-
Le 20 March 2007 à 00:00 | mise à jour le 20 March 2007 à 00:00

Retour sur le Trophée de l'Hérault 2007

Retour sur le Trophée de l'Hérault 2007

160 patineurs de France et d’Estonie ont répondu présent pour participer à cette magnifique épreuve se déroulant sur 3 jours à Mèze au bord de l’étang de Thau. Les compétiteurs ont bénéficié d’installations exceptionnelles. Retour sur le week-end…

Article par 

Un rendez-vous annuel bien huilé

L’Union des patineurs de Balaruc-Le-Vieux est désormais bien rôdée dans l’organisation du Trophée International de L’Hérault. Cette Compétition est ouverte aux Clubs Internationaux. L’année dernière, les clubs italiens nous avaient impressionnés par la qualité de leur prestation. Cette année, ils n’ont pas pu se déplacer à cause de leurs championnats nationaux.

Vendredi soir : le gala d’ouverture

Les accompagnants furent encore plus nombreux que les athlètes.
Les clubs ont d’abord profité d’une journée consacrée aux entraînements sur la piste en parquet de l’ancien centre d’entraînement national de tennis de table. Le soir, le gala d’ouverture a ouvert l’événement. D’un bon niveau, il nous a tenu éveillés jusqu’à minuit. Le public a semblé enchanté par les prestations des solos et des groupes, rivalisant par l’originalité des costumes et des chorégraphies. Les spectateurs ne sont pourtant pas restés sur leur faim grâce à la délégation estonienne qui a offert une belle prestation lors du gala d’ouverture.

Samedi : entrée dans le vif du sujet

Le lendemain matin, des patineurs sont partis faire un échauffement sur la plage avant de passer au maquillage puis à l’habillement. Il y eu une courte attente avant l’entrée sur la piste par catégorie.
La concentration de ces jeunes filles (et quelques garçons) a fait plaisir à voir ; toutes à leur affaire sur le parquet pour la concrétisation du travail des mois précédents, elles sont dans leur monde et rien ne semble plus les atteindre.
Dans l’arène, c’est hésitant voire loupé pour certains mais les juges sont attentifs et ne pardonne rien. Nos filles s’en tirent pas mal pour une première. L’après midi rebelote avec les danses imposées et là les notes sont bien meilleures, la concentration est plus marquée, la glisse plus efficace. Le samedi soir se conclu avec une assiette de pâtes avant d’aller se coucher tôt.

Dimanche : fin de la compétition

Le dimanche, les échauffements débutent à 10h30 en musique sur la pelouse histoire de visualiser les programmes du libre. Les filles se jettent à nouveau dans la bagarre, les yeux brillant et le sourire aux lèvres.
C’est assez extraordinaire pour les parents de voir leurs poussins voler de leurs propres ailes. La musique est omniprésente, le bruit de la foule permanent, les roues bruissent sur le parquet et la fatigue s’accumule sur nos épaules mais pas elles : elles sont enthousiastes, souriantes, attentives, bavardes.
Enfin l’heure des podiums et des photos, puis le départ avec déjà des souvenirs et beaucoup d’émotions.
Nous vous proposerons bientôt des vidéos du gala...

Liens utiles

Résultats complets du Trophée de l'Hérault 2007
Galerie photo du Trophée de l'Hérault 2007 Témoignage de Thierry Feutrier (Gap)
Photos : Alfathor, Thierry Feutrier, Claude Poujol
Mis en ligne  le 20 March 2007 - Lu 3493 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB