des sentiers battus par la marque : spoiler visible et haut, visserie dorée...

Souplesse

La flexion arrière avant est bonne, même si pour une fois REMZ est passé sur un spoiler haut. Le pied n’est pas entravé par les systèmes de serrage. Le spoiler haut permet même d’améliorer les tricks, surtout en Top. De ce fait, on est obligé de bien se pencher pour faire des topsides sinon on est bon pour une roulette et une chute…

Maintien

Le maintien est un des gros points forts de ce patin. La coque reste peu enveloppante mais les serrages sont efficaces et remplace les bouts de coque manquants.
Attention, certains riders ont connu une cassure de la liaison spoileur/boot.

Le système de serrage

Le système de serrage se compose d’une boucle à crémaillère en plastique pour la cheville. Elle peut être serrée ou non selon le style de ride.
Le fait qu’elle soit en plastique ne semble pas la rendre plus fragile pour autant car elle est bien protégée par des petits boudins insérés dans le spoiler.
Deux sangles à scratches permettent de coller le pied au fond du patin. Du coup, il est bien immobilisé dans la coque.
Le patin est un peu dur à chausser au début. Il faut un peu de temps pour que le néoprène se détende et que ce soit plus facile pour se glisser dans le chausson. Beaucoup de procédés de serrages ont été utilisés, donc c’est un peu long à chausser et déchausser.

Confort

Le chausson Jug’ Néoprène est au top notamment grâce à la chaussette en néoprène qui colle au pied et évite tous mouvements inutiles. Pensez à bien tirer sur la chaussette grâce aux deux poignées pour la remonter au maximum, collez le talon au fond et mettez le gel à la bonne place. Il se trouve au niveau des chevilles et permet un maintien optimum.
Enfin, le laçage recouvre tout le dessus du chausson et permet de garder le pied bien en place.
Le chausson malgré tous ces maintiens reste très souple pour tous mouvements pendant les tricks, notamment les slides… Le shock absorber est intégré dans le chausson au talon. Il est vraiment efficace. Point faible : le dessous du chausson est un peu fin vers les orteils, on peut selon la forme du pied avoir une légère gêne. Enfin, la chaussette du chausson Jug' à tendance à se découdre (normal, il faut tirer comme une brute pour rentrer dedans)

Le patin bénéficie d’une esthétique rare dans le roller agressif. On trouve par exemple des parties en couleur or sur un patin noir…
On remarquera en particulier la visserie dorée (axes et spoiler). Cela apporte une touche « bling bling » au roller bien dans le style de MORALES. On trouve aussi un petit rappel de la couleur Or sur la backslide plate.

Châssis / platine

La résistance de ce modèle Dual Injection (DI) a été accrue. Il s’agit d’une platine Ground Control.
En effet, ce procédé de fabrication rend la platine plus solide, mais un peu plus lourde et enlève ce bruit affreux de plastique qu’il y avait dans les high-low (les petites sœurs).
Les antis-rockers sont fabriqués dans le même matériau que la platine. Ils sont donc bien glissants et solides à la fois.
Sinon, on a constasté une usure des soulplate rapide.

Roulements

La marque a opté pour des roulements ABEC 7 Twincam. Ca roule vite et ça ne s’écrase pas. Après de gros gaps le roulement n’a pas bougé d’un poil. Le flasque est en caoutchouc transparent. Ce n’est pas très important mais cela rend le roulement un peu plus étanche à la poussière.

Des roues Murder

Les roues sont des Murder 1 pro modèle MORALES. Le diamètre n’est pas mal : 55mm mais pourrait être plus élevé pour gagner en vitesse. Par contre elles sont trop tendres. En 3 semaines les roues ont fissurées et plats sont apparus…

Axes et visserie

Axes de 8 mm, c’est du solide et donc c’est dur à rompre. Là aussi leur couleur Or ressort sur la platine noire et ça donne du style. Il peut arriver que la visserie se déserre.

Conclusion générale

Le Morales sort vraiment des sentiers battus de Remz. Il s’agit d’un patin très confortable et polyvalent. Le modèle a été très poussé sur le plan esthétique sans pour autant perdre de qualité au plan technique. Face à lui, on trouvera le RAZORS SHIMA 7 équipé de la même platine, d’un chausson au confort similaire, d’un spoiler identique, d’une esthétique pareillement travaillée et un prix égal…

Nous vous rappelons que cet avis sur le produit n'engage que le patineur qui l'a testé. Les sensations peuvent varier d'une personne à une autre...

Les plus et les moins

les plus
+ Le confort du chausson
+ Le faible poids

les moins
- L'usure rapide des roues
- le chaussette qui se découd avec le temps

Fiche technique

Nom : Frankie Morales
Marque : Remz
Usage conseillé : Street ou park (polyvalent)
Coque : Rigide et extrudée au niveau du coup de pied
Chausson : Jug’ Néoprene (juggernaut)
Châssis : Plastique Dual Injection
Roues : Murder One Morales 55 mm 89A
Roulements : ABEC 7
Entretoises : Aluminium Type de serrage : Boucle et scratches
Pointure : du
Prix public conseillé : 299 € (199 € chez tamtam) 230 € pour la boot only (180 € tamtamshop)
Produits concurrents : RAZORS SHIMA 7

Notes

Souplesse 08/10
Maintien10/10
Serrage 06/10
Confort 06/10
Châssis / Platine 08/10
Roulements10/10
Roues 04/10
Axes et visserie10/10
Finition 08/10
Rapport qualité/prix 08/10
 

NOTE FINALE :

 80%

Liens utiles

Site de Remz
Site de Murder One
Texte : Bolton
Photos : aggressivemall.com
Mis en ligne  le 17 April 2007 - Lu 10836 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB