-
Le 13 March 2007 à 00:00 | mise à jour le 13 March 2007 à 00:00

Bilan de la course de la Ferté-Bernard 2007

Bilan de la course de la Ferté-Bernard 2007

Sous un soleil exceptionnel et un temps digne d’un mois de mai, des patineurs de toute la France étaient présents pour la Prépa’Fond de la Ferté-Bernard. La course est désormais une grande classique d’avant Grand Fond. Cette épreuve d'envergure nationale s'est déroulée dans la Sarthe les 10 et 11 mars derniers. Bilan...

Article par 

Un tracé identique mais rénové

Le circuit choisi est le même que l’an passé. Il présente différentes variations de distances en fonction des catégories. Certaines parties ont connu une rénovation du revêtement. On notera des conditions particulièrement favorables, avec très peu de vent, un grand soleil, et des températures bien agréables en après-midi. Tout était au rendez-vous pour satisfaire les afficionados du roller…
Cette course offre vraiment la particularité de laisser entrevoir les bases de la nouvelle hiérarchie pour le début de saison sur route. On assiste la plupart du temps à de belles surprises dans les jeunes catégories, le Grand Fond étant un peu une épreuve à part dans le calendrier.

Les courses jeunes

Le matin, la course Open Homme a vu s’imposer Cedric Flick (VSF La Ferté Bernard) devant Yannick (ALSS Roller) et Daniel Buisson (Roller club Lavare) sur une distance de 15Km. Alors que les cadets bataillaient sur le même circuit mais sur une distance double.
Les épreuves ont commencé le matin à 9h30, par les catégories Minimes, Cadets, et Open. La course est partie sur un rythme très soutenu, les cadets se relayant aux avant-postes pour se tester les uns les autres, avec notamment Axel Terrien (Bouguenais), Brian Lepine (St Sébastien), Thomas Gaucher (ROCS), Nolan Beddiaf (RILL), Guillaume Leblond (St Pierre les Elbeufs).
Les premiers tours ont été effectués en un temps record, et seuls quelques minimes sont parvenus à suivre ce train très soutenu.
Chez les cadets, la seconde partie de la course a été très physique. Après une légère accalmie peu avant la mi-course, c’est un peloton réduit qui a disputé la victoire. Brian Lépine a fait prévaloir sa pointe de vitesse pour empocher la mise, devançant Axel Terrien et le jeune Nolan Beddiaf.
Chez les minimes, Benjamin Pierre Jean (TUESG) a su profiter de sa puissance pour empocher la victoire lors d’un sprint à 6 têtes, devançant assez largement son collègue de club Harold DeVirieu, et Tomy Lépine de Saint Sébastien.

Les courses féminines

Chez les féminines, 4 catégories étaient réunies : minimes, cadettes, nationales et élites. La course se déroulait en début d’après-midi. On trouvait sur la ligne de départ quelques patineuses bien connues dans l’hexagone, comme Caroline Jean (PUC), la jeune Marie Bodilis (Bouguenais), nouvelle venue en Nationale après sa très belle saison en cadette, tout comme Laetitia Bigot (RC Penthièvre Lamballe), qui faisait son entrée en Elite. On trouvait aussi Caroline Gaucher (Coulaines - Loops Racing), et, favorite sur le papier, Aurélie Duchemin (Bouguenais).
Les élites partaient de l’arrière, l’avantage étant donné aux plus jeunes demoiselles, les minimes. Au bout d’à peine un tour, Aurélie Duchemin prend le commandement, et temporise volontairement la course, et on voit rapidement ses jeunes équipières de Bouguenais la rejoindre aux avant-postes. Quelques micro-attaques d'Aurélie vont se succéder, pour « écrémer » légèrement le peloton, mais le rythme global de la course demeure assez lent.
Face à cette configuration de course d’entente, Caroline Gaucher (Loops Racing) va rapidement prendre le commandement pour assurer des relais plus poussés, et le peloton perdra à chaque fois quelques unités.
Les jeunes femmes vont beaucoup s’observer durant la seconde partie de la course, avec quelques tentatives d’attaques à mettre sur le compte de Caroline Jean (PUC), sans succès.
Face au manque d’enthousiasme du groupe, Gaucher assurera beaucoup de relais en tête, jusqu’à l’abord du dernier tour, où l’ensemble des demoiselles restant dans le groupe de tête va subitement ralentir énormément, procéder à une série de « vagues », aucune ne voulant mener ou lancer le sprint.
Ce dernier sera lancé à un peu plus de 500 m de l’arrivée, d’abord par un démarrage de Laetitia Bigot, tout de suite contré par Aurélie Duchemin, dont personne ne pourra réellement prendre la roue. Derrière elle, à quelques mètres, Caroline Gaucher, Marie Bodilis, Laetitia Bigot, Caroline Jean et Laura Brachais vont se livrer à une belle bagarre.
Comme l’a si bien dit Dominique Guérin, speaker de l’épreuve, tout se joue avant le rond point. Aurélie Duchemin l’emporte logiquement en Elite, devant la jeune Laetitia Bigot, et Caroline Gaucher. En Nationale, Marie Bodilis l’emporte pour son arrivée en Nationale, devant Caroline Jean et Laura Brachais. En cadette, Mélanie Barré (Bouguenais) l’emporte suite à une belle sortie du peloton à un tour de l’arrivée.

Une course masculine à rebondissements

Chez les hommes, un beau peloton était réuni dans les différentes catégories. De grands noms du roller étaient présents en guise « d’épouvantail », comme Pascal Briand (Powerslide), le jeune Elite Ewen Fernandez (Bouaye – Matter), les frères Despaux de Grenade, et aussi quelques figures de la FIC. On pense aux frères Babaut (2APN Avon), aux sociétaires du ROBB Damien Cochet et Antoine Jacquier, à l’une des révélations de la FIC 2006, Julien Sourisseau (Loops Racing), accompagné de son jeune collègue de team Maxime Bucher. On avait aussi l’ex national David Prézélus, vainqueur de la FIC 2006, ou Yannick Meilladec du PUC…
Bref, du beau monde au départ, avec une pointe d’accent germanique, puisque 2 athlètes du fameux team Zepto-Bont avaient fait le déplacement.
C’est un gros peloton qui a parcouru les premiers kilomètres, retrouvant les principaux protagonistes aux avant-postes, assurant le train avec quelques jeunes voulant se mêler à la bataille, comme Bucher (Loops) ou Cormier (Coulaines).
Etonnamment on trouve aussi par moments certains favoris tranquillement placés à l’arrière du peloton, comme Pascal Briand, suivi comme son ombre par Ewen Fernandez, bien décidé à analyser la façon de courir de son aîné.
La première estocade est portée après un peu plus de 10 km de course, par le sociétaire de Breuillet, habitué des efforts solitaires : Damien Cochet. A peine repris, Sourisseau tente une attaque. Adrien Despaux et un patineur de Zepto-Bont sautent dans sa roue. Ils sont repris. Pascal Briand prend rapidement les choses en main, avec un démarrage puissant qui sème comme un vent de panique dans le peloton, sentant que la course pouvait se jouer ici. Les 3 hommes sont repris, mais les équipiers de Zepto ont décidé de mettre en place une course d’usure, et se relaient pour attaquer, tandis que Pascal Briand poursuit son travail, en posant quelques démarrages ça et là pour jauger ses adversaires.
Une échappée solitaire verra le jour peu après la mi-course, Pascal Ravali (Zepto-Bont) parvenant à sortir pour de bon du peloton, et prend rapidement une avance conséquente, à tel point qu’à 4 tours de l’arrivée, le public commençe à penser que la course est jouée pour lui.
C’est sans compter sur le travail conjugué du peloton, qui a en ligne de mire l’échappée à 2 tours de l’arrivée, le maintenant à portée de fusil. Personne ne voulant faire l’effort final dans un premier temps.
Au final, tout se joue à un peu plus d’un tour de l’arrivée, Julien Sourisseau attaque fort et emmène dans sa roue Ewen Fernandez. Ils reprennent l’allemand, et passent des relais appuyés afin de s’octroyer un écart suffisant pour ne plus être inquiétés. A l’arrière, personne ne semble pouvoir, ou vouloir revenir, peut-être mis à part Antoine Jacquier, qui prend les choses en main à l’abord du dernier tour.
A l’entrée de l’anneau, Sourisseau semble le plus fort, ayant pris quelques mètres d’avance sur ses 2 compères, mais c’est sans compter sur un Ewen Fernandez, qui, profitant d’un passage de relais de Ravali à la sortie de l’anneau, effectue un démarrage surprenant et prend la tête. Le sarthois du Loops Racing Team ne parvient pas à rattraper le vice-champion du monde junior 2006 du marathon. Ewen Fernandez s’impose pour quelques mètres devant Julien Sourisseau, et Pascal Ravali légèrement distancé.

Le final des juniors

Chez les juniors, le sprint final s’est effectué à quelques tours de l’arrivée des Elites, leur distance de course étant légèrement plus courte. Maxime Bucher (Loops Racing) a semblé toute la course avoir des envies d’escapade, comme ces deux dernières années sur ce même circuit, mais c’est finalement au sprint que la course va se régler.
Il faut dire qu’il y avait du beau monde dans cette catégorie, avec Bucher le triple champion de France 2006, Cormier (Coulaines) champion de France de la course à points, ou Fabrice Bigot de Lamballe.
On a pu confirmer là aussi le proverbe désormais célèbre « celui qui aborde le rond point en tête gagne ». Bucher parvient à prendre la tête peu avant celui-ci, en partant de loin. Il aborde la courte ligne droite d’arrivée avec une courte avance sur ses trois principaux compères. Le finish est très serré, Bucher perdant même virtuellement un moment la tête, au profit de Cormier, ensuite légèrement enfermé à l’extérieur. Maxime parvient à trouver des dernières ressources, et c’est au lancé de patin qu’il s’adjugera la victoire, un souffle devant Fabrice Bigot. Les 3ème et 4ème places sont également attribuées dans un mouchoir de poche respectivement à Florian Cormier et Manuel Campigny.

Questions à Julien Sourisseau (Loops Racing Team)

Julien peux-tu nous dire comment s’est déroulée la course ?
"On peut dire que tous les éléments étaient au rendez-vous pour cette course, des conditions climatiques clémentes (soleil, température…), une bonne organisation, et la présence d’excellents patineurs venus de tout l’hexagone et même d’Allemagne. La course a mis du temps à se lancer, les 10-15 premiers kilomètres s’étant parcourus sans grands mouvements. On notera que Pascal aura été un des principaux protagonistes, avec de nombreux démarrages à répétition. La course a réellement commencé au bout d’une demi-heure, avec une première attaque de Damien Cochet, sur laquelle j’ai renchéri, accompagné de l’allemand de Zepto-Bont. S’ensuivirent de nombreuses tentatives, à mettre surtout sur le compte de Pascal et des deux allemands. Aucune n’a réellement réussi à prendre forme, notamment grâce aux frères Despaux, avec en particulier Adrien qui a fourni un gros travail ce jour.
L’allemand Pascal Ravali (Zepto-Bont), partira en solitaire à 15 km de l’arrivée, et le restera jusqu’à 2 tours, le peloton étant revenu sur lui, le maintenant « dans la lunette », avec des tentatives pour le recoller de Sébastien Babaut (Avon), en vain, puis Adrien Despaux. L’allemand en tête, Adrien intercalé, je lance une attaque à 5 km de l’arrivée, avec Ewen Fernandez dans mon sillage. On double rapidement Adrien Despaux après quelques mètres, puis l’allemand à un tour de l’arrivée, et ce sera le tiercé gagnant pour l’issue finale, restait encore à savoir dans quel ordre…
Je croyais en mes chances pour le sprint final, constatant mes compagnons d’échappée quelques peu éprouvés à l’abord de l’entrée sur l’anneau, mais c’est Ewen qui a eu le dernier mot, par un surprenant démarrage à la sortie de l’anneau. Je termine second, et Pacal Ravali 3ème."
Jusqu’à présent, les hommes en vue lors de la course de la Ferté Bernard ont toujours fait partie des principaux protagonistes au Grand Fond. Cette course te donne-t-elle des ambitions particulières pour cette épreuve ? Et enfin, quels seront, pour toi, les principaux hommes forts de ce championnat ?
"C’était une bonne mise en jambes pour un début de saison qui s’annonce longue et palpitante, et cela peut laisser présager de bonnes choses pour le Grand Fond qui se déroulera à Damgan dans quinze jours, même si certains ne se sont peut-être pas complètement dévoilés aujourd’hui… Concernant les « favoris » du Grand Fond, je pense qu’Adrien Despaux semble très en forme, et qu’il a mis du cœur à l’ouvrage aujourd’hui. Pascal Briand fait toujours une forte impression, mais ma pensée se tourne vers l’homme qui sera le local de l’étape, Tristan Loy. Il faudra également composer avec les patineurs de « l’hémisphère sud », notamment Matthieu Barrault, les patineurs d’Hyères, et quelques Talençais…"

La course du Loops Racing Team – Rollerenligne.com

5 athlètes Loops étaient engagés à La Ferté Bernard : Tony Lefeuvre en minime, Camille Alvarez chez les cadettes, Maxime Bucher en junior, et enfin Caroline Gaucher et Julien Sourisseau en Elite.

Tony parvient à prendre une belle 5ème place, lui qui arrive dans la catégorie minime, pour qui cette course était une belle répétition du Grand Fond, parvenant à suivre le rythme effréné des cadets durant toute la course, pour finir sur un sprint spectaculaire entre 6 jeunes athlètes aux dents longues… De bon augure pour Damgan.

Camille, dont le Grand Fond n’est pas un objectif, prend la 6ème place, après une course difficile. Caroline quant à elle assurera le rythme et les relais en tête de la course, dans une catégorie féminine pas très motivée ce jour, lui permettant de vérifier ses sensations, et faire le point sur sa préparation hivernale, interrompue plus d’un mois cet hiver suite à un accident de vélo, et mois axée que l’an passé sur le Grand Fond. Dans un dernier tour où aucune patineuse n’aura voulu prendre de relais, s’observant très fortement, elle prend la 3ème place lors du sprint final, parti assez tardivement.

Enfin, chez les hommes, Maxime et Julien ont animé la course. Le junior, après une saison 2006 bien remplie, faisait un peu figure d’épouvantail sur ce type de course…
Malgré ses difficultés pour s’entraîner du fait de son emploi du temps bien rempli avec sa formation de pompier, la Ferté était pour lui l’occasion de se situer, à la fois par rapport aux juniors, mais aussi par rapport à un peloton Elite avec lequel il aime se confronter. Après avoir tout d’abord ramené le peloton junior, qui partait en différé par rapport aux Elites, sur le groupe de tête, il fera la course dans le premier tiers de tête, prenant de bonnes roues, au cas où une échappée partirait. Il réussira au final à l’emporter sur un sprint entre 5 hommes, faisant probablement prévaloir son expérience sur ce type d’épreuve, et son gros mental.

Quant à Julien on n’oserait presque dire qu’il repart de La Ferté Bernard avec un statut d’outsider pour le Grand Fond Elite. Après ses perfs’ de 2006 (4ème en WIC à Disney, 3ème en FIC à Rouen, 2ème aux Herbiers). Il lui restait à voir où il se situait en ce début de saison, avec une préparation peut-être plus tardive que ses adversaires. Présent dans tous les bons coups de la course (« obligé » comme il le dira après la course), son coup de poker tenté à 5 km de l’arrivée s’avèrera payant, se retrouvant à 3 hommes pour se disputer la victoire. Julien prend une belle seconde place, se faisant surprendre par des ressources bien dissimulées d’Ewen Fernandez pour un sprint vers la victoire.

Principaux résultats

Minimes filles
1) Heloïse Lecompte (Roc Petit Quevilly)
2) Alice Magat ( TUESG St Germain en Laye)
3) Laure Guillard (JS Coulaine)

Cadettes
1) Mélanie Barre (ALCB Bouguenais)
2) Aurélie Levillain (RSC Connerre)
3) Mélody Poveda (ROBB)

Opens
1) Frédérique Moy (Planet Roller)
2) Delphine Pelletier (CSB Roller)

Vétérans
1) Nathalie Poujol (TUESG St Germain en Laye)
2) Claudie Duval (CSB Roller)
3) Sylvie Ménard (CSB Roller)

Nationales
1) Marie Bodilis (ALC Bouguenais)
2) Caroline Jean (PUC Roller)
3) Laura Brachais (RSSP)

Elites
1) Aurélie Duchemin (ALC Bouguenais)
2) Laetitia Bigot (Rolling club Penthievre)
3) Caroline Gaucher ( JS Coulaines)
Juniors
1) Maxime Bucher (CPR Château Gontier)
2) Fabrice Bigot (Rolling club Penthievre)
3) Florian Cormier (JS Coulaines)

Vétérans
1) Olivier Babonneau (TUESG St Germain en Laye)
2) Philippe Poirier (VSF La Ferté Bernard)
3) Jean Patrick Gabriel (RSSP)

Nationaux
1) Yannick Meilladec (Puc Roller)
2) Gary Lepine (ALSS Roller Skating)
3) Mathieu Delavenne (VSF La Ferté Bernard)

Elites
1) Ewen Fernandez (Patineurs d’Herbauges)
2) Julien Sourisseau (JS Coulaines)
3) Pascal Ramali (Zepto Team Allemagne)

Liens utiles

Album photo Roller91.fr
Galerie photo Roller-numerix
Vos réactions sur le forum
www.loopsracing.com
www.roller91.fr

Galerie photos

Texte et photos : Loops Racing & Roller91.fr
Mis en ligne  le 13 March 2007 - Lu 7187 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB